Profeel a-t-il le profil pour changer la rénovation énergétique ?

Profeel a-t-il le profil pour changer la rénovation énergétique des bâtiments ?

Accusé de ne pas se donner les moyens de ses ambitions dans le domaine de la rénovation énergétique des bâtiments, le gouvernement peut désormais afficher le lancement du programme de filière pour l’innovation en faveur des économies d’énergie dans le bâtiment et le logement (Profeel). Ce dernier a bouclé son plan de financement le 26 avril 2019, grâce à plusieurs grands groupes énergétiques…

Un dispositif bien arrêté

C’est une étape importante qui vient d’être franchie par le ministère de la Transition écologique et solidaire, dans l’avancée de ses projets liés à la rénovation énergétique des bâtiments. En effet, le programme de filière pour l’innovation en faveur des économies d’énergie dans le bâtiment et le logement (appelé plus simplement Profeel) a trouvé ses financements. Au total, ce sont 24,55 millions d’euros qui viendront alimenter Profeel avec pour contributeurs EDF (40%), Total Marketing (30%), Engie (20%), ENI Gas & Power (5%) et CPCU Paris (5%).

Les financements trouvés, les neufs projets qui s’inscrivent dans le cadre de Profeel vont pouvoir être menés. Ils sont sous la responsabilité de l’Agence qualité construction (AQC), qui gère six projets, et du Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) qui en chapeaute trois. Interrogé par La Tribune, Nadia Bouyer, présidente du programme explique que « l’AQC apportera son expertise reconnue sur les enjeux de qualité et de performance des travaux mais aussi toute son expérience dans la conduite de projets, collégiale, avec toute la filière, tandis que le CSTB apportera à nos travaux son incontournable expertise scientifique et technique ».

Vers une rénovation de meilleure qualité

Concrètement, le programme doit s’étendre jusqu’en juin 2021 et a pour objectif de contrôler de manière plus drastique les performances des travaux de rénovation effectués afin de guider les professionnels et améliorer la qualité du rendu. C’est une montée en compétences qui est attendue grâce notamment à de nouveaux moyens numériques. Ces derniers doivent permettre entre autres de réaliser un diagnostic initial plus précis et d’aider à la prise de décision quant aux travaux à faire.

Ce programme semble pertinent et permettra de renforcer l’efficacité des travaux de rénovation énergétique. Un bon point pour le gouvernement, bien que les résultats ne devraient pas se faire sentir avant au moins deux ans. Or, la rénovation énergétique semble être dans le creux de la vague actuellement avec justement des financements qui ne sont pas assez importants selon les professionnels du secteur. L’objectif de 500 000 logements rénovés par an risque de rester hors de portée, malgré les ambitions d’un exécutif attendu au tournant.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
Organisé du 19 mars au 30 juin dernier dernier, le débat public sur la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) présente un bilan globalement satisfaisant. Dans un document publié jeudi 30 août 2018, la Commission nationale du débat public (CNDP) revient…
ven 27 Avr 2018
Après une large concertation publique de plus de trois mois, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, ont présenté jeudi 26 avril 2018 les grandes lignes du plan de…
mer 19 Avr 2017
Strasbourg a inauguré à la fin du mois de mars 2017 le chantier de Reichstett. Sur le site de cette ancienne raffinerie en pleine démolition, la ville va construire la première station de géothermie profonde en milieu urbain. Une première…
mer 27 Avr 2016
Les pays membres de l'Union européenne ont réaffirmé en décembre dernier, au cours de la Conférence des Nations unies sur le changement climatique, leur objectif de réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.