Energies renouvelables : la Tunisie prépare un appel d’offres international

Energies renouvelables : la Tunisie prépare un appel d’offres international

centrale_solaire_Tunisie

A l’instar de son voisin marocain, très porté sur le développement des énergies renouvelables (solaire et éolienne en particulier), la Tunisie affiche elle aussi de grandes ambitions en la matière. Selon un communiqué officiel publié jeudi 5 avril 2018, le gouvernement devrait lancer d’ici la fin du mois un appel d’offres international pour le développement de 800 MW de capacités de production renouvelables.

Fortement dépendante des hydrocarbures pour sa production d’électricité nationale et pressée par une volonté nouvelle de réduire ses émissions de CO2, la Tunisie souhaite donner un coup d’accélérateur au développement des énergies renouvelables sur son territoire. Le gouvernement a annoncé jeudi 5 avril 2018 le lancement d’un appel d’offres international pour la production électrique de 800 mégawatts grâce à différentes sources d’énergie verte.

Vers un nouveau mix énergétique décarboné

« L’appel d’offres pour des investissements de deux milliards de dinars (674 millions d’euros) sera lancé le 27 avril », a déclaré le Premier ministre Youssef Chahed, dans un communiqué du gouvernement. Dans le détail, le projet a pour objectif la production de 800 mégawatts d’électricité grâce aux énergies solaire et éolienne dans les six collectivités territoriales de Tataouine, Tozeur, Kébili (sud), Sidi Bouzid, Gafsa (centre) et Nabeul (est). En difficulté financière du fait de la crise du secteur touristique, le gouvernement pourra compter pour financer une partie de ces nouveaux investissements sur le prêt de 2,4 milliards d’euros sur quatre ans consentis par le FMI en 2016, en contrepartie de réformes économiques.

Rappelons enfin que les ambitions tunisiennes ne se limitent pas aux seules énergies renouvelables, et que l’ensemble des énergies décarbonées sont concernées par cette volonté de développement. Tunis collabore par exemple avec l’agence russe Rosatom depuis 2015 et la signature d’un accord de coopération dans le but de développer et structurer l’industrie nucléaire en Tunisie et à terme, de pouvoir concevoir et construire des centrales nucléaires, des réacteurs de recherche et des unités de dessalement.

Crédits photo : Spectra

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 16 Mar 2016
Avec la transition énergétique, la France s’est fixée pour objectif de développer les énergies renouvelables dans son mix énergétique. Dans ce contexte, de nombreux énergéticiens s’intéressent aux hydroliennes, dont le potentiel semble gigantesque. (suite…)
jeu 8 Fév 2018
Avec plus de 600 millions de personnes sans électricité et des besoins croissants, l'Afrique reste confrontée aujourd'hui à de nombreux problèmes d'approvisionnement énergétique, alors même qu'elle dispose de ressources renouvelables abondantes. L'exploitation de ces énergies propres et le développement de…
mar 17 Sep 2013
EDF continue de développer son activité éolienne en Amérique du Nord. Alors que l’électricien vient d’achever la moitié d’un programme portant sur plus de 1.000 MW au Québec, une filiale américaine du groupe (EDF Renewable Energy) annonce avoir passé un…
mar 13 Mar 2018
Après s’être félicité des avancées majeures obtenues dans le dossier des réacteurs EPR de Jaitapur, dont les travaux pourraient commencer dès la fin 2018, le Président français Emmanuel Macron, en visite à New Delhi s’est tourné vers l’énergie solaire dans…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.