Hydrolien : BpiFrance accorde un financement de 3,7 millions d'euros à EEL Energy - L'EnerGeek

Hydrolien : BpiFrance accorde un financement de 3,7 millions d’euros à EEL Energy

hydrolienne

La société d’investissements BpiFrance, filiale de la Caisse des dépôts, a annoncé mardi 19 décembre l’allocation, dans le cadre du Programme d’investissement d’avenir, d’un financement de 3,7 millions d’euros à la jeune société EEL Energy, spécialisée dans l’énergie hydrolienne. Ce financement lui permettra de poursuivre ses expérimentations et de valider son prototype d’hydrolienne à ondulation nouvelle génération.

La start-up française EEL Energy a dévoilé, en 2015, les dessous de son hydrolienne à membrane ondulante basée sur le bio-mimétisme – elle s’inspire de la nage de l’anguille (+eel+ en anglais) – et destinée à exploiter des courants marins de faible intensité. Testée depuis plusieurs mois dans le bassin de l’IFREMER à Boulogne-sur-Mer, ce prototype unique au monde est capable de réagir à de très petits courants inférieurs au mètre par seconde et ne crée donc que très peu de perturbations sur son environnent. D’après ces premiers essais, un courant de 2,5 mètres par seconde suffirait pour atteindre l’optimum de production d’électricité évalué à un mégawatt.

Lire aussi : Une nouvelle hydrolienne à ondulation inspirée des poissons

Des caractéristiques avantageuses qui auront su convaincre BpiFrance. L’institution financière a en effet décidé d’accorder un financement de 3,7 millions d’euros au développement de cette technologie unique au monde. « Cette technologie va permettre d’exploiter des courants de plus faible vitesse et d’étendre l’exploitation des technologies hydroliennes vers de nouveaux territoires« , a indiqué Thomas Sennelier, responsable de la filière Ecotechnologies chez Bpifrance.

Lire aussi : Le gigantesque potentiel des hydroliennes

De son côté, Jean-Baptiste Drevet, président d’EEL Energy, s’est félicité d’un tel soutien. Il permet aujourd’hui de « renforcer notre visibilité financière alors que nous allons démarrer le projet de conception et de construction d’une hydrolienne de 1 mégawatt« , a-t-il précisé. Le succès des premières phases d’expérimentation en bassin réalisées à l’échelle 1/20ème et 1/6ème promet en effet un bel avenir à cette nouvelle technologie. Elle devrait être testée en conditions réelles d’exploitation le long des côtes écossaises en 2017 sur une surface de 225 m2 et pourrait passer à sa phase d’industrialisation dès 2018.

Crédits photo : EEL Energy

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 15 Fév 2017
Si le Ceta, l'accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne, suscite toujours de nombreuses inquiétudes quant à ses effets sur certains secteurs de l'économie, il pourrait également s'avérer contraire aux objectifs de lutte contre le changement climatique. Le…
mer 21 Juin 2017
Réunis avec Areva au sein de la Plateforme France Nucléaire (dont l’accord de partenariat a été renouvelé au mois de mai 2017), le groupe EDF et le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) devraient renforcer encore un peu plus leur collaboration…
lun 15 Mai 2017
Dotée d'une électricité 100% renouvelable, l'Islande ne serait à priori pas si verte qu'on le pense. L'île a enregistré une hausse paradoxale de ses émissions de gaz à effet de serre ces dernières années malgré l'exploitation croissante et performante de…
mar 19 Nov 2013
Le projet de parc éolien offshore de Courseulles-sur-Mer franchit une nouvelle étape. Le maître d’ouvrage, la société Eoliennes-offshore du Calvados (qui regroupe EDF, Dong Energy et wpd offshore), vient d’annoncer la poursuite du développement du projet à la suite du…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *