EPR : des essais complémentaires sur la cuve, mais les travaux continuent  - L'EnerGeek

EPR : des essais complémentaires sur la cuve, mais les travaux continuent 

pose_dôme_EPR_Flamanville_photo_EDFAprès l’annonce par l’ASN de la découverte d’une anomalie concernant la composition de la cuve de l’EPR de Flamanville, plusieurs voix se sont élevées pour mettre en doute l’avenir du chantier. Une perspective depuis réfutée par la ministre de l’Energie et de l’Environnement, Ségolène Royal, selon laquelle ces « ajustements de travaux » ne condamnent pas l’EPR. De son côté, EDF explique que le chantier suit son cours dans l’attente des conclusions de tests complémentaires destinés à vérifier la conformité de la cuve. 

La ministre s’est donc voulue rassurante sur l’avenir du chantier de l’EPR dans des propos tenus sur France 5. « Ce sont des travaux extrêmement complexes (..) et comme dans tous les travaux industriels, même ceux menés en-dehors de la filière nucléaire, il y a des ajustements en cours de travaux ».

Pour rappel l’anomalie détectée par Areva, concerne l’alliage de la cuve, qui ne serait pas aussi résistant que prévu. Ce qui supposerait éventuellement de remplacer la cuve.  Mais avant d’en arriver là, EDF et AREVA vont soumettre la cuve à une expertise afin d’en savoir plus sur la nature de l’anomalie.

Le président de l’ASN, Pierre-Franck Chevet, estime que ces essais complémentaires permettront de mieux connaitre « l’importance de l’anomalie, d’essayer de la qualifier et de voir quels impacts elle a potentiellement sur la sûreté ».

Rappelons que depuis 2011 la mise en œuvre de la nouvelle réglementation relatif aux équipements sous pressions nucléaires  (dont fait partie la cuve), intègre de nouvelles exigences de sûreté concernant les modalités de justification et de surveillance de la conception, de la fabrication et du montage de ces équipements.

« EDF et Areva travaillent aujourd’hui à préparer un programme d’essais destiné à démontrer la conformité des équipements de Flamanville 3 à ces nouvelles exigences », affirme l’électricien dans un communiqué.

Cette batterie de tests, soumise à la validation de l’ASN, va durer plusieurs mois. EDF précise toutefois que le chantier de l’EPR se poursuit en parallèle de l’attente des conclusions de ces essais, attendues pour l’automne.

Crédits photo : EDF

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
lun 1 Fév 2016
La Chine travaille actuellement au développement de centrales nucléaires flottantes. C'est ce qu'a annoncé mercredi 27 janvier Xu Dazhe, chef de l'Agence nationale de l'énergie atomique, au cours d'une conférence de presse centrée sur le livre blanc "Préparation de la…
ven 16 Sep 2016
Jeudi 15 septembre, le gouvernement britannique a confirmé son intention de construire deux EPR à Hinkley Point. Avec cette décision, le Royaume-Uni relance la filière nucléaire en Europe, selon Jean-Bernard Lévy, et renforce sa stratégie bas-carbone. (suite…)
ven 3 Mai 2019
Auditionné ce 2 mai 2019 par la commission des Affaires économiques du Sénat, Jean-Bernard Lévy, le PDG d’EDF a évoqué la réorganisation de l'électricien. Le patron d’EDF doit proposer un plan à l’exécutif d’ici à la fin de l’année, et…
jeu 19 Juin 2014
L'Autorité de Sûreté nucléaire (ASN) a rendu public le 12 juin dernier son rapport concernant le deuxième examen de sûreté du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Penly. Considérant que "le niveau de sûreté du réacteur 1 de la…