Le prix du superéthanol E85 en hausse de 40 % en un an - L'EnerGeek

Le prix du superéthanol E85 en hausse de 40 % en un an

contribution-climat-energie-pompe-essence

Spécificité française, du moins en Europe, le superéthanol était de très loin le carburant le moins cher à la pompe depuis son lancement dans l’Hexagone, en 2007, principalement grâce à une fiscalité très avantageuse. Mais ces derniers mois, sont prix a littéralement explosé. Il dépasse désormais souvent 1 euro au litre…

Et si rouler au superéthanol n’était plus une si bonne affaire pour les automobilistes ? La question mérite d’être posée, sachant que ce carburant implique une surconsommation oscillant entre 20 et 30 %, et que le coût d’installation d’un boîtier, entre 800 et 1000 euros, exige de pas mal rouler tout de même avant de parvenir à l’amortir, et de commencer à faire des économies.

Il est en tout cas manifeste que la hausse est énorme. + 40 % sur un an, et surtout, + 15 % au cours du mois de décembre et début janvier, impact de la suppression de la prime de 10 centimes inclus.

Historiquement, le superéthanol était même toujours moins cher que le GPL, qui nécessitait un investissement beaucoup plus couteux, à savoir un réservoir spécifique, et une gestion électronique de la bi-carburation.

Un carburant jusqu’à deux fois moins cher que l’essence sans plomb

Depuis le début du mois de janvier 2023, il est encore possible de trouver du superéthanol à 95 centimes le litre, mais certaines stations le proposent à 1,15 €, comme les stations BP par exemple. Pourtant, mi-décembre, il était possible de faire le plein d’éthanol pour 0,75 € le litre, également chez BP, régulièrement moins cher que TotalEnergies sur ce carburant spécifiquement !

A 1,15 € le litre, contre un SP95-E10 à 1,76 € en moyenne, le superéthanol ne permet plus d’économiser qu’une petite trentaine de centimes d’euro par litre, une fois la surconsommation induite par ce carburant prise en compte. Au plus fort de la crise pétrolière de l’an dernier, quand le SP-95 E10 se vendait 2,20 € le litre par endroits, l’écart entre les deux carburants pouvait atteindre 1,40 €, et l’écart réel, redressé de l’impact sur la consommation, était encore de 1 € par litre ! Autrement dit, le même plein de 70 litres coutait 100 euros de moins en valeur faciale, et 70 € en valeur réelle…

Un carburant sensible à la hausse des prix du pétrole brut

Pourquoi le superéthanol a-t-il tant augmenté au cours des derniers mois ? Tout simplement à cause de l’explosion du prix des carburants.. fossiles. Car pour produire de l’éthanol, il faut cultiver des betteraves ou encore du maïs, qui par fermentation deviendront de l’alcool. Et les machines agricoles, elles, fonctionnent au diesel… On estime que dans le coût de production de l’éthanol qui servira à fabriquer du superéthanol (en ajoutant entre 15 et 30 % de super sans plomb, selon les saisons), un tiers est sensible à la fluctuation des prix des carburants, soit directement (le super ajouté), soit indirectement (le diesel consommé pour le produire).

Etant donné que le prix du baril de pétrole brut est actuellement orienté nettement à la baisse, il est probable que le litre de superéthanol puisse repasser nettement sous la barre des 1 euro le litre au cours des prochaines semaines, pour se stabiliser plutôt autour de 0,90 € le litre.

Rédigé par : Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud
ven 23 Mai 2014
Si l’éclairage nocturne est responsable d’une consommation d’énergie considérable, sans parler des émissions de CO2 qui en résulte, il semblait jusqu’à présent bien difficile de s’en passer  dans les sociétés modernes. Mais voilà qu’une entreprise suédoise spécialisée dans les cosmétiques…
lun 12 Oct 2015
L’Agence Nationale de la Recherche a lancé en 2012 le programme DIESALG afin d’étudier de nouvelles souches de microalgue capables de générer une production industrielle et durable de biocarburant de 3ème génération. Après plusieurs années de collaboration, les scientifiques viennent…
mar 13 Oct 2015
Une étude publiée lundi 12 octobre par un groupe de chercheurs européens (Français, Anglais, Allemands et Italiens) dans la revue Nature Climate Change, remet en cause la clarté des rapports et documents émis par le Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l’Évolution…
lun 28 Nov 2022
Les conséquences économiques des manifestations, parfois violentes, en Chine, ne se sont pas faites attendre. Le prix du baril de pétrole brut a dévissé de près de 3 % lundi 28 novembre, au plus bas depuis décembre 2021. C’est un…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.