Côte-d'Ivoire : le barrage hydroélectrique de Soubré mis en service fin mars - L'EnerGeek Côte-d'Ivoire : le barrage hydroélectrique de Soubré mis en service fin mars - L'EnerGeek

Côte-d’Ivoire : le barrage hydroélectrique de Soubré mis en service fin mars

Le nouveau barrage hydroélectrique de Soubré en Côte-d’Ivoire, financé et construit par la Chine dans le but de combler une partie du déficit énergétique national, sera mis en service à la fin du mois de mars 2017, selon un communiqué de la société des Energies de Côte d’Ivoire (CI-Energies), responsable du projet. Considéré comme l’installation hydroélectrique la plus puissante du pays, avec 275 MW de puissance cumulée, cet ouvrage permettra d’augmenter de manière significative la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique ivoirien.

Si l’énergie hydraulique représente déjà 25% du mix énergétique ivoirien contre 75% pour les combustibles fossiles, elle offre encore de belles perspectives de développement alors même que le pays s’est engagé depuis 2011 dans un vaste programme d’augmentation de sa capacité de production. Disposant à ce jour d’une puissance cumulée de 2000 MW, la Côte-d’Ivoire s’est donnée pour objectif d’atteindre une puissance de 4000 MW à l’horizon 2020, lui permettant de sécuriser son approvisionnement en électricité. Le gouvernement compte notamment pour cela sur le gigantesque barrage de Soubré, dont la mise en service devrait intervenir d’ici la fin du mois.

Lire aussi : Le continent africain face au défi de l’électrification durable

« Soubré est l’aménagement hydroélectrique le plus puissant de Côte d’Ivoire, qui apportera 275 mégawatts supplémentaires, pour une puissance installée » actuelle « de 2000 MW« , a expliqué mardi 7 mars dernier, Amidou Traoré, directeur général de la société des Energies de Côte d’Ivoire (CI-Energie). « La première machine sera mise en service fin mars, les autres suivront pour un démarrage total en août » a-t-il ajouté.

Lire aussi : EDF lance une offre solaire pour l’électrification en Afrique de l’Ouest

D’un coût de 331 milliards de FCFA (504 millions d’euros), la construction de ce barrage de quatre kilomètres de long, démarrée en 2013 dans le sud-ouest du pays, a été financée par la Chine à hauteur de 85%. « Cet ouvrage augmentera la part du renouvelable de 45% et 200 hectares de terres ont été préservées pour la conservation de la faune et de la flore » a précisé M. Traoré.

Crédits photo : CI-Energies

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 20 Avr 2017
Handicapé par des années de crise énergétique, le Ghana se tourne désormais vers les énergies d'avenir. Le nouveau gouvernement au pouvoir depuis décembre 2016, entend mettre fin aux délestages réguliers qui touchent les grandes agglomérations, et a dévoilé fin mars…
jeu 29 Août 2013
Lors de d'une conférence sur les énergies renouvelables à Berlin, Markus Tacke, le directeur général de la division énergie éolienne de la firme allemande, a annoncé que le marché de l'éolien devrait être multiplié par plus de quatre d'ici 2030.…
mar 10 Juin 2014
L'électricien français EDF a officialisé mercredi 4 juin la commande de deux turbines hydroliennes auprès du groupe français DCNS. C'est via sa filiale OpenHydro que ce constructeur naval, également spécialisé dans le secteur de l'énergie, fournira ces deux turbines à…
mer 26 Juin 2013
Le stockage de l’énergie éolienne est un enjeu majeur pour le développement de cette source d’électricité. Le célèbre Institut de Technologie du Massachusetts (le MIT, aux Etats-Unis) travaille actuellement sur un projet de stockage innovant à destination des éoliennes flottantes.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *