Qui est Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire ?

Qui est Elisabeth Borne, la ministre de la transition écologique et solidaire ?

transition écologique elisabeth borne

Après la démission de François de Rugy le 16 juillet 2019, Elisabeth Borne a été nommée dans la foulée ministre de la Transition écologique et solidaire. La ministre des Transports voit donc son champ de compétences s’élargir, mais ne découvre pas pour autant les enjeux. Louée pour son profil de technicienne, Elisabeth Borne était effectivement au cabinet de Ségolène Royal au moment de la loi de transition énergétique…    

La fin des écologistes au ministère de l’environnement

Alors que l’Acte II du gouvernement d’Édouard Philippe érige la transition écologique et solidaire en nouvelle priorité du quinquennat, la malédiction sur le ministère de l’Environnement semble se poursuivre. Car depuis sa création en 1971, 30 dirigeants politiques se sont succédés à la tête de cette administration centrale. Ainsi, un an après la démission de Nicolas Hulot, François de Rugy est le second écologiste à quitter l’équipe gouvernementale. Pour le remplacer, c’est la ministre des transports, Elisabeth Borne, qui va voir ses compétences considérablement augmenter.

Pourtant certains soulignent qu’elle ne dispose pas du titre de ministre d’Etat, contrairement à son prédécesseur, et évoquent une décision en contradiction avec les ambitions affichées dans le discours de politique générale d’Edouard Philippe. Interrogée sur RTL le 18 juillet 2019 à ce sujet, elle explique : « le titre de ministre d’Etat, c’est la reconnaissance d’un parcours politique, comme celui de François Bayrou ou de François de Rugy », avant d’ajouter « avec Emmanuelle Wargon et Brune Poirson nous agirons avec détermination ».

Elisabeth Borne un profil de technicienne pour la transition écologique

D’autres détracteurs soulignent par ailleurs l’absence d’engagements écologistes de la ministre. Mais sur BFM, Emmanuelle Wargon indique qu’au contraire Elisabeth Borne « est très engagée sur ces sujets et depuis longtemps », indiquant qu’elle a contribué à décarboner le secteur des transports lors de son passage à la RATP. Parallèlement, Hélène Peskine, également au cabinet de Ségolène Royal lors du précédent quinquennat, souligne qu’Elisabeth Borne « a piloté les deux premières lectures de la loi de transition énergétique ».

Comparée tantôt Margaret Thatcher, tantôt à Christine Lagarde, l’image de la nouvelle ministre de la transition écologique et solidaire soulève aussi de nombreuses interrogations dans la sphère syndicale. En attendant les précisions qui seront apportées par la composition de son cabinet, Hélène Peskine lui prête néanmoins « une fibre sociale utile en ces temps de gilets jaunes ».

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 28 Fév 2019
La région Normandie est connue pour son patrimoine naturel, culturel et industriel. En effet, elle sera bientôt la deuxième région française en production d’électricité nucléaire. Et ce jeudi 28 février 2019, la ville de Caen accueille justement la Journée d’affaires…
mar 11 Sep 2018
Très critiqué par Nicolas Hulot lors de sa démission, le Plan de Rénovation énergétique des bâtiments, présenté en avril 2018 par le gouvernement, se poursuit malgré tout. Le nouveau ministre de la transition écologique et solidaire François de Rugy, a…
jeu 16 Jan 2014
Alors qu’EDF a pour objectif de faire passer le taux de disponibilité annuel de ses centrales nucléaires de 80 à 85%, 57 des 58 réacteurs français fonctionnent en même temps depuis lundi. Un tel taux de disponibilité, proche de 99%,…
jeu 29 Jan 2015
L'Inspection Fédérale de la Sécurité Nucléaire suisse (IFSN), autorité de surveillance du secteur nucléaire helvétique, a annoncé qu'elle acceptait les mesures proposées par les Forces Motrices Bernoises (BKW) pour prolonger jusqu'en 2019 la durée de vie de la centrale nucléaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.