Gaz : les prix sont en baisse, mais l’hiver sera difficile - L'EnerGeek

Gaz : les prix sont en baisse, mais l’hiver sera difficile

geants-petroliers-petrole-diversification-renouvelables

La situation est paradoxale sur le front du gaz en Europe. Pendant quelques heures, à la fin du mois d’octobre, le prix du gaz sur le marché spot européen est passé en territoire négatif ! On payait des clients pour qu’ils achètent du gaz à livrer dans les prochains jours.

 

Et pour cause ! Si le prix du gaz est en baisse de plus de 60 % comparé au prix atteint pendant le mois d’août, c’est tout simplement parce qu’il n’y a…. nulle part ou le stocker. Le problème est en réalité simple à comprendre. Avec un mois d’octobre particulièrement clément partout en Europe, les chaudières à gaz sont restées le plus clair du temps à l’arrêt.

Un mois d’octobre particulièrement doux

Conséquence directe : les stocks de gaz ont atteint leur maximum courant septembre. Dans certains cas, début septembre. Ils n’ont que très légèrement été entamés. Or, faute de consommation, les méthaniers qui se présentent dans les ports européens ne peuvent décharger un gaz qu’on ne peut plus stocker nulle part !

Ajoutons à cela le fait que les terminaux gaziers sont naturellement saturés par l’afflux massifs de tankers, que les pays européens ont attirés vers nos côtes en consentant d’acheter leur cargaison à prix d’or. Parfois, en détournant ces méthaniers de leur destination d’origine, notamment l’Asie, grâce à l’effet prix.

En réalité, les commandes de gaz ont été pensées pour faire face à la consommation standard d’un mois d’octobre / novembre. Ce qui devait permettre de ne pas entamer les stocks de gaz.

Mais dès que les températures vont chuter significativement, les livraisons de gaz ne pourront empêcher une baisse rapide des stocks européens. Faute d’apport des gazoducs russes à l’arrêt.  A l’échelle du continent, les stocks permettent d’assurer 46 jours de consommation, sans flux. Sachant que la consommation de gaz est intense pendant au minimum 120 jours… On comprend aisément qu’il faudra pouvoir compter sur des livraisons massives de gaz. Afin d’éviter que les stocks ne soient asséchés prématurément.

Les stocks de gaz ne peuvent assurer seuls le flux de consommation au coeur de l’hiver

Historiquement, les stocks de gaz atteignent un point bas en janvier février, autour de 30 %. Si ce point bas est atteint plus tôt, ou même seulement à la même période que les années précédentes… La situation deviendra réellement critique pour les pays d’Europe. En particulier les plus dépendants du gaz pour se chauffer, pour leurs industries, mais aussi pour la production d’électricité. On pense en particulier à l’Allemagne.

Le prix du gaz pourrait alors battre de nouveaux records. Sachant qu’à un moment, les capacités techniques seront dépassées. Transport maritime, déchargement, décompression, et acheminement sur les lieux de consommation … Et rien ne pourra empêcher les mesures de restriction drastiques de consommation.

Rédigé par : Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud
ven 15 Jan 2016
Le directeur général de la Caisse des dépôts, Pierre-René Lemas, veut donner la priorité à « la croissance verte, et à la transition écologique et énergétique ». Au moment où l’on célèbre le bicentenaire de l’institution, celle-ci se prépare à créer un…
mar 16 Avr 2013
Les 8 centrales hydroélectriques du Rhin assurent 40% de la production électrique alsacienne. C’est une activité moins connue du groupe EDF, mais l’électricien français gère également les écluses rhénanes qui permettent la navigation sur le fleuve frontalier. Des écluses qui…
ven 1 Avr 2016
Dans une interview qu’il a accordée au journal La Tribune à la mi-mars, le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, a annoncé son intention de préparer une nouvelle gamme d'EPR pour la France. Dans le cadre de la transition énergétique, le parc nucléaire…
lun 27 Oct 2014
Vendredi 24 octobre à Bruxelles, les dirigeants européens ont trouvé différents accords en vue de faire de l’UE un leader mondial en matière de réduction des émissions des gaz à effet de serre (GES). Parmi ces engagements, les pays se…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.