La Bulgarie veut importer de nouveau du gaz russe - L'EnerGeek

La Bulgarie veut importer de nouveau du gaz russe

bulgarie veut importer nouveau gaz russe - L'Energeek

En avril 2022, en Bulgarie le gouvernement pro-européen de Kiril Petkov avait refusé de régler ses importations de gaz russe en roubles, provoquant l’arrêt des livraisons de Gazprom. C’était, avec la Pologne, le premier Etat européen à agir ainsi. Mais la chute du gouvernement Petkov pourrait changer la donne : le ministre de l’Energie du gouvernement de transition a déclaré lundi que la Bulgarie allait reprendre les négociations avec Gazprom.

La Bulgarie avait été le premier Etat européen à refuser de payer son gaz russe en roubles

Voilà un revirement qui doit particulièrement satisfaire Vladimir Poutine. En réaction aux sanctions européennes imposées à la Russie, le Kremlin a en effet exigé que les pays « inamicaux » règlent à Gazprom leur facture de gaz russe en roubles.

Fin avril, la Pologne et la Bulgarie du premier ministre pro-européen Kiril Petkov furent les premiers pays à refuser le chantage de la Russie, et à voir leur approvisionnement en gaz fossile suspendu. Par la suite Danemark, Finlande, Pays-Bas et Lettonie avaient à leur tour indiqué qu’ils ne paieraient pas leur contrat d’approvisionnement en roubles, poussant Gazprom à leur couper le robinet du gaz.

Le gouvernement bulgare avait alors activé tous les leviers possibles pour compenser la perte du gaz russe, notamment en accélérant la finalisation d’une interconnexion gazière avec la Grèce, achevée au début de l’été, et qui devrait permettre au pays d’importer du gaz d’Azerbaïdjan dès cet automne. Dans le même temps, l’exécutif de Kiril Petkov avait également négocié des livraisons de GNL.

Le gouvernement de transition tend la main à Gazprom pour se fournir à nouveau en gaz russe

Mais cette réponse à la crise énergétique a fait partie des griefs qui ont poussé un parti de sa coalition à claquer la porte, mettant le gouvernement Petkov en minorité. Fin juin 2022, l’opposition dépose une motion de censure, et renverse le gouvernement. Aucune nouvelle coalition ne parvient à émerger. Après trois échecs pour former un gouvernement, un cabinet apolitique est nommé ce 2 août 2022, pour faire la transition jusqu’aux nouvelles législatives, convoquées en octobre 2022.

Et, ce 22 août 2022, Rossen Hristov, le ministre de l’Energie de ce gouvernement de transition, a annoncé lors d’une conférence de presse que “des négociations avec Gazprom Export pour reprendre les livraisons du contrat actuel”, qui se termine fin décembre, “sont désormais inévitables”.

Il a indiqué que c’était la seule solution possible pour réduire les tarifs du gaz pour les entreprises en Bulgarie, et qu’il avait convoqué patronat et syndicats pour mettre en place ce changement. “Les négociations avec Gazprom seront difficiles”, a reconnu Rosen Hristov, tout en précisant que c’est le nouveau gouvernement qui reprendra la main sur cette question.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 9 Juin 2017
Malgré l’annonce du retrait américain de l’accord de Paris, les Etats-Unis pourraient tout de même s’impliquer dans le combat climatique par l’intermédiaire des villes ou des Etats. Le vice-président de la Commission européenne, Maros Sefcovic, a assuré mardi 6 juin…
D'après le bilan électrique 2015, réalisé par Réseau transport électricité (RTE), la consommation électrique des Français a augmenté de 0,5 % l'an dernier, pour s'établir à 476,3 TWh. Globalement, les énergies bas carbone progressent - le renouvelable surtout ; le…
lun 20 Mar 2017
Si l'engagement des pays membres de l'Opep (et de certains pays non membres) de réduire la production globale de pétrole a bien été respecté pour les mois de janvier et février 2017, les effets sur les cours du barils devront…
ven 25 Mar 2022
Le 24 mars dernier, Total Energies a présenté son rapport Sustainability & Climate pour 2022. Le rapport sur l'objectif de neutralité carbone intervient dans un contexte difficile pour Total Energies. Le groupe fait face à de vives critiques de la…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.