Amundi et EDF bouclent leur premier investissement pour la transition énergétique - L'EnerGeek

Amundi et EDF bouclent leur premier investissement pour la transition énergétique

EDF

Créée en 2014 par Amundi et EDF, la société de gestion Amundi Transition Energétique est destinée à lever plus de 1,5 milliard d’euros d’ici la fin de l’année 2017 pour le financement de projets de production renouvelable et d’efficacité énergétique. Elle a finalisé la semaine dernière son premier investissement via l’acquisition auprès du groupe Dalkia d’une participation majoritaire dans un portefeuille d’installations de cogénération fonctionnant au gaz.

Spécialisée dans la gestion d’actifs au niveau international, la société française Amundi, filiale du Crédit Agricole, apporte dans le cadre de ce partenariat son expérience d’investisseur en matière de structuration et sa capacité à mobiliser l’épargne, tandis que le groupe EDF met à disposition sa capacité à identifier les meilleures opportunités d’investissement dans le secteur. Ensemble, ils espèrent lever à terme plus de 1,5 milliard d’euros dans le but de financer des projets de production renouvelable dans les filières éolienne, solaire et hydraulique (petite hydroélectricité exclusivement) et des projets d’efficacité énergétique.

Lire aussi : Terra energies, un fonds d’investissement pour les ENR dans la région ALPC

La prise de participation au sein du groupe Dalkia est le premier investissement de cette société de gestion commune. D’une valeur supérieure à 150 millions d’euros, cette première transaction d’Amundi Transition Energétique représente plus de 330 mégawatts (MW) de puissance électrique répartie sur 132 installations produisant de l’électricité et de la chaleur pour les besoins de clients industriels ou publics.

Lire aussi : Les investissements verts stagnent en France depuis 2013

Pensée pour des investisseurs institutionnels et des particuliers, ce partenariat entre un gestionnaire d’actifs et un industriel vise surtout à développer une nouvelle catégorie d’actifs alternatifs déconnectés de l’instabilité des marchés traditionnels, dans le but d’attirer l’épargne longue et de financer l’économie réelle. Dalkia conserve donc dans ce cadre le contrôle des actifs afin de piloter la relation commerciale et de garantir aux clients les performances opérationnelles attendues. « Dalkia conserve la maîtrise du risque industriel et Amundi Transition énergétique celle du risque financier », explique aux Echos Matthieu Poisson, directeur général d’ATE et responsable des infrastructures chez Amundi, précisant que « ce type de co-investissement dans le secteur de l’efficacité énergétique entre un industriel et un financier est une première en France ».

Crédits photo : Amundi

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 27 Août 2013
La centrale des Geysers, située en Californie, est l’un des plus grands complexes géothermiques du monde. Grâce à la chaleur qu’elle capte dans la roche des montagnes Mayacamas , elle peut produire plus de 725 mégawatts d’électricité par an. Située…
mer 29 Mai 2013
La Dépêche du Midi annonce que 3 retenues EDF situées sur la Garonne (Ausson, Rodère et Miramont) seront l’objet d’opération de transparence pendant au moins 96 heures à partir d’aujourd’hui. Les transparences consistent à abaisser provisoirement le niveau des lacs…
mar 15 Sep 2015
C'est en marge de la Foire européenne de Strasbourg, dimanche 13 septembre, que les lauréats du Concours Lépine européen ont été dévoilés au public. La médaille d'or, mais également le Prix du Premier ministre, ont été décernés à un Français…
ven 28 Août 2015
Une équipe de chercheurs de l’université de Stellenbosch en Afrique du Sud a élaboré un nouveau modèle de centrale solaire thermodynamique qui déjoue les problèmes de coût et d’installation qui entravent le développement de ce type d’énergie renouvelable. Leur prototype…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *