BpiFrance accorde un financement de 3,7 millions d'euros à EEL Energy BpiFrance accorde un financement de 3,7 millions d'euros à EEL Energy

Hydrolien : BpiFrance accorde un financement de 3,7 millions d’euros à EEL Energy

hydrolienne

La société d’investissements BpiFrance, filiale de la Caisse des dépôts, a annoncé mardi 19 décembre l’allocation, dans le cadre du Programme d’investissement d’avenir, d’un financement de 3,7 millions d’euros à la jeune société EEL Energy, spécialisée dans l’énergie hydrolienne. Ce financement lui permettra de poursuivre ses expérimentations et de valider son prototype d’hydrolienne à ondulation nouvelle génération.

La start-up française EEL Energy a dévoilé, en 2015, les dessous de son hydrolienne à membrane ondulante basée sur le bio-mimétisme – elle s’inspire de la nage de l’anguille (+eel+ en anglais) – et destinée à exploiter des courants marins de faible intensité. Testée depuis plusieurs mois dans le bassin de l’IFREMER à Boulogne-sur-Mer, ce prototype unique au monde est capable de réagir à de très petits courants inférieurs au mètre par seconde et ne crée donc que très peu de perturbations sur son environnent. D’après ces premiers essais, un courant de 2,5 mètres par seconde suffirait pour atteindre l’optimum de production d’électricité évalué à un mégawatt.

Lire aussi : Une nouvelle hydrolienne à ondulation inspirée des poissons

Des caractéristiques avantageuses qui auront su convaincre BpiFrance. L’institution financière a en effet décidé d’accorder un financement de 3,7 millions d’euros au développement de cette technologie unique au monde. « Cette technologie va permettre d’exploiter des courants de plus faible vitesse et d’étendre l’exploitation des technologies hydroliennes vers de nouveaux territoires« , a indiqué Thomas Sennelier, responsable de la filière Ecotechnologies chez Bpifrance.

Lire aussi : Le gigantesque potentiel des hydroliennes

De son côté, Jean-Baptiste Drevet, président d’EEL Energy, s’est félicité d’un tel soutien. Il permet aujourd’hui de « renforcer notre visibilité financière alors que nous allons démarrer le projet de conception et de construction d’une hydrolienne de 1 mégawatt« , a-t-il précisé. Le succès des premières phases d’expérimentation en bassin réalisées à l’échelle 1/20ème et 1/6ème promet en effet un bel avenir à cette nouvelle technologie. Elle devrait être testée en conditions réelles d’exploitation le long des côtes écossaises en 2017 sur une surface de 225 m2 et pourrait passer à sa phase d’industrialisation dès 2018.

Crédits photo : EEL Energy

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 18 Mai 2017
A l'inverse d'un président et d'un gouvernement fédéral qui ne croient pas à la nécessité de combattre le réchauffement des températures et redonnent la priorité aux industries fossiles les plus polluantes, plusieurs villes et Etats américains veulent poursuivre de leur…
jeu 6 Juil 2017
Le français Eiffage a annoncé, lundi 3 juillet 2017, avoir remporté un nouveau contrat pour la construction d’une centrale photovoltaïque d’une puissance de 98 MW à Huatacondo dans le désert chilien d’Atacama, en Amérique latine. Le groupe de BTP poursuit…
mer 23 Nov 2016
Freinés par plusieurs recours administratifs déposés par des opposants à l'énergie éolienne, les trois projets de parcs éoliens offshore menés par l'énergéticien au large des côtes françaises ne pourront être mis en service avant 2021. Un retard qui devrait logiquement…
ven 29 Jan 2016
Le secteur des transports est responsable de 27% des émissions de dioxyde de carbone de l'ensemble de l'économie française. Améliorer le bilan carbone des transports apparait ainsi aujourd'hui comme un des enjeux principal de la transition énergétique. En plus des mesures mises…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *