Cofely Ineo : un démonstrateur smart grid expérimenté à Toulouse - L'EnerGeek

Cofely Ineo : un démonstrateur smart grid expérimenté à Toulouse

Colefy_ineo_smart_grid_2Le premier démonstrateur smart grid à l’échelle d’une zone d’activité économique a été inauguré le jeudi 11 septembre 2014 par la société Cofely Ineo en banlieue toulousaine. Baptisé Smart Grid Experience, ce projet de réseau électrique intelligent permettra de relier l’ensemble des installations qui consomment, stockent et produisent de l’énergie afin d’en améliorer l’efficacité énergétique, économique et environnementale.

[stextbox id=”info”]Un microréseau électrique intelligent à l’échelle d’un zone d’activité[/stextbox]

Initié en 2012 par la société Cofely Ineo en partenariat avec l’Ademe, les industriels Levisys et Cirtem et le laboratoire Laplace, ce démonstrateur s’étend à l’échelle d’une zone d’activité de 1,5 hectare sur laquelle évoluent plus de 230 salariés dans des activités de R&D, de production et d’administration. 50 % des besoins énergétiques du site sont couverts par une production locale d’énergie renouvelable.

La zone est en effet équipée d’éoliennes (60 kW) et de panneaux photovoltaïques (300 kW) ainsi que d’un dispositif de stockage de l’énergie et d’un système de management de l’énergie. L’énergie produite peut donc être autoconsommée ou stockée afin d’optimiser le bilan économique et environnemental su site.

Le dispositif de stockage est composé de 1,5 MWh de batteries lithium-ion et sera complété dès le mois de décembre par dix volants d’inertie de 10 kWh chacun. Expérimenté par Cofely Ineo et conçus par la start-up Levysis, ces volants reposent “sur un rotor en fibre de carbone qui emmagasine de l’énergie cinétique“, explique le dirigeant de Levysis, Pierre Fessler.

Enfin, une centaine de capteurs envoient des informations à une plateforme de gestion intelligente de l’énergie. Ils permettront d’anticiper les besoins et la production énergétique du site et de coordonner l’ensemble, en tenant compte des données météorologiques fournies par le Laboratoire Laplace. Comme l’explique dans ce sens, Jean-François Revel, directeur du site, “plus de 1.000 capteurs collectent l’offre et la demande en temps réel“et le système suggère “les scénarios les plus intelligents en fonction de la météo du lendemain ou des contraintes économiques“.

[stextbox id=”info”]Optimiser la gestion énergétique pour rééquilibrer l’offre et la demande d’électricité[/stextbox]

Aujourd’hui, la production est centralisée et va du producteur vers le consommateur. Demain, l’électricité circulera dans les deux sens. Nous serons face à des consomm’acteurs. Les smart grids vont nous permettre de trouver un équilibre entre consommation et production”, ajoute Jean-François Revel pour qui l’optimisation de la gestion énergétique permettra d’anticiper le dérégulation du marché de l’énergie et de réduire la facture.

L’objectif ici est donc de développer un algorithme de pilotage intelligent afin d’optimiser la cohérence entre la consommation et la production énergétique du site mais également d’orienter sa gestion et sa consommation en fonction de ses priorités, à savoir, optimiser les émissions de CO2, réduire le recours au réseau ou simplement réduire sa facture. Cet algorithme permettra alors de définir quant il est préférable de stocker sa production et d’acheter l’électricité du réseau ou inversement.

Cet algorithme de décision sera mis en œuvre au premier semestre 2015 et le système devrait être entièrement opérationnel d’ici la fin de l’année 2015. Le management de l’énergie a déjà permis d’économiser près de 20 % de l’énergie par un pilotage plus efficient et une meilleure prévention des utilisateurs.

Financé à hauteur de 8 millions d’euros, le projet Smart Grid Experience bénéficie d’un financement de 4,1 millions d’euros dans le cadre du projet ZAE retenu en 2012 au titre des Investissements d’Avenir alloués par l’Ademe.

Crédits photo : Colefy Ineo/Arnaud Fevrier

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 9 Fév 2018
La Commission européenne a autorisé, mercredi 7 février 2018, des mécanismes de capacité permettant de garantir la sécurité des approvisionnements en électricité en France, en Allemagne et dans quatre autres pays de l'Union européenne, estimant que ces mesures étaient conformes…
ven 17 Mai 2019
La Cour des comptes, dans son rapport sur l’exécution du Budget 2018, revient sur le dispositif du chèque énergie. Le document des sages de la rue Cambon, publié le 15 mai 2019, indique qu'environ un quart des bénéficiaires n’a pas…
jeu 11 Oct 2018
Alors qu’en France le nouveau ministre de la transition écologique, François de Rugy, envisage de revenir à une taxe pour les poids lourds, l’Union Européenne cherche elle aussi à verdir le secteur du transport routier. Car si le secteur est…
ven 21 Avr 2017
Pièce maîtresse des nouveaux réseaux électriques intelligents consacrés dans la loi de transition énergétique, les compteurs communicants Linky poursuivent, dans les délais, leur programme d'installation. A ce jour, plus de 3,8 millions de compteurs électriques ont été mis en service…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.