Areva construira la seconde centrale nucléaire turque - L'EnerGeek

Areva construira la seconde centrale nucléaire turque

D’après le quotidien japonais Nikkei, les groupes français Areva et japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI) seront chargés de la construction de la seconde centrale nucléaire de Turquie.

Selon le journal nippon, un accord sera signé vendredi 3 mai entre le président Erdogan et le gouvernement japonais. Ce contrat, s’élevant à 15,6 milliards d’euros, porte sur la construction d’une centrale nucléaire à Sinop, sur les rives de la mer Noire.

Au mois de mars, GDF-Suez avait déposé sa candidature pour la construction de cette même centrale. Finalement, l’entreprise française pourrait être chargée de l’exploitation de la centrale. Areva et MHI ont proposé à la Turquie une centrale comprenant quatre réacteurs Atmea-1 d’une puissance unitaire de 1.100 mégawatts.

Avec cette deuxième centrale, la Turquie cherche à augmenter la part du nucléaire dans son mix électrique pour atteindre 15% à l’horizon 2030. Le gouvernement turc à réaffirmer sa volonté de lancer la construction de trois autres centrales en cinq ans, afin de sortir de sa dépendance énergétique, notamment vis-à-vis de la Russie.

Les travaux sur le site de Sinop devraient commencer en 2017 et la mise en service de la centrale est prévue en 2023.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 8 Mar 2013
Le coût de la transition énergétique fait débat en Allemagne. Fin février, le ministre  de l’Environnement, Peter Altmaier, a prévenu que la sortie du nucléaire pourrait coûter 1.000 milliards d’euros au pays sur les deux prochaines décennies. Une explosion des…
ven 26 Oct 2018
Aucune décision ne sera officialisée avant courant novembre sur la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) et les EPR. Pourtant, un document de travail consulté par l’AFP ce vendredi 26 octobre 2018 nous en apprend un peu plus sur les intentions…
lun 12 Nov 2018
Alors que le froid s'installe en Europe, le réseau électrique belge fait face à un important problème d'approvisionnement. La Belgique ne compte plus qu’un seul réacteur nucléaire en activité. Or presque la moitié de l'électricité du pays provient du nucléaire. Face au…
mer 24 Déc 2014
L’opérateur des centrales nucléaires sud-coréennes Korea Hydro and Nuclear Power (KHNP) a été victime depuis la mi-décembre de plusieurs cyber-attaques. Les pirates informatiques ont dérobé des données (dont les plans des réacteurs du pays) avant de les publier sur Internet.…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.