Issy Grid : les smart grids, une parfaite infrastructure pour la Smart City

Issy Grid : les smart grids, une parfaite infrastructure pour la Smart City

En ce jeudi 28 mars 2019, le projet Issy Grid revient sur ses premiers accomplissements. Lancé il y a déjà six ans dans la commune francilienne d’Issy-les-Moulineaux, Issy Grid peut revendiquer être l’une des toutes premières expérimentations à grande échelle des smart grids en France. Tous les acteurs de ce projet tirent un premier bilan plutôt positif de l’expérience. Avec de nouveaux savoirs-faire, les entreprises françaises se spécialisent aussi bien dans les smart grids, que dans les smart cities…  

Issy Grid : un projet pionnier

Depuis quelques années, les smart grids se font un nom auprès des consommateurs. Cependant, en dépit des promesses en termes d’économies d’énergie, ces outils de la transition énergétique tardent quelque peu à investir l’ensemble des foyers français. La ville d’Issy-les-Moulineaux, située au sud de Paris et forte de 70 000 habitants fait figure de pionnière dans le domaine des smart grids (ou réseaux intelligents). Un exemple à suivre pour les municipalités de France d’autant que les résultats sont encourageants. Deux quartiers à l’ADN très différent ont été ciblés afin d’obtenir les conclusions les plus larges possibles. Pour se faire, le quartier d’affaires Seine Ouest et ses 160 000m2 de bureaux et l’espace résidentiel de Fort d’Issy comprenant 2 000 logements pour 5 000 habitants ont été mis à contribution.

Ces deux quartiers ont vu le déploiement de panneaux solaires afin de produire de l’électricité verte, utilisée au mieux grâce aux smart grids. Une expérimentation probante qui s’est améliorée au fil du temps. Rapidement, les ingénieurs se sont aperçus que les pics de production n’étaient pas toujours absorbés par la demande locale. Alors que le soleil brille fort en milieu de journée, un quartier résidentiel n’utilise pas cette manne et ce sont des pertes en énergie qui ont été enregistrées. Grâce aux nouvelles technologies de stockage, et des batteries de seconde main (destinées aux véhicules électriques), il était possible de stocker cette énergie « en trop ».

Vers une meilleure utilisation de l’énergie

Bouygues, l’un des grands acteurs du projet Issy Grid a donc pris contact avec le constructeur automobile Renault afin de redonner vie à des batteries d’occasion et maximiser les retombées du projet. Ainsi, dans certains bâtiments, c’est environ la moitié de la consommation électrique qui a été produite aux moyens d’EnR implantées localement. Une proximité souvent recherchée par les urbains ; et à en croire la directrice Commerce Île-de-France d’EDF, Gaëlle Salaün, Issy Grid reflète « une vision de la ville plus fluide et plus collaborative ».

De plus, l’ensemble des promoteurs du projet (de Microsoft à Schneider Electric) ont pu se rendre compte de l’intérêt de développer les smart grids avec le nouveau compteur d’Enedis. En effet, le compteur Linky permet aux consommateurs de suivre leur consommation d’énergie en temps réel, et au réseau d’être plus efficace. Désormais. il est donc temps que les grandes villes suivent l’exemple d’Issy-les-Moulineaux, afin de faire rentrer la transition énergétique dans le foyer de tous les Français.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 8 Mai 2017
La Commission européenne a donné son feu vert vendredi 5 mai 2017 à de nouveaux mécanismes de soutien aux énergies renouvelables mis en place en France dans le cadre de la transition énergétique. Ces mécanismes, appliqués à certains parc éoliens,…
ven 27 Oct 2017
Le groupe français EDF Energies Nouvelles, filiale d’EDF spécialisée dans les énergies renouvelables, a annoncé jeudi 26 octobre 2017, la signature d’une nouvel accord avec le groupe égyptien Elsewedy Electric pour la construction et l’exploitation de deux centrales photovoltaïques en…
mer 17 Déc 2014
L’Association pour la Promotion des Énergies Renouvelables (APERe), une organisation qui milite pour le développement des énergies propres en Belgique, a annoncé vendredi 12 décembre l'établissement d'un nouveau record de production par le parc éolien belge. Les éoliennes du plat…
ven 25 Avr 2014
Le gouvernement britannique a validé ce mercredi 23 avril huit projets d’énergie renouvelable destinés à améliorer toujours plus la part des renouvelables dans la production d’électricité en Grande Bretagne. Selon les objectifs fixés, celle-ci devrait atteindre 30 % à l’horizon…

COMMENTAIRES

  • Gridserve (UK) va réaliser plus d’une centaine de stations-services de recharge solaire ultra-rapide (moins de 10 minutes) au Royaume-Uni.

    Une station moyenne comptera 24 points de charge et offrira des capacités de charge de 500 kW pour les voitures et les véhicules utilitaires. Il y aura également des options de recharge haute puissance pour les autobus et les poids lourds.

    Les stations offriront des services supplémentaires tels que café-restaurant, supermarché, internet haut débit, lavage de véhicules etc

    Gridserve a déjà sécurisé 80 sites à proximité des grands axes et des connexions au réseau à proximité des zones urbaines et des grands nœuds de transport. Là où les emplacements le permettent, l’entreprise construira également des parcs solaires adjacents.

    Dans le cadre d’un programme d’un milliard de livres sterling, le groupe investira dans l’infrastructure de réseau et la capacité d’énergie solaire pour maintenir des prix compétitifs. Il permet à un grand nombre de VE de s’alimenter simultanément à haute puissance, en utilisant des systèmes de stockage d’énergie qui se chargent pendant les heures creuses pour répondre à une forte demande.

    Le projet rassemble un certain nombre d’entreprises et est l’un des 11 programmes d’un portefeuille de 5 milliards de livres sterling de plans énergétiques et d’infrastructure à travers le Royaume-Uni que le Ministère du Commerce International a choisi de promouvoir auprès des investisseurs mondiaux.

    Sera également en place des programmes de fidélisation de la clientèle, les Road Miles étant récompensés pour l’utilisation des services sur site.

    Les sites de York et de Hull ont déjà été confirmés et la construction du parc solaire et des systèmes de stockage à batterie est en cours. La construction des avant-postes électriques devrait commencer avant la fin de l’année.

    Toddington Harper, PDG et fondateur de Gridserve, souligne : “Nous prévoyons de rendre la recharge des véhicules électriques aussi simple que l’utilisation des stations-service. La dernière génération de véhicules électriques est impressionnante et prête à être adoptée par le grand public, mais les conducteurs s’inquiètent toujours de savoir si et où ils peuvent charger, combien de temps cela prendra, et combien cela coûtera.

    “Nous prévoyons d’éliminer toute angoisse d’autonomie ou de charge en construisant un réseau à l’échelle du Royaume-Uni, flambant neuf, axé sur le client, qui rendra l’utilisation d’un véhicule électrique plus facile et moins coûteuse que l’essence ou le diesel alternatif.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.