L'Inde accorde des permis d'exploitation pour 31 petits champs gaziers et pétroliers L'Inde accorde des permis d'exploitation pour 31 petits champs gaziers et pétroliers

L’Inde accorde des permis d’exploitation pour 31 petits champs gaziers et pétroliers

Inde

Fortement dépendante de ses voisins pour couvrir ses besoins en hydrocarbures, l’Inde souhaiterait désormais réduire ses importations de pétrole et de gaz et augmenter sa production nationale. Le gouvernement vient pour cela d’accorder des permis d’exploitation pour 31 petits champs gaziers et pétroliers sur son territoire.

Représentant plus de 50% de sa consommation de gaz et plus de 80% de sa consommation de pétrole, les importations d’hydrocarbures en Inde pèsent de tout leur poids sur la balance commerciale du pays, et soumettent les finances publiques aux fluctuations incessantes des prix du pétrole. Une situation intenable pour le gouvernement qui a annoncé en 2015 des mesures destinées à encourager les entreprises à investir dans des petits champs pétroliers ou gaziers, considérés comme trop mineurs pour les géants énergétiques.

Lire aussi : Nucléaire : l’Inde et le Japon concluent un nouveau pacte de coopération

Les autorités ont notamment instauré des conditions financières largement favorables (afin de rendre rentables l’investissement des entreprises) et accorder la semaine dernière des permis d’exploitation à 22 compagnies pétrolières lors de la première vente aux enchères de ce type organisée en Inde depuis 2011. « Le gouvernement s’efforce de mettre en œuvre ces contrats au plus vite pour que leurs détenteurs puissent commencer la production », a déclaré la direction générale des hydrocarbures dans un communiqué mercredi dernier.

Lire aussi : L’Inde inaugure la centrale solaire la plus puissante au monde

Problème, si la volonté du gouvernement est bien là et permettra sans doute d’augmenter sensiblement la production intérieure, elle semble malgré tout très insuffisante compte tenu des besoins énergétiques d’un pays dépourvu de réelles ressources gazières et pétrolières.

Crédits photo : Anita Starzycka

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 22 Mar 2016
L'énergéticien allemand vient d’annoncer son retour en Iran, grâce à un partenariat avec son homologue Mapna. Dans les prochains mois, nos voisins d’outre-Rhin espèrent même pouvoir redevenir le premier partenaire commercial de la République islamique. (suite…)
lun 24 Mar 2014
Mercredi 19 mars, le président de la République du Mali, Ibrahima Boubacar Kéïta, a inauguré les nouvelles infrastructures électriques de Bankass et de Koro. Ces deux centrales hybrides solaire/diesel doivent permettre de développer les ressources locales, d’importer moins d’énergie fossiles et de…
mar 18 Août 2015
D’ici 2018, la Nouvelle-Zélande ne produira plus d’électricité à grande échelle à partir du charbon. Genesis Energy, principal producteur d’électricité du pays, a annoncé la fermeture de ses tranches de charbon  encore en fonctionnement à la centrale de Huntly. Ces…
mar 29 Avr 2014
Jeudi 17 avril, une page s'est tournée : la production de la dernière tranche à charbon (250MW) de la centrale de Blénod encore en activité a été définitivement arrêtée après 46 ans de fonctionnement. Le site lorrain a désormais entièrement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *