La Tunisie et la Russie signent un accord de collaboration nucléaire - L'EnerGeek

La Tunisie et la Russie signent un accord de collaboration nucléaire

Russie_Tunisie_nucléaire_accord_photo_RosatomFortement dépendante des hydrocarbures pour sa production d’électricité et pressée par une volonté nouvelle de réduire ses émissions de CO2, la Tunisie envisage désormais (comme de nombreux pays arabes aujourd’hui), l’intégration de l’énergie nucléaire dans son mix électrique. Le gouvernement tunisien vient en effet de signer un protocole d’accord avec l’Agence russe Rosatom dans le domaine du nucléaire civil, préambule possible à de nouveaux contrats de construction de réacteurs nucléaires.

Présent à l’occasion du 7ème Forum international sur l’énergie nucléaire ATOMEXPO 2015, qui se déroulait à Moscou du 1er au 3 juin dernier, l’ambassadeur tunisien Ali Goutali et le directeur général adjoint de l’Agence Fédérale russe de l’énergie atomique, Nikolai Spasski, ont profité de cet événement pour signer un protocole d’accord portant sur la coopération dans l’utilisation de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques.

Comme l’a déclaré lors de la signature Ali Goutali, “la Tunisie doit réduire sa dépendance vis-à-vis du pétrole pour la production d’énergie, et pour ce faire, elle a besoin de l’énergie nucléaire, une énergie rentable et écologiquement propre“.

Ce protocole d’accord délimite les fondements juridiques de la coopération entre la Russie et la Tunisie en matière d’énergie nucléaire, et engage le soutien éventuel de la Russie dans le développement de l’infrastructure nucléaire tunisienne, dans les programmes de recherches fondamentales et appliquées, et dans la conception et l’utilisation des réacteurs nucléaires et des réacteurs de recherche.

Ce partenariat concernera également d’autres domaines tels que la production et l’utilisation des radio-isotopes dans l’industrie, la médecine, l’agriculture, la gestion des déchets radioactifs et la formation de spécialistes en physique nucléaire.

Crédits photo : Rosatom

Rédigé par : livingston-thomas

Avatar
lun 9 Déc 2019
Ce dimanche 8 décembre 2019, le réacteur numéro 2 de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse a pu être redémarré. L'ensemble de la centrale était à l'arrêt depuis le séisme qui a frappé l'Ardèche le 11 novembre. Avec des conséquences importantes…
mer 24 Déc 2014
L’opérateur des centrales nucléaires sud-coréennes Korea Hydro and Nuclear Power (KHNP) a été victime depuis la mi-décembre de plusieurs cyber-attaques. Les pirates informatiques ont dérobé des données (dont les plans des réacteurs du pays) avant de les publier sur Internet.…
jeu 31 Jan 2013
Actuellement à l’arrêt suite à la catastrophe de Fukushima, la centrale japonaise de Kashiwazaki-Kariwa est la plus puissante installation nucléaire du monde (7.965 MW). Conformément à la volonté du gouvernement nippon, elle devrait être relancée après la réalisation de travaux de…
mar 30 Juil 2013
L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) vient d’autoriser l’exploitation du réacteur 4 de la centrale nucléaire du Bugey pour 10 années supplémentaires, suite à la visite décennale menée en 2011. Fin 2012, le réacteur numéro 2 de l’installation située dans le…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.