Le Zimbabwe inaugure une centrale au charbon financée par la Chine - L'EnerGeek

Le Zimbabwe inaugure une centrale au charbon financée par la Chine

zimbabwe inaugure centrale charbon financee par chine - L'Energeek

Le président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, qui briguera un second mandat le 23 août 2023, a inauguré, le 3 août 2023, une centrale au charbon d’une puissance de 600 MW. Financée par un prêt de la Chine, elle doit mettre fin aux coupures électriques dans le pays.

Une centrale au charbon de 600 MW inaugurée par le président du Zimbabwe, dans un contexte électoral

Le président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, 80 ans, a inauguré ce 3 août 2023 une centrale électrique au charbon, dans la ville de Hwange, d’une puissance de 600 MW, extension d’un équipement existant.

Cette centrale fait partie des quatre projets énergétique financés par un prêt de 1,2 milliard d’euros de la Chine, partenaire économique privilégié du pays depuis la lutte pour l’indépendance de la Grande-Bretagne. « La Chine est toujours prête à aider le Zimbabwe à atteindre son objectif d’élever son peuple », a affirmé l’ambassadeur chinois Zhou Ding lors de la cérémonie d’inauguration, dans un stade.

Les institutions financières internationales, Banque mondiale ou Fonds monétaire international (FMI) en tête, n’octroient plus aucun soutien financier au pays, en raison d’arriérés de paiement et de sanctions occidentales pour corruption et violations des droits.

Cette inauguration était la troisième de la semaine pour Emmerson Mnangagwa, après une mine de charbon le 31 juillet et une clinique le 2 août. Le président en exercice est dans la dernière ligne droite de la campagne électorale pour sa réélection. Le 23 août 2023 les citoyens zimbabwéens doivent en effet élire leur Président et leur Parlement, dans un contexte plus que tendu.

Vers la fin des coupures d’électricité ?

L’opposition dénonce en effet depuis des mois une répression croissante dans le pays, qui se débat aussi avec l’hyperinflation, la pauvreté et un taux de chômage élevé. Le Zimbabwe souffre par ailleurs depuis des années de pénurie d’électricité. Fin 2022, les coupures pouvaient atteindre 19h par jour.

Fin juillet 2023, au moment de la mise en service de cette nouvelle centrale au charbon de Hwange, le gouvernement a annoncé la fin des coupures. Depuis, la situation semble effectivement s’être grandement améliorée, malgré des coupures quotidiennes de quelques heures pour tous les citoyens.

Durant la cérémonie d’inauguration, Emmerson Mnangagwa a déclaré que le pays était désormais autosuffisant en électricité, et que la centrale serait « un catalyseur essentiel du développement », ajoutant que le Zimbabwe était « ouvert aux affaires ».

« La mise en service des projets Hwange 7 et 8 permet au pays de disposer de plus de 600 MW d’électricité. Les investissements internationaux de ce type aident notre pays à progresser vers notre vision pour 2030 », a-t-il tweeté.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
La République tchèque prend également le pas de la transition énergétique. Cette dernière vient de révéler son projet de gigafactory de batteries pour voitures électriques le jeudi 7 mars 2024.   Un projet de gigafactory de batteries à 7,9 milliards…
lun 5 Déc 2022
Lundi 5 décembre matin, plusieurs membres du gouvernement ont investi les plateaux télé ou radio pour dire que finalement, le risque de coupures de courant n’était qu’une hypothèse de « dernier recours ». Un élément de langage que l’on a retrouvé dans…
Depuis ce lundi 8 janvier, une vague de froid s'est abattue sur la France. Devons-nous nous attendre à des coupures d'électricité en cas de pics de consommation ? Pas d'après le gestionnaire de réseau électrique RTE ni la ministre de…
jeu 4 Avr 2024
Carlos Tavares, PDG de Stellantis, souhaite alléger de moitié le poids des batteries des voitures électriques en dix ans. Objectif ? Rendre l’électrification réellement bénéfique pour notre planète. Batteries des voitures électriques : Carlos Tavares fait attention à la planète…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.