Véhicules électriques : l’UE surtaxe les voitures chinoises

Véhicules électriques : l’UE surtaxe les voitures chinoises

vehicules-electriques-chinois-taxe-UE

La mesure était attendue depuis longtemps, l’Union Européenne vient de sauter le pas. Désormais, les véhicules électriques chinois seront taxés jusqu’à 38%. Une mesure provisoire pour le moment.

Les véhicules électriques chinois plus taxés par l’Union Européenne

La Commission européenne décide d’imposer des droits de douane supplémentaires sur les véhicules électriques chinois. Ainsi, cette mesure doit permettre de protéger le marché européen contre une « menace d’inondation » par des voitures subventionnées. Dans les faits, les nouveaux droits de douane provisoires varient entre 17,4 % pour BYD et 37,6 % pour SAIC. Par ailleurs, la mesure touche d’autres constructeurs produisant en Chine comme Tesla ou BMW. Néanmoins, les droits de douane varient pour ces véhicules-là.

La décision de l’UE suscite de vives réactions de la part de la Chine. En effet, cette dernière les qualifie de protectionnistes et menace de représailles. Et notamment, des droits de douane sur les produits européens comme le cognac et la viande de porc. De plus, des discussions intensives sont en cours entre Bruxelles et Pékin pour trouver un compromis avant la décision définitive prévue en novembre 2024. Par ailleurs, plusieurs États membres de l’UE, dont l’Allemagne et la Hongrie, expriment leurs réserves. Ils craignent des représailles économiques qui pourraient nuire à leurs intérêts nationaux.

Impact sur la transition écologique et le marché automobile

Les nouveaux droits de douane de l’UE sur les véhicules électriques chinois pourraient freiner l’importation de ces véhicules. De fait, cette décision réduit potentiellement de 42 % les importations en provenance de Chine. Toutefois, cette diminution pourrait être compensée par une augmentation des ventes de producteurs européens et d’importations de pays tiers. Enfin, l’impact sur les prix des voitures électriques en Europe serait modéré, avec une hausse estimée entre 0,3 % et 0,9 %.

L’industrie automobile européenne, dominée par des géants comme Volkswagen, BMW et Mercedes, pourrait bénéficier de cette protection contre la concurrence chinoise. Cependant, ces constructeurs, qui réalisent une part significative de leurs ventes en Chine, craignent des représailles et des perturbations dans leurs chaînes d’approvisionnement.

Rédigé par : Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud
En France, seulement 3% des immeubles sont équipés de bornes de recharge collectives pour voitures électriques. Cette faible proportion est un obstacle majeur à l'adoption des véhicules électriques par les résidents d'immeubles. La loi de 2015 a introduit des dispositions…
mer 17 Avr 2024
La grande distribution n’est pas prête à appliquer la loi en matière d’énergies renouvelables. Le secteur demande un délai de deux ans pour se mettre en conformité. Une requête qui agace. La grande distribution pas encore prête pour les énergies…
La Commission européenne s'apprête à passer à la vitesse supérieure afin d'atteindre la neutralité carbone d'ici à 2050. Le Financial Times a dévoilé un rapport préparatoire donnant les estimations des investissements qui seraient nécessaires pour atteindre cet objectif au moment…
mar 11 Juin 2024
Une étude récente de l'institut de recherche néerlandais TNO a mis en lumière des résultats inattendus concernant le coût de production de l'hydrogène renouvelable aux Pays-Bas. Selon cette étude, le prix de production de l'hydrogène vert dépassera les 13 €/kg,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.