France : l'Union des industries utilisatrices d'énergie (Uniden) appelle au rationnement - L'EnerGeek

France : l’Union des industries utilisatrices d’énergie (Uniden) appelle au rationnement

france-union-industries-utilisatrices-energie-uniden-appelle-rationnement

Ce 11 mars 2022, le président de l’Union des industries utilisatrices d’énergie (Uniden), Nicolas de Warren, a réclamé un rationnement de la consommation énergétique, en privilégiant les industries les plus cruciales pour la France. Il a également demandé la mise en place de tarifs de crise sur le gaz et l’électricité.

Face à la crise énergétique, l’Uniden appelle au rationnement de l’énergie en France

Face à la crise énergétique et la flambée des prix de l’énergie, renforcées par le conflit en cours en Ukraine, les industriels montent au créneau. Invité ce 11 mars 2022 de BFM Business, Nicolas de Warren, président de l’Union des industries utilisatrices d’énergie (Uniden), a porté la voix des industriels électro-intensifs.

Son analyse vise le moyen terme : “incontestablement, la situation ne va pas se régler en trois jours. Les prix de l’énergie vont rester extrêmement élevés probablement, hélas, jusqu’au printemps 2023. En conséquence, il faut s’organiser et anticiper”, pointe Nicolas de Warren.

Il demande donc aux pouvoirs publics d’imposer une régulation de la consommation électrique. “Il faut éviter les gaspillages, je pense qu’il est impératif de lancer maintenant une grande campagne de communication pour appeler les Français et les entreprise à organiser, rationaliser, leur consommation”, expose-t-il.

Il appelle toutefois à un rationnement éclairé, pour ne pas pénaliser les industries qui représentent une forte valeur ajoutée pour la France. “Ce serait une grosse erreur de rationner uniformément toutes les usines. Certaines usines peuvent être ralenties parce qu’elles sont un peu moins vitales ou un peu moins contributives à la valeur ajoutée et à l’exportation française, et d’autres doivent impérativement être maintenues sur des filières d’excellence”, détaille Nicolas de Warren.

Il demande enfin la mise en place de « tarifs de crise », plafonnés, pour le gaz et l’électricité, pour un temps limité, afin de garantir l’approvisionnement énergétique.

L’institut jacques Delors appelle à la mobilisation générale sur les économies d’énergie

La veille, le 10 mars 2022, c’est Thomas Pellerin-Carlin, directeur du Centre énergie de l’institut Jacques Delors, qui, au micro de France Info, avait appelé à une mobilisation générale sur les économies d’énergie en France.

Il y a défendu l’idée “d’économiser tout le gaz qu’on peut économiser”, notamment par des gestes citoyens : “si tous les Français réduisent d’un degré la température chez eux, on réduit de 10% les importations de gaz russe”, défend-il.

« Nos grands-parents peuvent nous rappeler que normalement, chez nous, on doit avoir un pull en hiver. Évidemment, ça ne suffira pas, mais c’est le plus rapide à mettre en place », image-t-il.

Il rappelle aussi que la réduction de consommation de combustibles fossiles aura aussi un impact positif sur le climat : “95% de ce qu’il faut faire pour assurer notre sécurité énergétique, c’est aussi des choses qui sont bonnes pour le climat, et vice-versa. Rénover sa maison ou installer des chauffe-eau solaires, c’est bon à la fois pour le climat et pour la sécurité énergétique”, conclue Thomas Pellerin-Carlin.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 4 Mai 2017
Outre une politique d'investissement réorientée depuis plusieurs années vers les énergies vertes au détriment des activités liées aux combustibles fossiles, le groupe bancaire français s'attaque également à ses propres émissions de gaz à effet de serre. BNP Paribas s'est engagé…
ven 18 Oct 2019
En France, la répression des fraudes est déterminée à tordre le cou au démarchage abusif, en particulier dans le domaine de l'énergie. Engie vient d'être à nouveau épinglé pour avoir forcé la main à des potentiels clients, et condamné à…
mar 31 Déc 2013
Selon les chiffres publiés mardi 17 décembre par l'Association d'électricité de Chine, la consommation d'électricité du pays aurait augmenté de 7,5% en base annuelle pour atteindre 4.830 milliards de kWh entre janvier et novembre 2013. Avec 93,5 milliards de kWh…
jeu 26 Déc 2013
En vue de répondre à une demande énergétique croissante, la production d’électricité en Égypte provient essentiellement des énergies fossiles, avec le gaz naturel comme principale source. En 2011, les centrales thermiques ont ainsi fourni plus de 90% de la production…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.