Tarifs réglementés du gaz : vers une fin progressive à l’horizon 2023 ?

Tarifs réglementés du gaz : vers une fin progressive ?

tarifs-reglementes-gaz

En application de la décision du Conseil d’Etat de déclarer les tarifs réglementés du gaz contraires au droit européen, le gouvernement envisagerait leur suppression de manière « très progressive ». Selon un document détaillé par l’AFP, mardi 6 mars 2018, les tarifs réglementés du gaz, encore appliqués par Engie à cinq millions de foyers, pourrait être maintenus jusqu’en 2023 pour les particuliers ayant déjà souscrit.

Si le gouvernement ne s’est toujours pas exprimé officiellement sur le sujet depuis la décision du Conseil d’Etat en date du 19 juillet 2017, des documents consultés et rendus publics par l’AFP mardi 6 mars dernier, détaillent la stratégie choisie pour mettre fin aux tarifs réglementés du gaz. Le ministère de la Transition écologique et solidaire propose notamment pour ce faire, de mettre en place une impossibilité de souscrire de nouveaux contrats aux TRV gaz (lors d’un déménagement ou d’un changement d’option tarifaire), dès que la future loi qui doit entériner la fin de ces tarifs sera promulguée, et avant de les supprimer définitivement à l’horizon 2023.

Respecter le délai d’information des consommateurs

Abrogés dans un premier temps dès 2019 pour les professionnels (soit environ 73.000 sites dans l’Hexagone), ces tarifs pourraient donc perdurer quelques années supplémentaires pour les particuliers afin de respecter les délais d’information des consommateurs. « Pour les 5 millions de consommateurs résidentiels, le processus nécessite d’informer les consommateurs et du temps pour adapter les moyens techniques. Du coup, l’extinction des TRV ne serait effective qu’à l’horizon 2023 », souligne le gouvernement dans ce document.

A cette échéance, les clients qui n’auraient toujours pas changé de contrat seraient basculés automatiquement sur une offre de marché du fournisseur historique, c’est à dire Engie (ou les entreprises locales de distribution dans certaines régions), toujours selon le scénario du ministère. Ce dernier a débuté une concertation avec les fournisseurs et les consommateurs sur les pistes qui ont été avancées.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 20 Nov 2017
Considéré comme une alternative propre et durable aux énergies fossiles malgré des coûts de production toujours élevés, l’hydrogène pourrait représenter près d'un cinquième de l'énergie totale consommée à l'horizon 2050 au niveau mondial, selon une étude du cabinet McKinsey publiée…
mar 22 Août 2017
Pour ceux qui en doutaient encore, le franchissement jeudi 17 août 2017, du passage du Nord Est de l’océan Arctique par un méthanier du groupe Total, constitue une nouvelle démonstration des conséquences du réchauffement climatique dans les pôles. Ce raccourci…
ven 25 Jan 2019
L’Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) est un nom connu du grand public, mais dont l’influence reste assez difficile à cerner. Fondée en 1960, l’Organisation devient incontournable à compter de 1973 lorsqu’elle décide d’une augmentation du prix du pétrole…
François de Rugy a présenté sa démission au Premier ministre mardi 16 juillet 2019 dans l'après-midi. Depuis une semaine, le ministre de la Transition écologique et solidaire était la cible d'une série de polémiques autour de ses dépenses personnelles. Des…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.