Après le succès des EnR, cap sur la rénovation thermique des bâtiments ?

Après le succès des EnR, cap sur la rénovation thermique des bâtiments ?

Le panorama des énergies renouvelables pour le premier trimestre 2019 a été publié le 21 mai 2019. Les trois premiers mois de l’année ont été très positifs, avec une production record pour l’éolien et le solaire. La France qui rééquilibre progressivement son mix énergétique, va-t-elle désormais se concentrer sur la rénovation de son parc immobilier ? Ensemble, Emmanuel Macron, Edouard Philippe et François de Rugy ont indiqué ce 23 mai 2019 un nouveau cap pour la transition écologique et solidaire…

Les énergies vertes progressent encore au 1er trimestre 2019

Avec 439 MW de nouvelles installations raccordées a réseau, le développement des énergies renouvelables se poursuit au premier trimestre 2019. Selon le panorama réalisé par le Réseau de transport d’électricité (RTE), le Syndicat des énergies renouvelables (SER), Enedis, l’Association des distributeurs d’électricité en France (ADEeF), et l’Agence des opérateurs de réseaux d’énergie (ORE), la puissance totale du parc électrique renouvelable s’élève à 51 610 MW. Toutes les EnR électriques sont analysées dans ce bilan et si l’hydraulique reste largement en tête en terme de capacités installées (49,5 %), ensemble, l’éolien et le solaire représentent tout de même 46,6 % des capacités renouvelables. A elles seules, ces deux filières ont assuré 91 % de la croissance des énergies renouvelables électriques sur la période étudiée.

Grâce à la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) notamment, la transition énergétique est donc désormais une réalité. Sur l’année écoulée, l’électricité renouvelable a pu couvrir 20% de l’électricité consommée. Seulement, il faut à présent rééquilibrer le mix énergétique, afin de ne pas dépasser nos budgets carbone. Et si l’on en croit les conclusions du conseil de défense écologique du 23 mai 2019, le gouvernement va accélérer sur la rénovation thermique des logements. L’objectif c’est non seulement de tenir notre Stratégie nationale bas carbone (SNBC), mais aussi de répondre à la crise sociale enclenchée par les gilets jaunes. En effet, comme le souligne Audrey Pulvar, rien qu’en France, “11 millions de personnes se trouvent en situation de précarité énergétique“.

Et maintenant, cap sur la rénovation thermique des bâtiments ?

Pour la première fois, ce 23 mai 2019, le chef de l’Etat a rassemblé le Conseil de défense écologique. Aux côtés d’Emmanuel Macron, François de Rugy rappelle les résultats déjà obtenus : -4,5% d’émissions de CO2 en 2018. Pour autant, le gouvernement souhaite amplifier les efforts. Concrètement, pour Pascal Canfin c’est “3 milliards de plus pour l’isolation des bâtiments et des logements et la mobilité quotidienne via la Banque des territoires”. Dans les prochains jours, le Premier ministre présidera une réunion pour faire un point sur les dispositifs d’aides existantes.

Enfin, tandis que la secrétaire d’Etat, Emmanuelle Wargon, prépare activement les contrats de transition écologique, la région Ile-de-France, qui a voté son budget le 22 mai 2019, semble partager cette priorité pour le logement. Ainsi, Valérie Pécresse et Geoffroy Didier consacreront 8,3 M€ pour créer plus de 1500 nouveaux logements, tout en soutenant des projets d’urbanisme transitoire.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 10 Juin 2014
Le groupe industriel français Areva a annoncé jeudi 5 juin la fin des travaux d'installation du parc éolien offshore de Trianel Borkum, en Allemagne. Les 40 éoliennes M5000, d'une puissance unitaire de 5 MW, ont été installées avec succès dans…
mar 17 Nov 2015
L'Observatoire Capgemini des marchés européens de l'énergie se penche sur la digitalisation du secteur, tout en abordant la problématique de la sécurité d’approvisionnement. D’après les experts de la firme spécialisée dans les nouvelles technologies, les faibles prix des hydrocarbures freinent les…
ven 7 Mar 2014
Publié il y a quelques semaines, un rapport secoue la Belle Province. Le document, censé guider la politique énergétique du gouvernement Québécois, est très loin de faire l’unanimité. Les 200 pistes qu'offre le texte ont été rassemblées par les deux…
mar 29 Jan 2013
Alors que les raccordements éoliens ont baissé de 19% entre 2011 et 2012, la proposition de loi Brottes contient plusieurs mesures destinées à alléger la procédure d'implantation d'une ferme éolienne. Le syndicat des Energies renouvelables (SER) vient d’annoncer une baisse…

COMMENTAIRES

  • Pour une capacité légèrement en baisse, l’hydraulique (pilotables)a quand même produit, en 2018, 14760 GWh de plus qu’en 2017. Malgré l’importance du parc solaire et éolien (non pilotables, par définition) et leurs coûts pour les consommateurs et contribuables (plus de 6 milliards d’euros), l’augmentation de leurs productions n’a été que de 4704 GWh, en majorité exportées (solde exportateur global en 2018 : +22 0000 GWh).

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.