Electricité : le géant italien Eni se lance sur le marché français des particuliers Electricité : le géant italien Eni se lance sur le marché français des particuliers

Electricité : le géant italien Eni se lance sur le marché français des particuliers

Déjà présent en France pour la fourniture de gaz et d’électricité (aux entreprises et collectivités), le groupe Eni a annoncé mardi 28 mars 2017 son intention de vendre de l’électricité sur le marché des particuliers. L’italien considère en effet le marché de l’électricité hexagonal comme un levier de développement important au regard de sa libéralisation et de son ouverture progressive à la concurrence depuis 2007.

Avec des objectifs fixés à plus d’un million de clients dans le gaz et l’électricité d’ici à la fin de l’année et 2,1 millions en 2020 (contre 700.000 dans le gaz et 1.500 dans l’électricité aujourd’hui), le groupe italien Eni ne cache plus ses ambitions de développement dans l’Hexagone, et compte principalement sur la fourniture d’électricité aux particuliers. « Pour nous, le marché de l’électricité est un accélérateur de croissance : un marché trois fois plus gros (que le gaz, NDLR) et encore peu libéralisé finalement« , ce qui représente « un potentiel de développement énorme« , explique le directeur général du groupe, Daniel Fava.

Lire aussi : Concurrence : le gendarme du marché de l’énergie salue des mesures « fortes »

Ainsi, sur les 350.000 clients supplémentaires escomptés d’ici la de l’année 2017, 210.000 (soit 60%) seraient acquis dans le gaz et 140.000 (40%) dans l’électricité. Le groupe compte pour cela sur une ouverture à la concurrence croissante et sur trois nouvelles offres destinées à conquérir les ménages et assorties d’un « bonus deux énergies », à savoir une remise pour une souscription couplée au gaz et à l’électricité.

Lire aussi : Marché de l’énergie : Engie sanctionné pour abus de position dominante

Selon les derniers chiffres de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), près de 86% des 32 millions de sites particuliers étaient encore abonnés aux tarifs réglementés de l’électricité d’EDF fin 2016, les autres ayant opté pour un fournisseur alternatif dans un marché énergétique totalement ouvert à la concurrence depuis 2007.

Crédits photo : Selectra

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
dim 30 Avr 2017
La ville d’Amiens, très engagée dans le développement des énergies renouvelables sur son territoire, s’est lancée dans un projet inédit en France : la création de la première Semop consacrée au secteur de l’énergie baptisée Amiens Energies. Cette société mixte public-privé…
lun 11 Jan 2016
Avec ses 76 000 m2 dédiés à la recherche et à l’innovation, l’EDF Lab de Paris Saclay va devenir le premier pôle de R&D en Europe. Au total, 1 400 postes seront rassemblés sur le site dans le courant de l’année 2016.…
ven 14 Fév 2014
L’Afrique est « l’une des régions les plus dynamiques au monde » d’après la Maison-Blanche, et en effet certains pays connaissent actuellement un taux de croissance à deux chiffres. Les investisseurs internationaux s’intéressent de plus en plus aux infrastructures du continent, et…
mer 24 Mai 2017
Annoncée mercredi 10 mai 2017 la publication du décret relatif aux obligations d’amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments existants à usage tertiaire, n’est pas du goût de tous les professionnels. Le patronat du secteur, réuni au sein de la Fédération…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *