SMR européens : Newcleo met la main sur le fabricants de pompes nucléaires Rütschi - L'EnerGeek

SMR européens : Newcleo met la main sur le fabricants de pompes nucléaires Rütschi

smr europeens newcleo met main sur fabricants pompes nucleaires rutschi - L'Energeek

La start-up franco-italo-britannique Newcleo, qui ambitionne de mettre au point d’ici la fin de la décennie des petits réacteurs nucléaires modulaires (SMR) de quatrième génération, a annoncé, le 7 août 2023, qu’elle allait racheter le fabricant franco-suisse de pompes nucléaires Rütschi. Le premier prototype de Newcleo pourrait être construit à Mulhouse.

Newcleo rachète Rütschi pour développer son SMR à neutrons rapides refroidi au plomb

Newcleo est une start-up franco-italo-britannique dédiée au développement de petits réacteurs nucléaires modulaires (SMR) de quatrième génération, de type LFR, pour « Lead Fast reactor », c’est à dire à neutron rapide avec un fluide caloporteur à base de plomb. La jeune pousse a annoncé, ce 7 août 2023, qu’elle allait racheter, pour 68,8 millions d’euros, le fabricant franco-suisse de pompes nucléaires Rütschi à l’italien Gruppo Aturia, filiale du groupe indien WPIL limited.

Fondé en 1946, racheté en 2006 par Gruppo Aturia, Rütschi produit des pompes centrifuges de refroidissement pour applications nucléaires, en service dans environ 150 réacteurs, principalement en Europe. L’entreprise dispose de deux sites de production, à Mulhouse en France et à Möhlin en Suisse.

Les capacités d’ingénierie de Rütschi « contribueront à accélérer le développement de notre réacteur rapide refroidi au plomb (LFR) », a indiqué Newcleo. La start-up espère pouvoir livrer d’ici 2030 un premier prototype de 30 MW, qui pourrait être construit en France : Newcleo pointe que l’usine de Rütschi à Mulhouse offre « la possibilité d’une extension », qui pourrait permettre d’y fabriquer ce premier SMR.

Réacteurs de quatrième génération : la piste SMR

Un réacteur de type LFR consomme majoritairement des produits de fission, c’est à dire des éléments radioactifs produits lors d’une réaction de fission nucléaire – dit autrement : des déchets radioactifs à vie longue, notamment du plutonium.

C’est en vue de l’émergence de ce type de technologie que la France conserve disponibles tous ses produits de fission potentiellement utilisables, depuis le début de son programme nucléaire. Et ce, en dépit de la fin officielle du programme Astrid, au début du premier quinquennat d’Emmanuel Macron, dernière programme français de réacteur de quatrième génération.

Newcleo entend se placer en tête des start-ups participant au renouveau du nucléaire en Europe, avec notamment un plan d’investissement de 3 milliards d’euros sur la période 2025-2030 annoncé en mai 2023. Newcleo envisage d’appliquer son SMR à neutrons rapides refroidi au plomb au transport maritime, via un partenariat avec les chantiers navals Fincantieri et la société de certification de navires Rina.

La jeune pousse souhaite également développer en France une unité pilote de fabrications de combustibles MOX innovants, issus de matières nucléaires recyclées. Une partie des technologies développées par Newcleo proviennent du projet français de réacteur surgénérateur de quatrième génération, Superphénix, arrêté en 1997. Le rachat de Rütschi devrait être bouclé d’ici fin 2023, début 2024.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 8 Déc 2023
Dans une interview le 8 décembre 2023 sur Europe 1, Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, a abordé les problèmes énergétiques actuels de la France. Elle a fourni des éléments concrets sur la situation énergétique et les mesures prises…
lun 28 Nov 2022
Il ne faudrait pas s’inquiéter autant des risques de coupures d’électricité cet hiver, d’après la présidente de la Commission de régulation de l’énergie. Qui est beaucoup plus préoccupée par l’hiver 2023. Interviewée par BFM Business, Emmanuelle Wargon, présidente de la…
    L'UE persiste et signe : la France doit impérativement rehausser ses objectifs concernant les énergies renouvelables. C'est ce qu'à une nouvelle fois demandé la commissaire européenne à l'énergie, Kadri Simson, lors de son discours devant la Commission de…
Le rapport du 9 avril 2024 de l’Académie des sciences s'apparente à une véritable douche froide pour les ambitions du gouvernement pour l'hydrogène vert.   Des ambitions démesurées pour l'hydrogène vert Le gouvernement français avait un plan bien ambitieux pour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.