L'Occitanie veut devenir la 1ère région d'Europe à énergie positive

L’Occitanie veut devenir la 1ère région d’Europe à énergie positive

occitanie-eolien-flottant

Pourvue d’un potentiel de production renouvelable non négligeable, la région Occitanie s’affirme comme une des régions françaises les plus dynamiques en termes de transition énergétique. Interrogée par l’AFP jeudi 5 juillet 2018, Agnès Langevine, vice-présidente de la Région en charge de la transition écologique, a rappelé les grandes ambitions de sa collectivité en la matière et promis un développement accru de l’éolien flottant en mer Méditerranée.

Si la nouvelle région Occitanie disposait déjà en 2017 (selon les chiffres de RTE) d’une part d’énergies renouvelables dans la consommation d’électricité de 35,6% (soit le taux le plus élevé de France), le coefficient production énergies renouvelables/consommation d’énergie, aujourd’hui inférieur à 20 % (19,2 %), devra largement augmenter si la région veut devenir comme annoncé, la première région à énergie positive d’Europe en 2050. « La marche est (encore) haute », explique à la presse Agnès Langevine, mais « la présidente (PS) de la Région, Carole Delga, a engagé cette trajectoire pour atteindre cet objectif », dès sa prise de mandat.

En Occitanie, place à une filière éolienne flottante porteuse d’espoirs

Pour cela, le plan d’action régional comprend plusieurs objectifs phares comme la réduction de 40% de la facture énergétique par habitant, la rénovation énergétique de 50.000 à 70.000 logements par an, ou encore la multiplication par trois de la production d’énergies renouvelables d’ici 2050. Forte de 50.000 nouveaux habitants par an, l’Occitanie dispose en outre d’atouts naturels essentiels pour le développement des énergies vertes comme le soleil, le vent, le bois et l’eau. Elle prévoit par exemple de multiplier par 12 le photovoltaïque et par 5 l’éolien terrestre en puissance installée, et compte sur le développement de l’éolien flottant.

« Nous avons intégré dans le scénario 3 Gigawatts/h de production provenant de l’éolien flottant », poursuit l’élue. A ce jour, seuls deux projets sont en cours d’expérimentation dans l’Aude (au large de Leucate et de Gruissan), mais le gouvernement devrait lancer un appel d’offres pour des fermes commerciales d’ici 2019, et l’Occitanie prévoit d’ores et déjà d’aménager le port de Port-la-Nouvelle dans le but d’en faire une base arrière de construction, d’installation et de maintenance des parcs éoliens flottants. La commission d’enquête publique s’est d’ores et déjà montrée favorable au projet dont le coût est estimé à 250 millions d’euros.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 22 Juin 2018
Travaillant conjointement sur la révision de la législation communautaire en faveur de la transition énergétique entreprise par la Commission européenne, les négociateurs du Parlement européen et du Conseil européen ont finalement trouvé, mercredi 20 juin 2018, un accord relatif au…
jeu 19 Nov 2015
Si les déclarations en faveur d'un mix énergétique plus propre se multiplient à quelques jours de la COP21, les pays scandinaves semblent déjà passés à l'étape suivante : ils évoquent sans démagogie aucune la possibilité d'un mix électrique 100% renouvelable…
jeu 28 Fév 2013
Un nouveau parc éolien a été mis en service dans l’Hérault, à Fraisse-sur-Agoût. Cette ferme de 23 MW a été conçue et construite par EDF Énergies Nouvelles (EDF EN). Ce parc présente la particularité d’être implanté à 1.000 mètres d’altitude,…
Confrontée à l’augmentation de ses besoins énergétiques et à la nécessité de réduire ses émissions de gaz à effet de serre, l’Afrique du Sud (et l’Afrique subsaharienne dans son ensemble) tente désormais de concentrer ses efforts vers la création de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.