Le président émirati de la COP28 veut multiplier par trois les renouvelables d’ici 2030 - L'EnerGeek

Le président émirati de la COP28 veut multiplier par trois les renouvelables d’ici 2030

president emirati cop28 veut multiplier par trois renouvelables 2030 - L'Energeek

Durant le Dialogue de Petersberg sur le climat, à Berlin, ce 2 mai 2023, le président émirati de la COP28 Sultan Ahmed al-Jaber (également ministre de l’industrie des Émirats arabes unis et président d’ADNOC, le géant pétro-gazier d’Etat) a appelé à tripler les capacités de production électrique d’origine renouvelable d’ici 2030, puis les doubler à nouveau d’ici 2040.

Sultan Ahmed al-Jaber, président émirati de la COP28, appelle à tripler la puissance renouvelable installée d’ici 2030

Le choix des Émirats arabes unis de nommer Sultan Ahmed al-Jaber comme président de la COP28 qu’ils vont organiser en novembre 2023 a été très critiqué. L’homme est certes de le représentant du pays pour le climat, mais c’est aussi son ministre de l’Industrie et, surtout, le président d’ADNOC, le géant national des hydrocarbures.

Mais, invité à prendre la parole durant Dialogue de Petersberg sur le climat, à Berlin, ce 2 mai 2023, Sultan Ahmed al-Jaber s’est montré particulièrement offensif sur le déploiement des renouvelables : « Nous allons accélérer le développement des énergies renouvelables, qui doivent tripler leur capacité d’ici à 2030 et la doubler à nouveau d’ici à 2040 », a-t-il déclaré.

Il aurait déjà formulé cet objectif durant le huis clos du sommet du G7 à Sapporo, mi-avril 2023. Cette ambition est par ailleurs alignée sur celle de l’Agence Internationale de l’Energie (AIE), qui appelle à installer 1 200 GW de puissance renouvelable par an d’ici 2030. En 2022, 300 GW seulement ont été installés.

Réduire les émissions des combustibles fossiles, pas leur usage…

« Nous devons nous concentrer sur l’élimination progressive des émissions de combustibles fossiles, tout en mettant en place des alternatives viables et abordables sans carbone », a ajouté le président de la COP28. Il n’a donc, détail sémantique qui a son importance, pas appelé à réduire l’utilisation des combustibles fossiles, mais leurs émissions… notamment par des procédés de capture du carbone.

Il a également lancé un appel aux pays et entreprises participants à la COP28 de relever les ambitions, et d’y annoncer « des engagements ambitieux, transparents et responsables », une déclaration classique à la veille d’une COP- mais qui n’est presque jamais suivie d’effets. Il a aussi réclamé une refonte du FMI et de la Banque mondiale pour leur permettre de « débloquer beaucoup plus de financements, atténuer les risques et attirer plus de capitaux privés ».

Il est enfin revenu sur la promesse des pays développés de verser chaque année 100 milliards de dollars aux pays en développement pour faire face au réchauffement, un engagement fait en 2009, qui devait entrer en vigueur en 2022, mais qui n’a été tenu qu’à un peu plus de 80 %.

« Dans le cadre de mes actions de sensibilisation, je demande aux pays donateurs de fournir une évaluation de la réalisation de cet engagement avant la COP28 », a affirmé Sultan Ahmed al-Jaber. A la tribune, la cheffe de la diplomatie allemande, Annalena Baerbock, lui a répondu que cette somme de 100 milliards de dollars devrait être atteinte dès cette année, ou peu s’en faut.

Cette vibrante déclaration climatique du président de la COP28 a eu lieu le lendemain de la signature d’un accord à un milliard de dollars entre ADNOC (qu’il préside aussi) et TotalEnergies, pour que le premier fournisse du GNL au second.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
C'est une première depuis le mois de décembre 2023 : le prix repère du gaz va augmenter. L'annonce a été faite par la Commission de régulation de l'énergie (CRE).   Gaz : une hausse de 1,48 euros par mégawattheure La…
mer 25 Oct 2023
L'électrique se démarque ! En septembre 2023, alors que le marché des véhicules d'occasion baisse, les voitures électriques tirent leur épingle du jeu avec des chiffres époustouflants. Les voitures électriques d'occasion ont surpassé les hybrides rechargeables en termes de ventes…
mar 26 Déc 2023
En 2024, le gouvernement ajuste le bonus écologique, réduisant l'aide pour les familles aisées tout en la maintenant pour les plus modestes.     Voiture électrique : le bonus passe à 4 000 euros Le bonus écologique, cette aide gouvernementale…
ven 1 Déc 2023
L'État français propose une aide substantielle pour l'achat de thermostats et radiateurs connectés. Cette initiative, en vigueur du 1er décembre 2023 au 31 décembre 2024, vise à encourager les ménages à réduire leur consommation d'énergie.         Énergie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.