France : la rénovation énergétique, priorité du budget 2023 - L'EnerGeek

France : la rénovation énergétique, priorité du budget 2023

France : la rénovation énergétique, priorité du budget 2023

Mardi 6 septembre, Bruno Le Maire était en déplacement dans les Yvelines. A cette occasion, le ministre de l’économie a évoqué certaines des priorités du budget 2023, notamment sur l’énergie. Le ministre a d’ores et déjà annoncé un effort d’investissements pour la rénovation énergétique. Et il envisage également de revoir à la hausse le nombre de bénéficiaires du chèque énergie.

150 millions supplémentaires pour la rénovation énergétique en 2023

La lutte contre la précarité énergétique sera la priorité du gouvernement ces prochains mois. Tandis que l’insécurité énergétique grandit en France et en Europe, les membres du gouvernement multiplient les prises de parole pour rassurer les consommateurs français. Hier, c’était au tour du ministre de l’économie de monter au créneau. En déplacement à Trappes, dans les Yvelines, le ministre a annoncé un budget supplémentaire pour la rénovation énergétique.

Concrètement, l’état français compte mobiliser 150 millions d’euros supplémentaires. La somme, prélevée sur le budget 2023, servira à rénover des bâtiments publics. Car, à l’instar du secteur privé, le secteur public doit répondre à l’objectif fixé par Elisabeth Borne. Cet été, la première ministre a demandé d’atteindre 10% d’économies d’énergie d’ici 2024 pour tous les bâtiments tertiaires.

Un chantier pharaonique : 191 000 bâtiments publics concernés

Bruno Le Maire a souligné les efforts déjà consentis dans le cadre du plan France Relance. “Depuis 2019, le gouvernement a investi plus de 3,8 milliards d’euros pour la rénovation énergétique de plus de 4 000 de ses bâtiments.” Cette avancée reste toutefois une goutte d’eau dans l’océan des 191 000 bâtiments qui constituent le parc immobilier de l’état. Avec 97 millions de mètres carrés de surface utile brute, la consommation annuelle de ce parc atteint 13 TWh. Et le gouvernement souhaite réduire cette consommation de 60% d’ici 2050. La marche reste donc haute avant d’atteindre cet objectif.

Bercy a toutefois précisé que le chantier de rénovation énergétique n’attendait pas le budget 2023 pour avancer. Dès juin dernier, près de 800 nouveaux projets ont été sélectionnés. Une enveloppe de 50 millions d’euros servira à assurer les travaux de rénovation énergétique pour chacun des bâtiments concernés.

Budget 2023 : plus de bénéficiaires du chèque énergie ?

La rénovation énergétique n’est pas le seul sujet déjà abordé pour définir le budget 2023. Bruno Le Maire envisage aussi d’élargir le nombre de bénéficiaires du chèque énergie. Ce coup de pouce de l’état pourrait concerner plus de foyers l’année prochaine. Mais en la matière, le gouvernement devra composer avec les autres groupes parlementaires s’il souhaite faire passer ce nouveau coup de pouce énergétique.

“Est-ce que les parlementaires décideront qu’il faut que [le chèque énergie] touche plus de 6 millions de personnes, qu’il faut aller un peu au-delà ?” Et Bruno Le Maire de préciser que la question “fera partie de la discussion avec les parlementaires au moment de l’examen du budget”. Pour rappel, le chèque énergie se chiffre en moyenne à 150 euros par foyer bénéficiaire.

Et pour le bouclier tarifaire ?

En évoquant le budget 2023, le ministre de l’économie s’est aussi voulu rassurant en ce qui concerne le bouclier tarifaire. D’après lui, ce système restera en place en 2023, mais dans une “forme atténuée” . Et les consommateurs français pourront compter dessus pour amortir en partie la hausse des prix de l’électricité et du gaz.

Les consommateurs doivent toutefois s’attendre à payer leur énergie plus chère. Bruno Le Maire anticipe la hausse du début d’année. “Il y aura une augmentation pour tout le monde du prix du gaz et de l’électricité, qui sera la plus contenue possible, dans la mesure de ce que nous permettent nos finances publiques.” Car ce bouclier tarifaire a en effet un coût. Bercy estime qu’entre l’automne 2021 et l’été 2022, il a déjà coûté 24 milliards d’euros aux caisses de l’état.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 11 Nov 2019
L’Office polonais anti-monopole (UOKiK) a infligé, ce vendredi 8 novembre 2019, une amende de 40 millions d'euros à Engie Energy, dans le cadre de la construction du gazoduc Nord Stream 2. Ce projet, achevé à 80%, permettra de doubler les…
sam 21 Avr 2018
Le 1e avril 2018, une nouvelle en provenance du Bahreïn a secoué les pays producteurs de pétrole : le royaume de Bahreïn a annoncé avoir découvert un gigantesque champ de pétrole et de gaz de schiste. Une ressource inespérée pour…
ven 17 Sep 2021
A moins de deux mois de la COP26 de Glasgow, à l'importance sans doute déjà décisive, l'ONG Climate Action Tracker publie, ce 16 septembre 2021, un bilan des politiques climatiques mises en œuvre par 35 pays et l'Union Européenne, en…
lun 29 Fév 2016
En entamant le démantèlement de l’ancienne centrale thermique à Bellefontaine, l’île de la Martinique souhaite accélérer sa transition énergétique. En octobre 2014, le conseil régional et EDF Martinique avaient notamment signé une convention prévoyant « la création d'un pôle de transition énergétique…

COMMENTAIRES

  • rénovation énergétique/ il était temps…après avoir mis 20 milliards dans un EPR à Flamanville qui ne marchera jamais.

    Répondre
  • Comment ne pas y avoir pensé plus tôt? Un EPR à 20 milliards et qui ne marche pas ne remplace pas la rénovation énergétique

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.