Rénovation énergétique : la prime énergie repoussée à 2020

Rénovation énergétique : la prime énergie repoussée à 2020

prime-energie-renovation-energetique-credit-impot-cite

Annoncée il y a tout juste un an dans le plan climat de Nicolas Hulot, la transformation du Crédit d’impôt pour la Transition énergétique (CITE) en « prime énergie » n’aura pas lieu, ou en tous cas pas tout de suite. Selon une information du journal Les Echos, cette mesure destinée à rendre l’aide à la rénovation énergétique plus accessible pour les foyers aux revenus modestes, et prévue à l’origine pour 2019, devrait finalement être repoussée au début de l’année 2020. Explications.

Concentré depuis 2017 sur les travaux et les équipements « les plus efficaces », le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) devait selon le plan climat de l’ancien ministre Nicolas Hulot disparaitre dès 2019 pour laisser place à une prime énergie plus facile d’accès pour les bénéficiaires. Le CITE « n’est versé que plusieurs mois après l’achèvement des travaux (…). Pour les ménages aux faibles revenus c’est un vrai frein », expliquait alors Nicolas Hulot.

Une mesure coûteuse à mettre en place

Si une telle mesure peut en effet s’avérait nécessaire afin de limiter l’avance des frais et faciliter l’accès des plus modestes à la rénovation énergétique, elle ne semble plus aujourd’hui prioritaire pour le gouvernement. Selon une information des Echos, confirmée à demi-mot vendredi 14 septembre 2018 par le ministère de la Transition énergétique et solidaire (qui n’a toutefois pas voulu confirmer la nouvelle échéance de 2020), le lancement de cette prime énergie devrait être décalé au minimum d’une année compte tenu des difficultés techniques et budgétaires qu’il implique. « Cette mesure est apparue coûteuse et complexe dans son déploiement. Elle nécessiterait de créer une nouvelle structure à part entière et de recruter des centaines de personnes dédiées », explique le ministère. Pour ne rien arranger, la conversion du CITE en prime en 2019 impliquait une année « double » pour les finances de l’Etat qui aurait dû alors verser à la fois la nouvelle subvention et rembourser les crédits d’impôts associés aux dépenses de l’année précédente.

Le CITE devrait donc être prolongé dans l’état dans le projet de loi de finances, présenté le 24 septembre en Conseil des ministres. « En 2019, le CITE restera aussi intéressant que cette année : avec un taux de 30% pour les opérations éligibles, ce qui devait représenter entre 900 millions et un milliard d’euros d’aides octroyées », précise le ministère de la Transition écologique et solidaire. Une annonce difficile à encaisser pour les professionnels du secteur qui réclament en contrepartie la réintégration des portes et fenêtres dans le crédit d’impôt.

Crédits photo : Senova

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 11 Fév 2019
Les scientifiques du GIEC s’inquiètent de voir les objectifs fixés par les Etats ne pas être assez ambitieux pour limiter la hausse des températures à 2°C. Des objectifs pourtant fondés sur la science et les travaux d’un Groupe d’experts intergouvernemental…
mar 9 Avr 2013
En raison de températures inférieures aux normales de saison, la demande d’électricité reste très élevée. Par conséquent, des pics de consommations, qui ont habituellement lieu en hiver, continuent de se produire. Ce fut le cas vendredi 5 mars. Alors qu’une…
jeu 7 Mai 2015
En mars dernier, RTE s'engageait à rehausser le montant de ses investissements sur le réseau électrique français, afin d'accompagner un certain nombre de projets : création de la liaison électrique souterraine entre la France et l'Italie, raccordement du parc photovoltaïque de Cestas (le plus…
jeu 30 Avr 2015
Si le séisme qui a frappé le Népal le samedi 25 avril dernier, a fait des milliers de victimes et détruit de nombreux bâtiments et sites historiques, il a aussi eu pour conséquence de fortement endommager le réseau électrique national,…

COMMENTAIRES

  • Comment réduire de 5% la consommation (et les émissions) de tous les types de véhicules et en particulier les camions, fourgonnettes etc (disponible pour les voitures en 2019) :

    https://www.trailar.co.uk/

    On peut faire beaucoup mieux mais Trailar est peu coûteux donc très vite amorti. Il équipe DHL et la Poste allemande entre autres

    .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.