Les tarifs réglementés du gaz baisseront de 3% au mois de mars 2018

Tarifs réglementés du gaz : baisse de 3% au mois de mars 2018

tarifs-reglementes-gaz-baisse-mars-2018

Après plusieurs mois de hausse consécutifs (+ 1% en décembre, +6,9% en janvier et +1,3% en février), les tarifs réglementés du gaz repartent finalement à la baisse. Selon un communiqué officiel de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) publié mardi 27 février 2018, ces tarifs, appliqués par Engie à environ 5,8 millions de consommateurs dans l’Hexagone, devrait diminuer de 3% en moyenne en mars, du fait de la baisse des prix sur le marché de gros.

En attendant leur probable suppression dans l’avenir compte tenu de la décision du Conseil d’Etat du 19 juillet 2017, les tarifs réglementés du gaz continuent d’être révisés mensuellement par le gendarme de l’énergie afin de suivre au plus près l’évolution des coûts d’approvisionnement du fournisseur Engie. Ils devraient dans ce cadre subir une baisse de 3% au mois de mars selon une nouvelle délibération de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) publiée mardi 27 février au Journal Officiel.

La baisse des prix sur le marché de gros

« Au 1er mars 2018, les tarifs réglementés de vente hors taxes d’Engie diminuent en moyenne de 3% par rapport au barème en vigueur en février 2018 », a indiqué la Commission de régulation de l’énergie (CRE) dans un communiqué. Cette diminution est de 1% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 1,8 % pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude et de 3% pour les foyers qui se chauffent au gaz.

Pour rappel, depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l’ancien monopole, et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents (EDF, Direct Energie, Eni, Lampiris, etc). Les tarifs réglementés du gaz n’incluent pas les diverses taxes, mais comprennent les coûts d’approvisionnement d’Engie, et sont révisés mensuellement par le collège de la Commission de régulation de l’énergie, selon une formule qui prend en compte notamment les prix du gaz sur le marché de gros et le cours du baril de pétrole.

Crédits photo : Stevepb

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
dim 7 Août 2016
Dans leur rapport intitulé « State of the climate », 450 scientifiques internationaux nous alertent sur l’aggravation du réchauffement climatique.  Pour établir ce constat, les chercheurs relèvent que plusieurs indicateurs sont au rouge et dénombrent les phénomènes climatiques qui sont survenus en 2015.  (suite…)
jeu 5 Sep 2013
Procédure mise en place tous les dix ans par les équipes d'EDF, l'inspection du barrage de Bébour a débuté il y a six mois sur l'île de la Réunion. Cet examen technique complet, qui permet de vérifier la viabilité des…
dim 29 Nov 2015
Avec la loi sur la transition énergétique, la France s’est fixée comme objectif d’assurer 32% de sa consommation avec des énergies renouvelables (ENR) en 2030. La question du stockage de l’énergie, centrale lorsqu'il s'agit de sources intermittentes, est en cours de résolution…
lun 9 Mai 2016
Le 3 mai 2016, Isabelle Kocher est devenue la nouvelle directrice générale d’Engie. Celle dont le parcours ressemble étrangement à celui de l’ancienne patronne d’Areva, Anne Lauvergeon, devra notamment prouver son leadership alors que Gérard Mestrallet restera le président du…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.