Nucléaire : l'Inde et le Japon concluent un nouveau pacte de coopération - L'EnerGeek

Nucléaire : l’Inde et le Japon concluent un nouveau pacte de coopération

Après plusieurs années de négociations, les Premiers ministres japonais et indien ont signé vendredi 11 novembre à Tokyo un accord dans le domaine du nucléaire civil qui autorisera les entreprises japonaises à exporter de la technologie nucléaire en Inde. Une nouveauté pour le Japon qui refusait jusqu’à présent de conclure de tels partenariats avec une nation non signataire du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP).

L’accord signé la semaine dernière par le Premier ministre japonais Shinzo Abe et son homologue indien Narendra Modi permettra au Japon d’exporter sa technologie nucléaire vers l’Inde, renforçant ainsi la volonté de Shinzo Abe de promouvoir les exportations d’infrastructures comme un moyen de stimuler la croissance économique. De son côté, l’Inde s’est lancé, sous l’impulsion du Premier ministre Modi, dans un vaste programme de développement du nucléaire civil afin de répondre à l’augmentation de sa demande nationale en énergie ainsi qu’aux nouveaux enjeux de lutte contre le changement climatique. Cet accord intervient au moment où Westinghouse, le constructeur américain de centrales nucléaires, propriété du conglomérat Toshiba, est en négociations avancées avec New Delhi pour la livraison de six réacteurs. Ces derniers sont destinés à multiplier par dix la production d’électricité nucléaire dans le sud de l’Inde.

Lire aussi : Le Japon relance progressivement son parc nucléaire

Si l’Inde avait déjà conclu des accords similaires avec les Etats-Unis, la France et l’Australie, le Japon évitait jusqu’à présent toute coopération dans le domaine du nucléaire avec des pays non signataire du TNP. « L’accord est un cadre légal pour s’assurer que l’Inde agit d’une manière responsable pour l’usage pacifique de l’énergie nucléaire« , a déclaré M. Abe lors d’un point de presse avec M. Modi, précisant que l’accord autorise le Japon à mettre fin à la coopération avec l’Inde si New Delhi reprenait ses essais nucléaires.

Lire aussi : Nucléaire : la technologie française séduit en Inde

« C’est vrai que l’Inde n’a pas signé le Traité sur la non-prolifération nucléaire, ni même le Traité sur l’interdiction complète des essais nucléaires. Donc, du côté japonais, on était réticent à signer un accord qui ne contiendrait pas une clause prévoyant une annulation du contrat en cas d’essai nucléaire indien« , explique sur RFI Gilles Boquérat, chercheur associé à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS). Pour rappel, le traité interdit à tout pays autre que les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU de développer et posséder l’arme nucléaire.

Crédits photo : Narendra Modi

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 29 Sep 2016
Plusieurs parlementaires de la Confédération helvétique s’opposent à la stratégie énergétique 2050. Alors que le projet fera l’objet d’un vote à la fin de la semaine, la plateforme Alliance Energie propose déjà d’organiser une consultation populaire. (suite…)
lun 9 Fév 2015
À la suite de l'accident nucléaire de Fukushima, qui s'est déroulé au Japon en mars 2011, EDF a mobilisé ses équipes afin de réinterroger l'ensemble de ses dispositions de sûreté. À l'issue, l'électricien a proposé à l'Autorité de Sûreté Nucléaire de compléter les…
dim 21 Août 2016
La semaine dernière, un troisième réacteur nucléaire a été remis en service au Japon. L’archipel qui dispose de 42 unités utilisables compte effectivement sur l’énergie atomique pour répondre à la demande en électricité de sa population… (suite…)
ven 23 Juin 2017
Ralenti par les tensions diplomatiques nées de la destruction par l'aviation turque d'un bombardier russe survolant la frontière syro-turque en novembre 2015, le projet nucléaire d’Akkuyu devrait repartir du bon pied et symboliser la relance de la coopération énergétique et…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *