Grand producteur d'uranium, l'Australie ne ferme pas la porte au nucléaire - L'EnerGeek

Grand producteur d’uranium, l’Australie ne ferme pas la porte au nucléaire

australie_nucléaire_énergieA l’occasion d’une conférence de presse tenue lundi 1er décembre, le Premier ministre australien, Tony Abbott, a indiqué ne pas fermer la porte au nucléaire. Si le pays ne dispose pas aujourd’hui de centrale nucléaire pour produire de l’électricité, il pourrait cependant s’appuyer sur de fortes réserves d’uranium.

“Sur la question de l’énergie nucléaire, je l’ai dit à plusieurs reprises, je n’ai pas d’objection théologique”, a déclaré le Premier ministre australien Tony Abbott.

Aujourd’hui, l’Australie compte parmi les plus grands pollueurs de la planète. Il s’agit du pays développé émettant le plus de gaz à effet de serre par habitant. L’un des principaux objectifs auxquels est confronté le pays consistera donc à accélérer la lutte contre le réchauffement climatique à long terme, à l’aune notamment de la prochaine conférence de Paris, prévue pour 2015.

L’Australie s’est d’ores et déjà engagée à réduire de 5% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020, par rapport au niveau de 2000. Quant à l’utilisation de l’énergie nucléaire, décarbonée, elle pourrait permettre au gouvernement de diversifier son mix électrique, pour l’instant dominé par les énergies fossiles, et d’atteindre ses objectifs climatiques. A fortiori lorsque l’on sait que l’Australie est le troisième producteur mondial d’uranium (derrière le Kazakhstan et le Canada).

Toutefois, Tony Abbott a souligné que “si quelqu’un veut faire une proposition pour produire de l’énergie nucléaire [en Australie], d’accord”, mais qu’il ne fallait pas “s’attendre à des subventions publiques”.

Rédigé par : Fabien Maout

Avatar
jeu 31 Mar 2016
A l’occasion du sommet mondial sur la sécurité du nucléaire, le vice-président de l'Institut de l'énergie nucléaire (NEI), Daniel Lipman, a accordé une interview au média chinois Xinhua. Alors que le président du géant asiatique sera présent à Washington pour la…
jeu 1 Août 2019
Ce 30 juillet 2019, les scientifiques viennent de lever un doute. Selon les conclusions des chercheurs du "ring of five", un réseau informel reliant les stations européennes de surveillance des matériaux radioactifs dans l'atmosphère, le nuage chargé de radioactivité qui…
lun 12 Mar 2018
En visite officielle en Inde du 10 au 12 mars 2018, le Président français Emmanuel Macron, accompagné du PDG d’EDF Jean-Bernard Lévy, ont profité de l’occasion pour promouvoir la technologie nucléaire française et avancer sur le dossier des six EPR…
jeu 8 Avr 2021
Ce 6 avril 2021, EDF a présenté le design de Nuward, son petit réacteur nucléaire modulaire (Small Modular Reactor, ou SMR). Il devrait être commercialisé à partir de 2035, afin de remplacer des centrales électriques thermiques mises à l'arrêt par…

COMMENTAIRES

  • Le simple bon sens montre que le solaire est la meilleure source de production d’électricité pour un pays comme l’Australie. Le pays est situé entre 10° et 40° de latitude sud, l’équivalent d’une région entre le Sénégal et l’Espagne dans l’hémisphère nord.

    L’électricité solaire coûte déjà moins cher à produire dans un pays moyennement ensoleillé comme l’Allemagne, comparé au coût de celle qui sortirait du nouveau nucléaire anglais dans dix ans.

    http://energeia.voila.net/electri2/nucle_gb_solaire_de.htm

    Avec deux fois plus de soleil en Australie, le rapport des coûts est encore plus favorable pour le solaire.

    La situation du pays fait aussi qu’il existe peu de différence entre les saisons pour les besoins d’électricité, en dehors du fait que les climatiseurs sont en phase avec la production d’électricité solaire. Tandis que le stockage en cycle quotidien de l’électricité solaire commence à prendre de l’ampleur.

    Pas de problème de chauffage les nuits d’hiver austral.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.