Autoconsommation : Enedis observe un engouement en France

Autoconsommation : la France passe la barre des 100 000 foyers

Autoconsommation : la France passe la barre des 100 000 foyers

Enedis l’a récemment annoncé : la France vient de passer la barre des 100 000 foyers en autoconsommation. Le chiffre est hautement symbolique. Mais il traduit bien l’intérêt des ménages français pour les alternatives énergétiques. L’électricité reste un poste de dépense important pour les ménages. Et Enedis compte bien démontrer l’intérêt de l’autoconsommation.

97 000 foyers d’autoconsommation raccordés en 5 ans

Le chiffre est vertigineux. Enedis n’exagère pas en parlant de “croissance exponentielle” des raccordements de foyers en autoconsommation électrique. En 2015, la France ne comptait que 3 000 installations d’autoconsommation individuelle. Le rythme de raccordement annuel était encore très lent. Certes il y avait la curiosité et la promesse de gains financiers sur les factures électriques. Mais les propriétaires français restaient frileux.

Mais la donne a largement changé en cinq ans. Enedis annonce qu’au premier trimestre 2021, la barre des 100 000 clients raccordés en autoconsommation individuelle a été franchie. C’est plus rapide que les estimations de l’énergéticien. Et l’élan doit se poursuivre. Enedis s’attend à atteindre les 200 000 installations en autoconsommation d’ici 2023.

Cette croissance en accéléré s’explique en partie par un intérêt grandissant des consommateurs pour les énergies renouvelables. Elle vient aussi valider les efforts menés par Enedis pour communiquer autour de sa solution d’autoconsommation.

Autoconsommation : le coup de pouce Linky

Depuis 2015, Enedis est particulièrement actif autour de la communication sur l’autoconsommation. Surtout, l’entreprise s’est positionnée en facilitateur de la transition énergétique pour les particuliers. Un argument qui a été renforcé par le déploiement du compteur Linky. Le compteur communicant présente en effet un avantage considérable pour les installations d’autoconsommation. Il mesure l’énergie consommée ainsi que l’énergie produite dans le foyer. Cette double mesure simplifie les démarches de raccordement au réseau électrique.

Un foyer en autoconsommation n’a pas besoin d’installer un second compteur électrique pour compter sa production électrique domestique. Enedis insiste aussi pour rappeler qu’avec Linky, le raccordement au réseau électrique est gratuit, soit une économie “d’environ 600€ par rapport à l’ancienne génération de compteurs”.

A quoi ressemble l’autoconsommation électrique en France ?

Enedis souligne que l’autoconsommation séduit aussi bien des clients particuliers que des professionnels. L’autoconsommation intéresse notamment les agriculteurs. Leurs bâtiments professionnels (hangars, granges, bergeries) offrent de grandes surfaces de toiture utiles pour installer des panneaux solaires. Les foyers français plébiscitent d’ailleurs l’énergie solaire. C’est la première source de production électrique en autoconsommation. Elle représente 99,5% des installations.

Mais quelle est vraiment la part d’autoconsommation pour les foyers français ? D’après les chiffres communiqués par Enedis, un foyer atteint en moyenne 20% d’autoconsommation. Si le foyer est équipé d’une solution de stockage d’énergie, cette part peut encore progresser. Une partie de l’énergie produite couvre la consommation domestique. Le surplus est envoyé sur le réseau électrique et ainsi revendu à Enedis.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 20 Mai 2021
La mise en service de la centrale électrique du Larivot, qui répond à la nécessité de sécuriser l’approvisionnement électrique de la Guyane, département français où la demande énergétique devrait croître à une cadence d’environ 3 % par an dans les…
mar 14 Fév 2017
Outre le séisme politique déclenché par le décret dit du "Muslim ban", les premières décisions du président américain Donald Trump relatives à la politique énergétique et environnementale des Etats-Unis, ont elles aussi suscité de nombreuses réactions aussi bien dans l'opposition…
jeu 1 Déc 2016
Avec 35 millions de compteurs installés en France à l'horizon 2021, le projet "Linky" est présenté par ses promoteurs comme une étape clé de la transition énergétique. Pour ses opposants, en revanche, il est perçu comme un moyen d'attenter à…
mar 15 Oct 2019
Le 10 octobre 2019, Emmanuel Macron était à la 5e édition de Bpifrance Inno Génération, pour vanter les mérites de la Frenchtech. Dans les territoires, Rennes atteste de cette dynamique d'innovation, avec son projet de smart city. En effet, la…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.