EDF confirme la cession de son activité de négoce de charbon au japonais Jera - L'EnerGeek

EDF confirme la cession de son activité de négoce de charbon au japonais Jera

Le groupe français EDF a officialisé mercredi 21 décembre dernier la signature d’un protocole d’accord en vue de céder l’activité de négoce de charbon et de fret de sa filiale EDF Trading au japonais Jera, coentreprise des compagnies d’électricité nippones Tepco et Chubu Electric Power. La finalisation de l’opération devrait avoir lieu au début du mois d’avril 2017, a précisé l’électricien français dans un communiqué sans en dévoiler le montant.

Si le groupe EDF prévoit de conserver deux centrales de production en activité (Le Havre et Cordemais) en France pour répondre aux fluctuations soudaines de la demande d’électricité, le charbon ne rentre plus dans ses plans à long terme. Désireux de se recentrer sur la production d’énergie décarbonée et d’alléger son endettement, l’énergéticien se sépare donc progressivement de ses actifs non stratégiques.

Lire aussi : EDF se prépare à lâcher ses actifs dans le charbon

La cession de l’activité de négoce de charbon de sa filiale EDF Trading au Japonais Jera, entre dans cette catégorie et devrait être finalisée dès le mois d’avril prochain. L’accord prévoit le transfert à Jera Trading, une filiale de Jera dont EDF détiendra 33%, de l’équipe de trading et d’un portefeuille de transactions.

Les deux groupes travaillent ensemble depuis plusieurs années et font le lien entre le marché atlantique pour EDF et les marchés asiatique et pacifique pour Jeva. EDF Trading achète 30 millions de tonnes de charbon par an en Afrique du Sud, en Colombie, en Indonésie, en Australie, en Russie et aux États-Unis, et affrète de nombreux navires de transport de marchandises.

Lire aussi : Le charbon reste une énergie incontournable en Asie selon l’AIE

Jera Trading Singapore, filiale de Jera, va également se porter acquéreur de la totalité d’EDF Trading Australia et d’Amstuw, entreprise acquise en 2007 qui opère le terminal charbonnier de Rietlanden, dans le port d’Amsterdam.

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 20 Fév 2017
Si le processus de méthanisation est bien connu pour la revalorisation énergétique des déchets verts en provenance de l'agriculture ou de l'industrie agroalimentaire, il n'avait encore jamais été appliqué à une échelle industrielle sur les déchets domestiques. C'est ce que…
dim 13 Déc 2015
Après le tonnerre d’applaudissements, samedi 12 décembre, venu clore la conférence sur le climat de Paris, que restera-t-il de cette COP21 ? Si les 195 participants ont signé l’accord final proposé par Laurent Fabius, il doit encore être ratifié dans chaque pays. De…
sam 10 Juin 2017
Au lendemain du choc planétaire provoqué par la décision de Donald Trump de retirer les Etats-Unis de l’accord de Paris sur le changement climatique, le gouverneur de Californie Jerry Brown se rendait en Chine vendredi 2 juin 2017 pour parler…
Grâce à ses unités de production majoritairement décarbonnées (centrales nucléaires et hydrauliques) ainsi qu'à un vaste plan de réhabilitation de son parc thermique, l'électricien français EDF devrait diviser par deux ses émissions de gaz à effet de serre à l'horizon…

COMMENTAIRES

  • Moins de charbon en France mais plus en Asie ; pas de problème ! C’est comme cela que nous réduisons nos émissions de CO2 ( pour satisfaire les écolos et l’U..E ) et les exportons ailleurs. Bien joué !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *