Neutralité carbone : deux centrales photovoltaïques validées à Wallis-et-Futuna - L'EnerGeek

Neutralité carbone : deux centrales photovoltaïques validées à Wallis-et-Futuna

neutralite carbone deux centrales photovoltaiques validees wallis-et-futuna - L'Energeek

La CRE et Eau et Électricité de Wallis-et-Futuna (EEWL) ont validé ce 24 juillet 2023 la construction de deux centrales photovoltaïques sur chacune des deux îles de Wallis-et-Futuna. Deux fermes solaires supplémentaires pourraient les rejoindre, dès que l’archipel sera équipé de solutions de stockage stationnaire, afin de progresser vers l’autonomie énergétique renouvelable de Wallis-et-Futuna, et donc sa neutralité carbone, programmées pour 2050.

Wallis-et-Futuna se dote de deux nouvelles centrales photovoltaïques

La Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) a validé, ce 24 juillet 2023, un tarif de vente de l’électricité garanti sur 25 ans à Électricité de Wallis-et-Futuna (EEWL) pour deux futures centrales photovoltaïques confiées à la société Vergnet Pacific. Le budget total de leur construction est estimé à 4,3 millions d’euros : elles vont participer à l’objectif d’autonomie énergétique renouvelable et de neutralité carbone de l’archipel pour 2050, comme pour tous les territoires ultra-marins de France.

« Sur Futuna, on va construire en début d’année une centrale de 250 kilowatts », précise Tamaso Pooi, directeur de Vergnet Pacific. Il s’agira de la première centrale renouvelable de cette île, installée près du village de Nuku Alofa, baptisée « Futuna PV2 » et dotée d’un budget de 2,3 millions d’euros. Elle devrait fournir 480 MWh d’électricité par an, et couvrir 50 % de la consommation de la population en journée.

La centrale de Wallis sera la quatrième ferme photovoltaïque de la principale île de l’archipel. Baptisée « Projet LA’A 2 », installée près de MatāʻUtu, elle sera presque trois fois plus puissante que celle de Futuna, avec une production annuelle prévue de 1 112 MWh. Son budget sera toutefois plus faible que sa cousine, avec 2 millions d’euros.

Cet écart de coût s’explique facilement : « il faut tout amener à Futuna et on ne maîtrise pas le foncier », précise Tamaso Pooi. « L’objectif de la CRE, c’est 50% d’énergie renouvelable en 2030, avec notre centrale, et celles d’EEWF, on sera à 35% à Wallis », indique le directeur de Vergnet Pacific.

Des batteries pour pouvoir ajouter deux centrales

Les centrales devraient entrer en service d’ici 26 mois maximum, en incluant le temps de gestion des dossiers. « Sur Futuna (…) quand on pourra construire, ce sera entre trois et six mois selon l’arrivée du matériel. Sur Wallis, la centrale est plus importante, ce sera entre six et huit mois », précise Tamaso Pooi.

Vergnet Pacific se tient prêt à construire deux centrales de plus, déjà planifiées, une sur chaque île. Mais il faut pour cela doter le territoire d’équipement de stockage stationnaire, pour compenser l’intermittence du photovoltaïque, et fournir aussi de l’électricité quand le soleil est absent, typiquement la nuit.

« Aujourd’hui, il n’y a pas de batteries de stockage, EEWF qui est garant du réseau peut, pour l’instant, accueillir deux de nos quatre centrales. On attend, mais les délais sont longs, on pense que ce sera entre 2025 et 2027, à ce moment-là, on pourra accueillir plus de centrales photovoltaïques sur Wallis-et-Futuna », indique Tamaso Pooi.

Sur Futuna, la seconde centrale aurait une puissance installée de 800 kW. Une éolienne rabattable pourrait lui être adjointe. « Sur Futuna, les besoins sont faibles, on peut vraiment faire un mix énergétique, et sur Wallis, il y a de la place pour du photovoltaïque, ce sera du 100% », conclut Tamaso Pooi.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
Le rapport du 9 avril 2024 de l’Académie des sciences s'apparente à une véritable douche froide pour les ambitions du gouvernement pour l'hydrogène vert.   Des ambitions démesurées pour l'hydrogène vert Le gouvernement français avait un plan bien ambitieux pour…
La troisième vague d'envoi du chèque énergie débute ce mardi 16 avril 2024. Voici la liste des départements qui sont concernés.   Une vingtaine de départements concernés Le chèque énergie se présente comme une bouffée d'oxygène pour de nombreux foyers…
mer 10 Avr 2024
Le gouvernement a introduit un décret visant à accélérer l'installation de panneaux solaires dans les champs tout en préservant l'activité agricole. Agrivoltaïsme : un décret qui contrôle les panneaux solaires  Cela fait désormais un peu plus d'un an que la…
mer 5 Juin 2024
En 2023, une collecte record de panneaux solaires usagés a été réalisée en France, marquant un tournant pour les énergies renouvelables. La montée en puissance du recyclage des panneaux solaires usagés L'année 2023 a marqué une avancée notable dans le…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.