La Côte d'Ivoire veut doubler sa capacité de production électrique - L'EnerGeek La Côte d'Ivoire veut doubler sa capacité de production électrique - L'EnerGeek

La Côte d’Ivoire veut doubler sa capacité de production électrique

Centre_production_Côte_Ivoire_photo_CiprelPremière puissance économique d’Afrique de l’Ouest francophone, la Côte d’Ivoire domine la production énergétique régionale et exporte aujourd’hui une part importante de son électricité. Le gouvernement n’entend pas pour autant en rester là et prévoit d’ores et déjà d’augmenter considérablement ses capacités de production à des fins de consommation et d’exportation. Plusieurs centrales thermiques viennent notamment d’être inaugurées ces dernières semaines et concrétisent les ambitions du président Alassane Ouattara en la matière.

La Côte d’Ivoire, leader régional de la production d’électricité

Si le taux d’électrification de la Côte d’Ivoire reste encore aujourd’hui assez limité (43 %), la production énergétique ivoirienne, composée essentiellement d’énergie thermique et hydraulique, joue néanmoins un rôle crucial dans l’approvisionnement en électricité des pays voisins comme le Ghana, le Togo, le Bénin ou le Burkina Faso. Cet approvisionnement est aujourd’hui indispensable mais toujours insuffisant et le gouvernement souhaite donc redoubler d’effort pour y faire face dans les années à venir. Comme l’expliquait récemment le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, « la hausse de l’offre énergétique de plus de 17% depuis 2012, suffit à peine aujourd’hui à couvrir la demande nationale et celle de la sous-région ».

De son côté le président Alassane Ouattara rappelait il y a peu, la nécessité « d’accroître l’offre d’énergie électrique pour répondre en partie à la demande croissante induite par la reprise économique », et sa volonté « de faire de la Côte d’Ivoire un pays auto-suffisant en production électrique ». Pour cela, le gouvernement prévoit de faire passer sa capacité de production, estimée à presque 2000 MW en 2015, à plus de 4500 MW.

Vers un doublement des capacités de production ivoiriennes

Faisant écho à cette nouvelle stratégie de développement, le président de la République Alassane Ouattara inaugurait le mercredi 17 février dernier la nouvelle extension de la centrale thermique de la Compagnie ivoirienne de production d’électricité (Ciprel), filiale du groupe énergétique africain Eranove installée depuis 1994 dans la capitale économique Abidjan. Cette extension permet ainsi d’augmenter de 70% la capacité installée de la compagnie passant de 321 mégawatts (MW) à 556 MW, et portant sa production d’électricité annuelle à 1 600 GW, soit l’équivalent de la consommation de 120 000 foyers ivoiriens.

Quelques semaines plus tôt, la Côte d’Ivoire s’était déjà dotée d’une nouvelle centrale thermique de 222 MW, là encore à l’initiative du groupe CIPREL. Cette nouvelle installation permettra de faire face à une demande énergétique de plus en plus grandissante pour un coût estimé à plus de 225 milliards FCFA (343 millions d’euros).

Ajouté à cela, le ministre du Pétrole et de l’Énergie, Adama Toungara a annoncé la mise en place d’un Plan national de développement comprenant plus de 9 milliards de dollars d’investissements sur les cinq prochaines années. Selon le ministre, ces nouveaux investissements devraient aboutir à la mise en service, avant 2020, de quatre barrages hydroélectriques d’une capacité totale de 587 MW, d’une centrale solaire de 167 MW, de trois centrales à gaz d’une capacité totale de 835 MW, et de deux centrales à charbon de 1 400 MW.

Crédits photo : CIPREL

Rédigé par : livingston-thomas

mar 9 Août 2016
La troisième édition du rapport "International Energy Efficiency Scorecard" publiée le mercredi 20 juillet dernier par l'ONG américaine ACEEE (l'American council for an Energy-Efficent Economy), fait une nouvelle fois état des efforts réalisés par les pays les plus énergivores en…
jeu 26 Jan 2017
En tant que banque de l’UE, la Banque européenne d’investissement (BEI) s'engage depuis plusieurs années en faveur d'une transition vers une économie sobre en carbone, respectueuse de l’environnement et capable de résister aux changements climatiques. Un combat qu'elle continuera de…
mar 16 Juin 2015
Le projet SOLENN (Solidarité énergie innovation), premier projet de smart grid en Bretagne officiellement présenté au mois de févier dernier, vise à proposer aux usagers des outils pour mieux maîtriser leur consommation et aider la collectivité à garantir un approvisionnement…
mer 10 Mai 2017
Handicapé par des décennies de crise énergétique, le Ghana a réalisé ces dernières années de nombreux investissements dans le secteur de l'énergie, lui permettant de prétendre désormais à un rôle régional moteur dans la production d'électricité. Selon la Banque mondiale,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *