La filière énergétique allemande en pleine restructuration - L'EnerGeek La filière énergétique allemande en pleine restructuration - L'EnerGeek

La filière énergétique allemande en pleine restructuration

UniperEn Allemagne, les énergéticiens sont en pleine restructuration depuis la transition énergétique – « energiewende ». E.ON a ainsi décidé de créer une filiale entièrement dédiée au gaz et au charbon. Mais alors qu’Uniper a enregistré une perte de plusieurs milliards d’euros au 1er semestre 2016, le principal producteur d’électricité du pays a demandé à Citigroup de préparer une scission en septembre.

A la fin du mois d’août, E.ON a présenté ses résultats et annoncé « une perte nette de 3,03 milliards pour le groupe sur les six premiers mois de l’année ». Le même jour, l’action du groupe a chuté de 6,57 %, ce qui représente la baisse la plus forte de l’indice de la Bourse de Francfort.

Pour expliquer cette mauvaise performance, l’entreprise évoque un durcissement des normes environnementales en Grande-Bretagne, au Pays-Bas et en Allemagne pour limiter l’utilisation du charbon. C’est pourquoi, afin de mettre en œuvre son projet de scission de plus de 53 %, l’énergéticien a mandaté Citigroup.

Après avoir présenté des comptes calculés « pro-format », c’est-à-dire comme si la structure était indépendante, le patron de la nouvelle société, Klaus Schäfer, a précisé : « Le prospectus boursier devrait être bouclé début septembre, pour une cotation à la mi-septembre ». Pour redresser la barre, celui-ci envisage notamment réduire les effectifs et céder 2 milliards d’euros d’actifs avant 2017.

De son côté, le président du directoire d’E.ON, Johannes Teyssen, se montre aussi rassurant : « L’évolution du marché de l’énergie démontre sans équivoque qu’E.ON a choisi précisément la bonne stratégie, consistant à saisir les opportunités qui se présentent dans le nouveau monde de l’énergie ».

Lire aussi : Allemagne : recette salée pour sortir du nucléaire

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 4 Nov 2013
Dans le cadre d'un accord passé avec RWE Generation, la société française Alstom assurera la modernisation de neuf turbines des centrales à gaz à cycle combiné de Pembroke et de Staythorpe, en Grande-Bretagne. Alstom modernisera, grâce à sa technologie MXL2,…
mer 4 Jan 2017
Désireux de lancer plusieurs appels d'offres pour le développement de champs pétroliers et gaziers, le gouvernement iranien tente d'inciter les grandes compagnies internationales énergétiques à revenir sur son territoire après plusieurs années de sanctions économiques. Il a dévoilé cette semaine…
lun 2 Jan 2017
Depuis la COP21, la communauté internationale s'est fixé comme objectif de limiter l’utilisation des énergies fossiles (charbon, gaz, fioul). Et selon l’Agence Internationale de l’Energie (AIE), à l'exception de l'Asie, l'utilisation du charbon  comme source de production d'énergie marquerait le pas partout…
lun 10 Fév 2014
Le CGSP (Commissariat général à la stratégie et à la prospective)  est revenu dans un récent rapport sur la crise de l'électricité dans l'Union Européenne. Trois éléments ont été souligné comme étant des limitations aux ambitions énergétiques de l'Union. Ces…

COMMENTAIRES

  • Intro : « E.ON a ainsi décidé de créer une filiale entièrement dédiée au gaz et au charbon »

    Conclu : « De son côté, le président du directoire d’E.ON, Johannes Teyssen, se montre aussi rassurant : « L’évolution du marché de l’énergie démontre sans équivoque qu’E.ON a choisi précisément la bonne stratégie, consistant à saisir les opportunités qui se présentent dans le nouveau monde de l’énergie ». »

    Bon, je déforme un peu l’information en oubliant tout ce qui est dit entre les deux. Mais avouons que ça fait là un amusant résumé de l’Energiewende ? ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *