Pour faire baisser le coût de construction des futurs réacteurs, EDF entend miser sur la 4D - L'EnerGeek

Pour faire baisser le coût de construction des futurs réacteurs, EDF entend miser sur la 4D

numérique nucléaireLe responsable des projets « Nouveau Nucléaire » chez EDF, Vakis Ramany, a évoqué dans une interview donnée à la revue éditée par  la Société Française de l’Energie Nucléaire (SFEN), « Revue générale nucléaire », les améliorations apportées par le numérique à la construction des prochaines centrales nucléaires.

Le responsable du Nouveau Nucléaire chez l’énergéticien chargé du premier parc atomique mondial a notamment apporté un éclairage intéressant sur les progrès rendus possibles par les technologies numériques. Avec 78 réacteurs actuellement en exploitation à travers le monde, l’électricien fait office de référence dans la construction des infrastructures nucléaires et ses méthodes sont à la pointe.

« Au-delà de la 3D, nous sommes désormais capables d’ajouter la dimension temporelle d’un projet et de tracer les différentes séquences de construction, on parle de « 4D ». Les outils numériques comme la 4D n’existaient pas dans notre industrie lorsque les premiers chantiers EPR ont été lancés. Leur utilisation pour le projet Hinkley Point C permettra d’anticiper et de réagir plus rapidement aux aléas, et donc de réduire significativement les risques sur le chantier. Le tout sera au service d’une plus grande visibilité et prédictibilité du projet ».

Alors qu’un protocole d’accord vient d’être signé pour la reprise d’Areva NP – l’activité réacteurs du groupe -, EDF compte proposer un modèle plus intégré pour la filière française. Le PDG de l’entreprise, Jean-Bernard Lévy, qui se félicitait de rassembler enfin « une seule direction stratégique », espère prouver qu’avec le numérique son groupe peut continuer à réduire le coût des prochains réacteurs EPR.

Lire aussi : EDF et Areva lancent un partenariat stratégique pour l’avenir de la filière nucléaire française

Rédigé par : lucas-goal

ven 31 Oct 2014
L'IRSN, l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, a dévoilé le mardi 29 octobre dernier un nouveau programme de recherche destiné à approfondir ses connaissances en matière de vieillissement du béton des enceintes de réacteur nucléaire. Baptisé ODOBA pour "Observatoire…
jeu 12 Fév 2015
Les nouvelles exigences de l'ASN (l'Autorité de sûreté nucléaire) en matière de sûreté des installations nucléaires sont entrées en vigueur en début d'année et imposent désormais aux fabricants de produire plus de justifications et de démonstrations quant à la conformité des équipements…
jeu 17 Jan 2013
Pierre-Franck Chevet, le nouveau président de l’ASN tient le même discours que son prédécesseur André-Claude Lacoste au sujet de la fermeture de la centrale de Fessenheim. Il a rappelé au gouvernement que la fermeture de la centrale alsacienne prendrait environ…
ven 23 Oct 2015
Le centre de production nucléaire de Chinon en Indre-et-Loire inaugurait la semaine dernière le tout nouveau laboratoire intégré d'expertise des matériaux de production nucléaire. Baptisée Lidec, cette installation nouvelle génération assurera des missions de maintenance et de suivi des équipements…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *