Renouvelables : l’Union européenne en retard sur ses temps de passage climatiques - L'EnerGeek

Renouvelables : l’Union européenne en retard sur ses temps de passage climatiques

renouvelables union europeenne retard temps passage climatiques - L'Energeek

Le cabinet d’analyse Ember alerte, ce mercredi 27 juillet 2022, sur le retard pris par l’Union européenne dans ses objectifs de déploiement des renouvelables, notamment sur les prévisions de capacités installées d’ici 2026, en dépit du plan REPowerEU.

Selon Ember, l’Union européenne doit doubler ses projets de renouvelables d’ici 2026

L’Union européenne n’est pas dans les clous de l’urgence climatique. Malgré les objectifs les plus ambitieux au niveau mondial en terme de développements de renouvelables, malgré les annonces d’accélération du plan REPowerEU, qui ambitionne d’atteindre 69 % de renouvelables dans le mix électrique en 2030, les projets en cours ne cadrent toujours pas avec l’accord de Paris.

C’est ce que révèle le dernier rapport du cabinet Ember, publié ce mercredi 27 juillet 2022, qui indique que le développement programmée du solaire (notamment photovoltaïque) et surtout de l’éolien est actuellement insuffisant pour tenir les objectifs climatiques européens.

En effet, le cabinet rappelle que, pour conserver une chance de limiter la hausse des températures sous les 1,5 °C par rapport aux niveaux pré-industriels, l’Union européenne devrait installer 76 GW de capacités renouvelables supplémentaires d’ici 2026.

Or, selon Ember, les installations prévues à cette date se limitent à 38 GW de puissance renouvelable : seuls quatre petits pays (Croatie, Finlande, Lituanie, Suède) seraient en mesure de tenir leurs objectifs de développement photovoltaïque et éolien.

Les retards dans les autorisations des parcs éoliens plombent le développement des EnR

Le cabinet pointe en particulier le ralentissement généralisé des constructions d’éoliennes dans l’Union européenne, alors que le photovoltaïque a progressé fortement depuis 2018, dans la bonne trajectoire pour répondre à l’urgence climatique.

Selon Ember, l’éolien n’atteindra que 54 % du développement nécessaire d’ici 2026. Le cabinet pointe du doigt les obtentions de permis, dont la durée tend à s’allonger considérablement, et qui dépasse largement les règlements européens.

En effet, en vertu de la législation européenne, la durée d’obtention des autorisations administratives d’un parc éolien ne devraient pas dépasser les deux ans, afin de répondre à l’urgence climatique. Or, d’après Ember, cette durée s’est étendue depuis 2018, pour atteindre quatre ans, soit deux ans de plus que les recommandations européennes, ralentissant l’ensemble du développement de la filière.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 1 Sep 2015
Dans son dernier tableau de bord éolien-photovoltaïque, le Commissariat Général au Développement Durable (CGDD) souligne une progression de la part de l'éolien et du photovoltaïque dans la production française d'électricité, et ce même si la croissance des raccordements est en…
mer 2 Jan 2019
La France est en retard sur ses objectifs de transition énergétique. Les énergies renouvelables progressent au sein du mix électrique, mais leur essor reste lent et soumis à des contraintes juridiques lourdes. Cela vaut particulièrement pour les éoliennes en mer…
jeu 21 Fév 2019
Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) devait analyser l’article premier de l’avant-projet de loi énergie-climat. L’avis publié ce mercredi 20 février 2019, confirme les changements "ambitieux" proposés l'exécutif. Toutefois, le CESE s'interroge sur l'évolution de la consommation d’énergie, ainsi…
mar 17 Nov 2015
Avec l’aide de l'Institut géographique national (IGN), la start-up française "In sun we trust" veut aider les Français à opter pour l’électricité d’origine solaire. Dans le courant du mois de novembre, un site sera ainsi lancé afin de permettre aux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.