Afrique du Sud : l'exploration sismique d’hydrocarbures interdite pour Shell - L'EnerGeek

Afrique du Sud : l’exploration sismique d’hydrocarbures interdite pour Shell

afrique du sud exploration sismique hydrocarbures interdite shell - L'Energeek

En Afrique du Sud, la justice a confirmé sa décision de décembre 2021, et a interdit à Shell de mener une exploration sismique au large de la touristique Wild Coast, où le géant pétroliers soupçonne une présence d’hydrocarbures. Une victoire pour les associations écologistes locales.

La justice de l’Afrique du Sud interdit à Shell l’exploration sismique au large de la Wild Coast

C’est la première fois qu’un tribunal interdit formellement une exploration sismique, cette technique qui consiste à envoyer des ondes de choc avec des canons à air à partir de bateaux, afin d’analyser la propagation de ces ondes et déterminer ainsi la structure géologique des sols susceptibles de contenir des hydrocarbures.

Les associations écologistes se battent depuis des années contre l’usage de ces ondes sismiques, en particulier pour leur impact sur la faune marine, de nombreux animaux marins utilisant leur audition pour se repérer : les explorations sismiques pourraient ainsi perturber leur comportement, leur alimentation, leurs migrations et leurs cycles de reproduction, notamment pour les baleines.

Et, ce 1er septembre 2022, en Afrique du Sud, le tribunal de Makhanda, dans la province de l’Eastern Cape, a confirmé l’interdiction faite à Shell de mener une exploration sismique au large de la Wild Coast, dans l’est du pays.

Le tribunal tient compte du « lien spirituel et culturel particulier avec l’océan » des populations locales

Une première décision de justice dans ce sens, en décembre 2021, avait provoqué une suspension à effet immédiat du projet, et Shell avait renvoyé son bateau d’exploration hors des eaux sud-africaines en janvier 2022. A l’époque, le tribunal avait souligné que Shell n’avait pas rempli l’obligation de consulter la population locale, qui détient des droits de pêche et entretient un « lien spirituel et culturel particulier avec l’océan ».

La Wild Coast s’étend sur 300 km et compte plusieurs réserves naturelles et zones marines protégées. Le gouvernement sud-africain soutenait le projet d’exploration de Shell, qui suspecte une forte présence d’hydrocarbures au large de cette côte. Mais, dès son annonce, les militants écologistes, pêcheurs et habitants s’étaient vigoureusement opposés à ce projet, dénonçant la menace qu’il ferait peser sur la faune marine.

« Nous respectons la décision du tribunal et nous examinons le jugement pour déterminer les prochaines étapes concernant le pan Wild Coast. Nous restons engagés avec l’Afrique du Sud et pour une transition énergétique équitable », a commenté un porte-parole de Shell. La compagnie se réserve le droit de faire appel.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 4 Déc 2023
En France, la crise énergétique a renforcé l’attrait du bois comme solution de chauffage. Malgré des prix en hausse, le recours au bois-énergie reste une option économiquement raisonnable pour les foyers français, synonyme par ailleurs d’indépendance énergétique, de soutien à…
mar 31 Oct 2023
L'économie mondiale d'aujourd'hui, bien que mieux armée qu'elle ne l'était dans les années 1970, fait face à un risque accru de choc pétrolier. La Banque mondiale, dans son dernier rapport "Commodity Markets Outlook" dévoilé le 30 octobre 2023, met en…
mer 24 Jan 2024
Les factures de gaz en 2024 pourraient considérablement augmenter en 2024. Alors que le gouvernement s'est promis de réduire la dette publique de l'État, cela pourrait avoir un impact majeur sur les consommateurs.       La dette publique est…
ven 21 Oct 2022
Adieu Midcat, bienvenue Barmar. Après des années de négociations qui n’aboutissaient pas autour du gazoduc Midcat, qui devait relier la France à l’Espagne en traversant les Pyrénées, c’est finalement un autre projet qui est placé sur les rails par les…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.