Paris choisit Total pour Bélib, son réseau de bornes de recharge - L'EnerGeek

Paris choisit Total pour Bélib, son réseau de bornes de recharge

La ville de Paris a annoncé, le 17 novembre dernier, qu’elle a choisi Total pour piloter Bélib, le réseau parisien des bornes de recharge. Total devra gérer les bornes existantes et déployer plus d’un millier de nouvelles bornes pour alimenter les véhicules électriques de la capitale. Une étape de plus pour favoriser les mobilités douces à Paris.

Bélib par Total : objectif 2 329 bornes de recharge

La Mairie de Paris l’a annoncé la semaine dernière. Total a remporté l’appel d’offres pour l’extension et la modernisation du parc parisien de bornes de recharge. Ce contrat de dix ans vise à redéfinir les contours de Bélib, le réseau actuel de bornes de recharge, dont la destinée était devenue incertaine suite au coup d’arrêt d’Autolib. Or, le développement des mobilités douces reste une des priorités d’Anne Hidalgo. La capitale veut se préparer à accueillir plus de véhicules électriques dans les prochaines années, et le réseau Bélib doit rapidement se dimensionner pour répondre aux attentes. Ce sera désormais la charge du groupe Total.

Dans un premier temps, ce contrat implique que Total récupère la gestion du réseau existant des bornes de recharge. L’objectif affiché est d’atteindre 2 329 bornes en service. Il existe déjà 270 bornes de recharge Bélib. Total compte donc en déployer 1 830 nouvelles, d’une puissance de 7 kW. Le groupe pense aussi aux besoins particuliers des deux-roues. Son plan de déploiement prévoit ainsi la création de 140 bornes de recharge de 3 kW pour les scooters et les motos.

Outre le déploiement de nouvelles bornes, Total s’engage aussi pour la modernisation des équipements existants. Le groupe compte installer des hubs de recharge rapide au niveau des parkings souterrains. Dix installations sont prévues dans dix parkings. Les bornes afficheront une puissance de 50 kW. Total s’engage aussi à proposer des tarifs de recharge “attractifs et adaptés aux différentes attentes des conducteurs de véhicules électriques”. Mais la future grille de tarifs n’a pas encore été communiquée.

Un réseau Bélib placé sous le signe des énergies vertes

Le futur réseau Bélib envisagé par Total aura également une spécificité. Les bornes seront toutes alimentées avec une électricité 100% issue des énergies renouvelables. Cet engagement n’a pas manqué de séduire la mairie de Paris. Mais comment tenir une telle promesse ? Le groupe s’est engagé dans son offre à développer un parc de centrales solaires en France. Sa production d’électricité verte servira à couvrir l’intégralité des besoins électriques du réseau Bélib. A l’heure actuelle, le groupe Total n’a pas encore précisé les détails et échéances du projet.

Les bornes parisiennes : une étape de plus pour le développement de Total

“Ce partenariat avec la Ville de Paris nous permet d’accélérer notre transformation vers un groupe multi-énergies […] Après Amsterdam, Bruxelles et Londres, c’est ainsi une nouvelle agglomération européenne majeure qui s’appuie sur l’expertise de Total pour accompagner l’évolution des mobilités de ses concitoyens.” C’est par ces mots qu’Alexis Vovk, le directeur général du marketing Total, a salué la décision de la mairie de Paris. En ajoutant la capitale tricolore à son portefeuille de clients, Total renforce un peu plus sa position sur le marché des bornes de recharge électriques en France, mais aussi en Europe.

A l’heure actuelle, Total opère déjà plus de 10 000 bornes de recharge sur l’ensemble du territoire français. Le groupe a déjà annoncé que ce nombre allait doubler en 2021. En 2022, il compte passer à la vitesse supérieure en installant plus de 300 stations très haute puissance (175 kW). Au-delà des frontières françaises, Total a déjà annoncé son objectif d’atteindre 150 000 points de recharge en Europe à l’horizon 2025. La moitié d’entre elles devraient être déployées en France.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 4 Fév 2020
Véhicule électrique, éolien offshore, chauffage renouvelable : tels sont les trois secteurs-clés visés par le régulateur de l'énergie du Royaume-Uni, dans le plan d'accompagnement de transition énergétique qu'il a présenté ce lundi 3 février 2020. Le régulateur de l'énergie veut…
lun 18 Sep 2017
L'idée ressemble au point de départ d'un film de science-fiction : aux Etats-Unis, la ville de Portland teste en ce moment une innovation qui permet de produire de l'électricité grâce au réseau d'égouts. Sur le même principe que l'énergie hydrolienne,…
mar 26 Juil 2016
Installé depuis 2012 à Vendeuvre-sur-Barse dans l'Aube, le projet expérimental Venteea teste des outils de stockage de l'énergie éolienne uniques en France. Enedis (ex-ERDF), porteur du projet, a présenté au mois de juin dernier, à Troyes, les résultats de ces…
mar 14 Fév 2017
Volume des demandes de raccordement production au réseau de distribution géré par Enedis en fonction de la filière, en nombre et en puissance en décembre 2016. Source : https://data.enedis.fr/explore/dataset/fa-nat-tranches/information/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.