L'industrie : un secteur clé pour développer les énergies renouvelables

L’industrie : un secteur clé pour développer les énergies renouvelables

industrie_efficacite_energetique

À l’occasion du salon Global Industrie qui se déroule à Paris du 27 au 30 mars 2018, l’Ademe a publié une nouvelle étude intitulée « Intégration des énergies renouvelables et de récupération dans l’industrie : à chaque secteur ses solutions », avec pour objectif d’informer les industriels des opportunités offertes par les Energies renouvelables et de récupération (EnR&R). Cette étude permet notamment d’identifier les freins à surmonter et les leviers à activer pour faciliter leur développement.

Evolution nécessaire pour l’environnement et le climat, la transition énergétique vers un modèle plus durable est aussi une source non négligeable de profits et de rendements pour le secteur industriel, troisième secteur français plus gros consommateur d’énergie, après le secteur des transports et le secteur résidentiel. Dans une nouvelle étude parue vendredi 23 mars 2018, l’Ademe démontre en effet que les groupes industriels ont tout intérêt à concentrer leurs efforts sur un management énergétique ambitieux à la fois plus responsable et plus efficient, et qu’il existe « de nombreuses technologies EnRR relativement matures, qui permettent de produire et d’autoconsommer de l’énergie sur un site industriel, que ce soit de la chaleur ou de l’électricité ».

Des technologies durables de plus en plus compétitives dans l’industrie

« L’industrie est un secteur central à mobiliser et à accompagner » pour atteindre les objectifs de la loi de transition énergétique, affirme l’Ademe. Or, le déploiement des énergies renouvelables dans l’industrie est « encore trop peu avancé » alors qu’existent de nombreuses « solutions adaptées ». L’étude détaille par exemple 12 secteurs industriels et 10 technologies disponibles dont quatre en récupération d’énergie (échangeur sur buées, condenseur de groupes froids, échangeur sur fumées ou sur chaudière) et six énergies renouvelables en autoconsommation (géothermie, biogaz, biomasse, solaire, éolien notamment). Elle met particulièrement en avant les énergies de récupération plus compétitives, car basées sur de l’énergie déjà payée, mais n’oublie pas les énergies vertes, qui même plus coûteuses, offrent de leur côté la possibilité de s’affranchir des énergies fossiles et de la hausse prévue du prix du CO2.

Les EnR&R représentent également de nouvelles « opportunités économiques » pour l’industrie via l’aide des mécanismes de soutien (CEE, Fonds Chaleur, Appels d’Offre CRE ou autres dispositifs fiscaux), et la baisse prévisible des coûts des technologies. Une tendance à la baisse des coûts de production a effectivement été observée sur les dernières années dans certaines filières (bois énergie ou solaire photovoltaïque en autoconsommation par exemple), et investir sur des EnR&R peut désormais s’avérer à la fois rentable et favorable à la lutte contre le changement climatique.

Crédits photo : Ademe

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 11 Sep 2013
Le Danemark a inauguré mercredi 4 septembre le parc éolien d’Anholt, le plus grand parc offshore du pays, dont les 111 turbines sont situées à 20 kilomètres au large des côtes de la péninsule du Jutland. Ce parc géant est…
jeu 7 Juil 2016
Cet été, l’espace EDF Truyère ainsi que la centrale hydroélectrique de Montézic ouvrent leurs portes au public. La visite de ces installations, proposée gratuitement, permet à ceux qui le désirent de découvrir en profondeur les rouages de l'hydroélectricité, et contribue à…
mer 6 Sep 2017
Déjà investi dans le plus grand projet de parc solaire du monde aux Emirats Arabes Unis, le groupe français EDF confirme ses ambitions sur le marché des énergies renouvelables au Moyen-Orient. Candidat à l'appel d'offres émis par Ryad pour la…
mar 27 Déc 2016
La région Nouvelle-Aquitaine et l'Eurorégion Aquitaine-Euskadi présentaient mercredi 21 décembre dernier leurs nouveaux projets pour le développement des énergies marines renouvelables. La région entend dans le cadre de sa transition énergétique, mettre à profit ses 870 kilomètres de côtes et…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.