"ORELI" : bilan du dispositif d’aide à la rénovation énergétique en Corse

“ORELI” : bilan du dispositif d’aide à la rénovation énergétique en Corse

oreli-corse-renovation-energetique

Soucieuse, comme tous les territoires insulaires, de mieux maîtriser l’évolution de sa demande en électricité, la Corse tente depuis plusieurs années maintenant de sensibiliser sa population aux travaux de rénovation énergétique. La Collectivité Territoriale de Corse (CTC) et l’Agence de l’Aménagement durable, de l’Urbanisme et de l’Energie (AUE), testent pour cela depuis 2016 un nouveau dispositif d’aide à la rénovation des maisons individuelles les plus vulnérables à la précarité énergétique. Baptisé ORELI pour « Outils pour la rénovation énergétique du logement individuel », ce programme a fait l’objet mardi 14 mars 2018, d’un premier bilan d’étape encourageant. Explications.

Précarité et vulnérabilité énergétique en Corse

Alors que la Corse compte aujourd’hui près de 20 000 ménages en situation de précarité énergétique, soit plus de 15% de la population, l’île de beauté est également touchée par un important phénomène de vulnérabilité énergétique. Elle affiche un taux d’effort énergétique (ménages contraints de restreindre leurs dépenses d’énergie) moyen de 9,2% quand celui du continent est de 4,3%. En cause ici, la multitude de logements anciens construits il y a plus de vingt ans et généralement mal isolés. L’ancienneté de ces logements induit en effet de très mauvaises performances énergétiques et près d’un quart des ménages précaires ont un logement de classe énergétique F ou G (logements très énergivores).

Si ces difficultés rencontrées par les ménages les plus modestes face aux charges énergétiques ne sont pas nouvelles, leur prise en compte politique et la mise en œuvre de dispositifs spécifiques pour y faire face demeurent relativement récentes. Les solutions techniques et financières existantes à l’heure actuelle sont nombreuses (on pense ici par exemple aux tarifs de première nécessité d’EDF en cours de remplacement par les chèques énergie, au Fonds de Solidarité Logement financé par les Départements ou au programme Habiter Mieux de l’Anah, etc.), mais ne produisent pas toujours les effets escomptés, à savoir, une réduction importante des dépenses énergétiques pour un coût de travaux maîtrisé.

Une aide à la rénovation à destination des propriétaires de maisons individuelles

Pour y remédier, la Collectivité Territoriale de Corse (CTC) et l’Agence de l’Aménagement durable, de l’Urbanisme et de l’Energie (AUE) ont mis en place depuis 2016 un nouveau projet régional de rénovation énergétique pour 200 logements pilotes sur trois ans. Baptisé ORELI pour « Outils pour la rénovation énergétique du logement individuel », ce programme offre un accompagnement innovant d’aide à la rénovation énergétique. Il comprend une étude énergétique complète et gratuite réalisée par des ingénieurs thermiciens, la conception et le chiffrage des bouquets de travaux permettant l’atteinte du niveau Bâtiment Basse Consommation (BBC), des travaux réalisés par des entreprises et artisans agréés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), une aide financière pouvant aller jusqu’à 15 000 euros et cumulable avec les aides nationales et locales existantes (ANAH, OPAH, EDF, etc.), et enfin, le suivi des travaux et une évaluation des économies réalisées suite à la rénovation énergétique.

Il s’adresse dans un premier temps aux propriétaires de maison individuelle peu ou pas isolée, datant d’avant 1990 et occupée à titre de résidence principale, et est applicable à une multitude travaux de rénovation énergétique : isolation des murs par l’extérieur, remplacement des menuiseries, isolation des combles, mise en place d’un chauffage performant, mise en place d’une VMC, utilisation des énergies renouvelables, etc.

Objectif : 3000 logements rénovés par an à l’horizon 2050

Présent dans la petite commune d’Afa dans la région ajaccienne, mardi 14 mars 2018, pour présenter les chantiers terminés et faire un premier bilan d’étape de ce dispositif, Jean Biancucci, président de l’Agence de l’Aménagement durable, de l’Urbanisme et de l’Energie, s’est félicité du succès de cette opération et du nombre important de candidatures. « Une dizaine de ménages ont d’ores et déjà été retenus et 70 dossiers sont à l’étude (pour 2018). C’est encourageant pour la suite et cela motive les responsables. Le dispositif ORELI est encore dans sa phase de test. Il va sans dire que la rénovation des 200 logements permettra d’acquérir l’expérience nécessaire avant d’entamer une extension bien plus importante que cette première opération », a-t-il déclaré sur Corse Net infos. Après deux premières années d’expérimentation, 111 ménages ont déjà été retenus pour participer à l’opération, et 89 propriétaires insulaires devraient pouvoir en bénéficier cette année. Le recrutement des ménages est essentiellement fait par les conseillers ORELI des Plateformes Territoriales de Rénovation Energétique et des Espaces Info Energie. Ces conseillers, repartis sur l’ensemble du territoire, accompagnent les ménages du début jusqu’à la fin des travaux et permettent au quotidien de faire le lien avec divers partenaires et entreprises.

Une fois cette première phase d’expérimentation terminée, l’AAUC, par son Département Energie, l’ADEC, le Département Formation de la CTC et l’ensemble des partenaires du projet, notamment EDF, l’ADEME, les fédérations du BTP et la CAPEB, analyseront les résultats obtenus pour conclure sur les méthodes les plus efficaces qui permettront le déploiement d’un véritable “plan Marshall” de rénovation des maisons individuelles de l’île. L’objectif est de pouvoir rénover plus de 3000 logements par an à l’horizon 2050.

Crédits photo : C. Dufy

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 5 Oct 2018
Résolument tourné vers les technologies d’avenir, le groupe EDF fera une fois de plus la part belle à l’innovation dans le secteur de l’électricité à l’occasion de la nouvelle édition des « Electric Days » qui se tiendra du 9 au 11…
jeu 5 Mar 2020
Ce mardi 3 mars 2020, RTE a annoncé avoir certifié Voltalis, un agrégateur d'effacement : la société propose d'installer chez les particuliers volontaires un boitier permettant de baisser le chauffage en cas de pic de consommation. Un outil de flexibilité…
lun 15 Juil 2019
Lorsque les près de 5 millions de voyageurs empruntent quotidiennement le métro parisien, ils n’ont qu’une idée parcellaire de la place de l’électricité dans leur mobilité. Depuis près de 120 ans, le développement du métro se conjugue étroitement avec la…
mar 26 Août 2014
Dans le cadre du programme de modernisation des centrales thermiques, qui prévoit notamment la fermeture de dix unités de production anciennes au charbon ou la rénovation des unités les plus récentes, le groupe EDF a planifié dès 2011 la construction…

COMMENTAIRES

  • Le programme est vraiment à encourager car cela va dans le sens de la volonté du gouvernement dans cet effort de réduction voire l’éradication du nombre de foyers vivant dans une précarité énergétique. C’est quand même aberrant de constater que la Corse, qui fait partie intégrante du territoire français subit des injustices pareilles avec le continent. En tout cas, ce programme de rénovation est plus que Bienvenue.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.