Energies renouvelables : la Tunisie prépare un appel d’offres international

Energies renouvelables : la Tunisie prépare un appel d’offres international

centrale_solaire_Tunisie

A l’instar de son voisin marocain, très porté sur le développement des énergies renouvelables (solaire et éolienne en particulier), la Tunisie affiche elle aussi de grandes ambitions en la matière. Selon un communiqué officiel publié jeudi 5 avril 2018, le gouvernement devrait lancer d’ici la fin du mois un appel d’offres international pour le développement de 800 MW de capacités de production renouvelables.

Fortement dépendante des hydrocarbures pour sa production d’électricité nationale et pressée par une volonté nouvelle de réduire ses émissions de CO2, la Tunisie souhaite donner un coup d’accélérateur au développement des énergies renouvelables sur son territoire. Le gouvernement a annoncé jeudi 5 avril 2018 le lancement d’un appel d’offres international pour la production électrique de 800 mégawatts grâce à différentes sources d’énergie verte.

Vers un nouveau mix énergétique décarboné

« L’appel d’offres pour des investissements de deux milliards de dinars (674 millions d’euros) sera lancé le 27 avril », a déclaré le Premier ministre Youssef Chahed, dans un communiqué du gouvernement. Dans le détail, le projet a pour objectif la production de 800 mégawatts d’électricité grâce aux énergies solaire et éolienne dans les six collectivités territoriales de Tataouine, Tozeur, Kébili (sud), Sidi Bouzid, Gafsa (centre) et Nabeul (est). En difficulté financière du fait de la crise du secteur touristique, le gouvernement pourra compter pour financer une partie de ces nouveaux investissements sur le prêt de 2,4 milliards d’euros sur quatre ans consentis par le FMI en 2016, en contrepartie de réformes économiques.

Rappelons enfin que les ambitions tunisiennes ne se limitent pas aux seules énergies renouvelables, et que l’ensemble des énergies décarbonées sont concernées par cette volonté de développement. Tunis collabore par exemple avec l’agence russe Rosatom depuis 2015 et la signature d’un accord de coopération dans le but de développer et structurer l’industrie nucléaire en Tunisie et à terme, de pouvoir concevoir et construire des centrales nucléaires, des réacteurs de recherche et des unités de dessalement.

Crédits photo : Spectra

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 21 Sep 2018
Alors que la première éolienne flottante de France installée au large du Croisic vient tout juste d’être raccordée au réseau électrique nationale, la filière solaire commence elle aussi à développer de nouveaux systèmes de production flottants dans le but d’augmenter…
mar 15 Nov 2016
Source d’énergie renouvelable prometteuse à l’heure de la transition énergétique, la géothermie rencontre toutefois quelques difficultés à se développer, à cause notamment de coûts de prospection et des investissements de base très importants. Un constat que les chercheurs de l’Ecole…
ven 28 Avr 2017
La société française Voltalia, spécialisée dans les énergies renouvelables, a annoncé vendredi 21 avril 2017, avoir remporté un nouveau projet de centrale biomasse en Guyane. Cette installation de 5,1 MW contribuera directement à la réalisation des objectifs de programmation pluriannuelle…
lun 13 Mar 2017
Le nouveau barrage hydroélectrique de Soubré en Côte-d'Ivoire, financé et construit par la Chine dans le but de combler une partie du déficit énergétique national, sera mis en service à la fin du mois de mars 2017, selon un communiqué…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.