Un rapport parlementaire préconise le report de la fermeture de Fessenheim - L'EnerGeek

Un rapport parlementaire préconise le report de la fermeture de Fessenheim

centrale_fessenheim_Florival_frUn nouveau rapport de la commission des finances de l’Assemblée nationale publié ce mardi 30 septembre, préconiserait selon L’Alsace, de reporter la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim dans le Haut-Rhin, en raison d’un coût bien trop élevé. Rédigé par les députés Hervé Mariton (UMP) et Marc Goua (PS), ce rapport évoquerait en effet un coût de plus de cinq milliards d’euros pour l’Etat avant même les débuts du démantèlement.

Selon ce rapport « relatif à l’évaluation du coût de la fermeture anticipée » de la centrale alsacienne, et non au coût d’un démantèlement inévitable qui serait d’un point de vue technique globalement identique en 2016 ou quelques années plus tard, la facture pourrait donc s’élever à plus de cinq milliards d’euros.

Un coût social tout d’abord que les auteurs évaluent de façon approximative ici, à près d’un milliard d’euros et qui inclut les impacts sur les 2000 emplois locaux liés à l’activité de la centrale, mais aussi ceux sur les collectivités, qui ont reçu 13,3 millions d’euros de la part de l’exploitant EDF en 2013, et les frais liés à l’adaptation du réseau électrique.

De son côté, EDF serait en droit de réclamer « une indemnité de l’ordre de 4 milliards d’euros pour avoir été obligé de fermer ses deux réacteurs avant l’heure », expliquent-ils. Des réacteurs qui ont été autorisés par l’Autorité de sûreté nucléaire à poursuivre leur activité jusqu’en 2019 et 2021 et qui pourraient selon ce rapport, certainement être prolongés davantage, sous réserve de travaux d’aménagements supplémentaires.

« Au vu du contexte budgétaire contraint », les deux rapporteurs considèrent donc préférable de reporter la fermeture de la doyenne des centrales françaises « afin de permettre à un outil rentable économiquement et techniquement sûr de terminer son cycle de vie ».

La ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Ségolène Royal a toutefois contesté de telles estimations. « Ce n’est pas exact. La fermeture de Fessenheim ne coûtera pas 5 milliards d’euros », a déclaré la ministre au micro de France Inter, sans détailler davantage ce coût, avant de rappeler que les deux réacteurs choisis pour la fermeture dans le cadre des objectifs de la transition énergétique, le seront « sur la base des deux réacteurs qui sont les plus coûteux et qui nécessitent le plus d’investissements ». Un choix qui visiblement n’a pas encore été arrêté de manière définitive par le gouvernement.

Rappelons ici que la fermeture de deux réacteurs alsaciens de 900 MW doit compenser l’entrée en service de l’EPR de Flamanville (Manche), soit 1 650 MW, prévue en 2016 tout en respectant le plafonnement de la capacité nucléaire française à 63,5 GW imposé dans le future loi sur la transition énergétique.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 27 Mar 2014
Le thorium est souvent décrit comme la source d’énergie idéale. Imaginez une énergie abondante, non émettrice de CO2, produisant peu de déchets et dont l’exploitation n’est pas risquée. Seulement l’Homme ne sait pas encore utiliser le thorium pour produire de…
ven 4 Août 2017
New Areva, la nouvelle entité du groupe nucléaire Areva recentrée sur le cycle du combustible, a annoncé mardi 1er août 2017, avoir signé un contrat pour fournir 32 assemblages de combustible MOX supplémentaires à la centrale japonaise de Takahama, sur…
lun 21 Oct 2013
Déjà annoncé dans la presse au cours des derniers jours, l’accord entre EDF et Londres sur la construction de deux réacteurs nucléaires de type EPR a été officialisé lundi 21 octobre. S’il doit encore obtenir l’aval de Bruxelles, le projet…
mar 4 Oct 2016
Au cours du Forum scientifique de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), plusieurs chercheurs ont plaidé en chœur pour l’exploitation de l’atome. Selon eux, cette technologie présente de nombreux avantages, parmi lesquels celui de limiter le changement climatique, tout en…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *