La Belgique paie son électricité au prix fort - L'EnerGeek

La Belgique paie son électricité au prix fort

Transformateur_électrique_WdwdL’électricité en Belgique est l’une des plus chères en Europe. Le prix moyen du mégawattheure (MWh) atteint les 217,3 euros, selon les chiffres d’Eurostat du 1er semestre 2013. Ces tarifs élevés sont liés aux coûts de distribution, les deuxièmes plus importants en Europe, après ceux de l’Espagne.

La distribution de l’électricité représente 41 % de la facture totale du consommateur Belge selon une étude de Test-Achats. Cela s’explique par le nombre important de distributeurs : ils sont vingt-cinq en tout. 

[stextbox id= »info »]Une électricité chère [/stextbox]

Le tarif du MWh est une fois et demie plus chère en Belgique qu’en France. Il est aussi supérieur à celui des Pays-Bas ou du Royaume-Uni. Nous, Français, pouvons nous estimer heureux. Notre électricité est l’une des plus compétitives du vieux continent.

Le choix du nucléaire en France permet de produire de l’électricité à un prix très concurrentiel par rapport à nos voisins. L’atome représentent 73,3 % de la production électrique hexagonale. Le coût moyen du MWh pour les particuliers est compris entre 110 et 120 euros.

[stextbox id= »info »]Le choix de l’Allemagne  [/stextbox]

Les seuls en Europe à être moins bien lotis que les Belges sont les Allemands. A 291,9 euros le MWh, l’Allemagne paye son choix de subventions aux énergies renouvelables (ENR). La transition énergétique mise en place Outre-Rhin permet aux ENR d’avoisiner les 25 % du mix électrique, mais le coût de la transition énergétique a explosé.

La flambée des prix de l’électricité force le gouvernement à revoir sa copie. « Nous avons atteint la limite de ce que nous pouvons demander à notre économie. Il faut faire attention à ne pas trop charger la barque [dans un pays où] l’industrie est la base”, a déclaré le ministre allemand de l’Economie et de l’Energie.

L’argument du manque de compétitivité est d’ailleurs souvent agité par les industriels belges, même si ceux-ci bénéficient en moyenne d’une réduction des tarifs électriques de 40% en Belgique, indique Le Soir.

Crédit photo : Wdwd

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 25 Juil 2017
Alors que fournisseurs d’énergies et autres industriels se démènent pour améliorer l’efficacité énergétique des logements via le progrès technologiques et la numérisation progressive des réseaux, la réduction de l’empreinte carbone individuelle dépend surtout de la bonne volonté de chaque consommateur.…
lun 1 Fév 2016
A partir d'aujourd'hui, et ce pendant six semaines, l'école d'ingénieurs Mines ParisTech diffuse une série de cours en ligne intitulés "Problèmes Énergétiques Globaux (P.E.G)", et contribue ainsi à l'essor des MOOC en France. (suite…)
dim 5 Juin 2016
En pleine restructuration du secteur de l’énergie, l’Etat français envisage d’ouvrir le capital du gestionnaire du réseau électrique français, RTE, afin de financer les investissements de demain. Selon Le Figaro, le dossier avance et plusieurs banques ont déjà été sollicitées. (suite…)
dim 31 Jan 2016
Du 26 au 28 janvier, les Assises européennes de la transition énergétique étaient organisées dans la ville de Dunkerque. En partenariat avec l’Ademe, la 17ème édition de ce rassemblement visait entre autres à « innover dans les formes de gouvernance locale ».…

COMMENTAIRES

  • Ce n’est pas le nucléaire qui fait le faible prix de l’électricité en France, les choses ne sont pas aussi simples.

    D’ailleurs, si l’on considère le prix hors taxes, l’électricité est plus chère en Belgique avec ses 51% de nucléaire qu’en Autriche, au Danemark ou au Portugal qui n’ont pas de nucléaire.

    http://energeia.voila.net/electri/taux_nucle_prix.htm

    En Allemagne, l’électricité hors taxes est moins chère qu’en Belgique.

    Les taxes sont très variables d’un pays à l’autre et pour des raisons très différentes, la TVA elle-même pouvant être insignifiante ou importante. Tout cela est un choix de société et de modèle fiscal.

    D’autre part, des pays ayant une forte proportion d’électricité nucléaire, entre 46% et 54% (Hongrie, Belgique, Slovaquie) ont des prix hors taxes très variables, de 12,3 à 16,8 c€/kWh.

    Le prix pour la Belgique étant d’ailleurs plus élevé que pour tous les pays sans nucléaire.

    Répondre
  • Face à ce constat et ses chiffres, pensez-vous qu’en Belgique, la production d’électricité via le photovoltaïque pourrait aider à diminuer le tarif de l’électricité si elle est associée à un dispositif STABLE de primes, subventions, certificats verts de rachats de l’électricité produite..?

    Répondre
  • Face à ce constat et ses chiffres, pensez-vous qu’en Belgique, la production d’électricité via le photovoltaïque pourrait aider à diminuer le tarif de l’électricité si elle est associée à un dispositif STABLE de primes, subventions, certificats verts de rachats de l’électricité produite..?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *