Marché de l'énergie : Engie sanctionné pour abus de position dominante Marché de l'énergie : Engie sanctionné pour abus de position dominante

Marché de l’énergie : Engie sanctionné pour abus de position dominante

Alors que la concurrence sur le marché de l’électricité et du gaz pour les particuliers progresse petit à petit depuis la fin des monopoles en 2007, le groupe Engie aurait durant plusieurs années contourné les nouvelles règles en vigueur, profitant de sa position dominante pour promouvoir ses offres de marché. Premier fournisseur de gaz, le groupe français a été condamné par l’Autorité de la concurrence à une lourde amende de 100 millions d’euros.

Engie a écopé mercredi 22 mars 2017 d’une lourde amende auprès du gendarme de la concurrence sur le marché de l’énergie pour abus de position dominante. Le fournisseur de gaz était accusé, par le fournisseur alternatif Direct Energie et l’association de consommateurs UFC-Que Choisir, d’avoir mis à profit les atouts de son ancienne position monopolistique sur le marché du gaz, pour convertir ses clients à ses nouvelles offres de marché.

Lire aussi : Concurrence : le gendarme du marché de l’énergie salue des mesures « fortes »

Engie aurait notamment utilisé son fichier d’abonnés aux tarifs réglementés du gaz (TRV) pour inciter ses clients à basculer sur ses offres de marché à prix libres dans l’électricité et le gaz. Il a ainsi « tiré profit de contacts avec les clients aux TRV pour leur proposer des offres de marché, (…) et tenté de reconquérir ses anciens clients aux TRV ayant changé de fournisseur« , a expliqué l’Autorité dans un communiqué. Cette pratique donnait un avantage certains au groupe Engie sur ses concurrents via l’établissement d’un contact direct avec ces clients potentiels, et fut interdite dès 2014 à titre conservatoire. Engie avait dû dès lors rendre accessible à ses concurrents une partie des données de son fichier clients historique, comme le nom, le numéro de téléphone et le profil de consommation, sous peine de devoir arrêter de commercialiser ses offres de marché.

Lire aussi : La concurrence sur le marché de l’énergie s’est accrue en 2016

Le groupe Engie n’a jusqu’à présent pas souhaité contester les faits et devrait se diriger vers une procédure de conciliation avec l’Autorité. Il pourrait ainsi espérer réduire de manière significative une amende qui compte parmi les plus lourdes jamais données par le gendarme de la concurrence à une entreprise.

Crédits photo : Silicon.fr

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 9 Mai 2017
Désireux d'encourager la rénovation durable et énergétique des bâtiments, le gouvernement a mis en place depuis plusieurs années, en collaboration avec l’Ademe, toute une série d’aides financières à destination des ménages. Créé en 2015 en remplacement du Crédit d’impôt développement…
mer 22 Mar 2017
Plus d'une centaine de chefs d'entreprise et autres décideurs politiques ou économiques ont appelé, dans un manifeste publié mardi 21 mars 2017, les gouvernements de l'Union européenne à s'engager davantage dans la lutte contre le réchauffement climatique. Ils demandent notamment…
jeu 5 Déc 2013
La production d’électricité en Grèce est issue essentiellement des énergies fossiles. Le pays dispose de ressources en charbon (lignite) et, dans une moindre quantité, en gaz naturel, qu'il peut exploiter pour produire de l'électricité. Ainsi, en 2011, ces combustibles ont…
ven 4 Jan 2013
Le dispositif gouvernemental pour limiter le risque de black-out (coupure d’électricité géante lors d'un pic de consommation) est entré en vigueur le samedi 29 décembre 2012. Il permettra à RTE, filiale d’EDF chargée de la gestion du réseau électrique, de…

COMMENTAIRES

  • Ce n’était pas la peine de briser un monopole de fait qui avait fait preuve d’une remarquable réussite sous prétexte de faire baisser le prix de l’électricité (le plus bas en Europe), en lui opposant des concurrents et en la démembrant. Le résultat est là : les prix ont augmenté, EDF a été morcelée pour permettre la concurrence avec des infrastructures communes, beaucoup de services qui étaient communs à EDF et GDF ont été dédoublés…tout cela pour se retrouver avec un établissement s’étant mis sciemment en position dominante !
    Tout cela pour ça ! Le résultat n’est pas brillant…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *