La filière énergétique allemande en pleine restructuration - L'EnerGeek

La filière énergétique allemande en pleine restructuration

UniperEn Allemagne, les énergéticiens sont en pleine restructuration depuis la transition énergétique – « energiewende ». E.ON a ainsi décidé de créer une filiale entièrement dédiée au gaz et au charbon. Mais alors qu’Uniper a enregistré une perte de plusieurs milliards d’euros au 1er semestre 2016, le principal producteur d’électricité du pays a demandé à Citigroup de préparer une scission en septembre.

A la fin du mois d’août, E.ON a présenté ses résultats et annoncé « une perte nette de 3,03 milliards pour le groupe sur les six premiers mois de l’année ». Le même jour, l’action du groupe a chuté de 6,57 %, ce qui représente la baisse la plus forte de l’indice de la Bourse de Francfort.

Pour expliquer cette mauvaise performance, l’entreprise évoque un durcissement des normes environnementales en Grande-Bretagne, au Pays-Bas et en Allemagne pour limiter l’utilisation du charbon. C’est pourquoi, afin de mettre en œuvre son projet de scission de plus de 53 %, l’énergéticien a mandaté Citigroup.

Après avoir présenté des comptes calculés « pro-format », c’est-à-dire comme si la structure était indépendante, le patron de la nouvelle société, Klaus Schäfer, a précisé : « Le prospectus boursier devrait être bouclé début septembre, pour une cotation à la mi-septembre ». Pour redresser la barre, celui-ci envisage notamment réduire les effectifs et céder 2 milliards d’euros d’actifs avant 2017.

De son côté, le président du directoire d’E.ON, Johannes Teyssen, se montre aussi rassurant : « L’évolution du marché de l’énergie démontre sans équivoque qu’E.ON a choisi précisément la bonne stratégie, consistant à saisir les opportunités qui se présentent dans le nouveau monde de l’énergie ».

Lire aussi : Allemagne : recette salée pour sortir du nucléaire

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 9 Nov 2016
Le groupe pétrolier français va revenir en Iran avec notamment l’intention de diriger le projet de développement de la phase 11 du champ gazier de South Pars. Total a effectivement indiqué qu’il avait déjà signé un protocole d'accord avec la compagnie…
sam 4 Juin 2016
Largement critiqué ces derniers mois aux Etats-Unis pour son manque de volonté dans la lutte contre le changement climatique, le géant pétrolier ExxonMobil entend redorer son image. Le groupe américain s'est lancé au mois de mai dans un programme de…
jeu 5 Déc 2013
La production d’électricité en Grèce est issue essentiellement des énergies fossiles. Le pays dispose de ressources en charbon (lignite) et, dans une moindre quantité, en gaz naturel, qu'il peut exploiter pour produire de l'électricité. Ainsi, en 2011, ces combustibles ont…
jeu 5 Jan 2017
Confronté au veto du gouvernement polonais dans le processus de cession de sa filiale EDF Polska, le groupe français pourrait finalement trouver un terrain d'entente avec les autorités. Selon le ministre de l'énergie polonais Grzegorz Tobiszowski, le gouvernement et l'énergéticien…

COMMENTAIRES

  • Intro : « E.ON a ainsi décidé de créer une filiale entièrement dédiée au gaz et au charbon »

    Conclu : « De son côté, le président du directoire d’E.ON, Johannes Teyssen, se montre aussi rassurant : « L’évolution du marché de l’énergie démontre sans équivoque qu’E.ON a choisi précisément la bonne stratégie, consistant à saisir les opportunités qui se présentent dans le nouveau monde de l’énergie ». »

    Bon, je déforme un peu l’information en oubliant tout ce qui est dit entre les deux. Mais avouons que ça fait là un amusant résumé de l’Energiewende ? ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *