Appel d’offres solaire : 103 lauréats supplémentaires pour les centrales au sol

Appel d’offres solaire : 103 lauréats supplémentaires pour les centrales au sol

appel-offre-solaire-parc-photovoltaique

Si le volume des raccordements photovoltaïques a légèrement ralenti en 2017, le gouvernement ne s’en laisse pas conter et poursuit ses efforts pour encourager les projets solaires dans l’Hexagone. Le ministère de la Transition écologique et solidaire a dévoilé lundi 6 août 2018, une liste de 103 lauréats supplémentaires dans le cadre de la quatrième tranche d’un appel d’offres national concernant le développement de centrales photovoltaïques au sol.

En accord avec l’objectif fixé dans son Plan climat d’atteindre 32% d’énergies renouvelables en 2030, le ministère de la Transition écologique continue d’encourager le développement de la filière solaire française via l’attribution de nombreux appels d’offres. Le ministre d’Etat Nicolas Hulot a notamment annoncé lundi 6 août avoir sélectionné 103 nouveaux lauréats pour une capacité totale de 720 mégawatts, correspondant à la quatrième tranche sur six d’un appel d’offres de 3.000 MW lancé en 2016.

Un prix moyen en baisse constante

Ces projets ont été attribués à un prix de rachat de l’électricité moyen de 58,2 euros par mégawattheure, soit une baisse de 5% par rapport à la tranche précédente. Ce prix descend même à 52 euros/MWh si on considère les projets de plus grande taille, compris entre 5 et 30 MW. « Il s’agit du prix le plus bas constaté en France pour des centrales solaires », souligne le ministre, qui précise que ce prix « se rapproche du prix de marché ». Pour rappel, la troisième tranche de 508 MW, attribuée en février 2018 avait débouché sur un prix moyen de 61,6 euros/MWh. Cela représentait déjà une baisse de 4% par rapport aux appels d’offres précédents.

Sur le plan géographique, toutes les régions françaises bénéficient désormais « du développement à grande échelle du solaire photovoltaïque » poursuit Nicolas Hulot. La Nouvelle-Aquitaine arrive encore une fois en tête des régions bénéficiaires en termes de capacité installée, avec 168,6 MW attribués, devant la région Occitanie (157,3 MW), tandis que les régions de la moitié nord de la France représentent à elles seules plus de 35% du volume de projets, avec environ 84,8 MW de projets en région Centre-Val de Loire et 77 MW de projets en région Hauts-de-France. « La transition énergétique s’installe partout, dans tous les territoires. Cela est notamment rendu possible par l’augmentation des volumes et le bonus sur la pertinence environnementale du terrain d’implantation mis en place dans cet appel d’offres », explique le ministre.

Crédits photo : Blickpixel

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 13 Mai 2014
Une opération d’une ampleur aussi importante que la vidange d’un grand barrage se prépare longtemps à l’avance sur tous les plans, y compris sur celui de la gestion environnementale. Dès 2012, EDF,  l’exploitant du barrage de Sarrans (Aveyron), a crée un groupe…
mer 13 Fév 2013
Une étude australienne du Bloomberg Energy Finance révèle que l’énergie éolienne serait moins chère que le charbon et le gaz dans ce pays.   La conclusion de cette étude pourrait avoir un impact significatif dans un pays qui tire la…
mer 31 Déc 2014
En septembre était lancé le projet Némo, premier projet mondial de centrale flottante exploitant l’énergie thermique des mers. Aujourd’hui, c’est un projet terrestre baptisé Nautilus qui est lancé conjointement par DCNS, Entrepose et Akuo Energy : complémentaire au projet Némo, ce…
mar 17 Juin 2014
Avec les Jeux Olympiques, la Coupe du Monde de football organisée tous les 4 ans par la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) est l'évènement sportif le plus regardé dans le monde. Depuis le 12 juin, et pendant un mois,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.