Voiture électrique : les tarifs des recharges sont incompréhensibles -

Voiture électrique : les tarifs des recharges sont incompréhensibles

voiture électrique, borne, charge, tarification, UFC-Que Choisir, enquête, électromobilité

D’après une enquête de l’UFC-Que Choisir, les tarifs des bornes de charge pour les voitures électriques manquent de transparence et varient considérablement d’un opérateur à l’autre. L’association appelle à plus de transparence et à une régulation pour aligner les tarifs.

Voiture électrique : l’opacité des tarifs derrière les bornes de charge

L’UFC-Que Choisir a récemment publié une étude révélatrice sur les bornes de recharge pour voitures électriques en France. Cette étude met en lumière des failles majeures dans le déploiement du réseau de borne de charge pour les voitures électriques et une opacité alarmante dans la tarification. En premier lieu, l’association pointe du doigt le retard dans le déploiement des bornes de recharge en sachant que près de 40 % des bornes de charge rapides ne fonctionnent pas correctement. Le gouvernement ne cesse de promouvoir l’électromobilité, mais la France est bien en retard. Chiffre à l’appui :  en 2020, l’objectif était de 100 000 points de recharge, mais ce chiffre n’a été atteint qu’en mai 2023. Autrement dit, UFC-Que Choisir exprime des inquiétudes quant à l’atteinte de l’objectif de 400 000 points d’ici 2030, craignant la persistance de zones blanches de recharge publique.

En ce qui concerne la tarification, l’étude révèle des incohérences flagrantes. Les automobilistes qui ont une voiture électrique doivent souvent naviguer dans un labyrinthe de tarifs différents, rendant difficile la comparaison des prix. Certains opérateurs facturent en fonction de la quantité d’électricité consommée (kWh), tandis que d’autres ajoutent des frais fixes ou même des frais de stationnement. Cette complexité conduit à des « aberrations tarifaires ». Par exemple, l’UFC-Que Choisir a constaté un écart de prix allant jusqu’à 830 % selon les opérateurs d’une même station de charge ! L’association a même effectué un test démontrant que le coût de recharge d’une Peugeot e-208 à Lyon sur une borne standard peut varier de 7,35 euros à 68,77 euros suivant l’opérateur, ce qui est près de 10 fois plus cher qu’une recharge à domicile !

Les solutions proposées pour une tarification transparente

Face à ces constats alarmants, l’UFC-Que Choisir propose plusieurs solutions pour améliorer la situation. Premièrement, l’association demande un cadre obligatoire pour le déploiement des bornes de recharge accessibles au public sur tout le territoire, à la fois pour la mobilité quotidienne et les longues distances. Elle insiste également sur la nécessité d’un affichage obligatoire, harmonisé et accessible des tarifs de recharge électrique pour toutes les bornes publiques.

D’autre part, l’UFC-Que Choisir suggère l’introduction d’un paiement par carte bancaire directement sur les bornes, évitant ainsi la contrainte de passer par un opérateur de recharge spécifique. En outre, l’association recommande l’ouverture des données sur les prix pratiqués sur toutes les bornes de recharge du territoire, permettant ainsi une meilleure transparence et comparaison pour les consommateurs.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 31 Jan 2024
La filière nucléaire est relancée, ce qui est une bonne nouvelle pour la souveraineté énergétique. D'un autre côté, la pression sur la filière nucléaire se fait de plus en plus forte. En ce sens, le président de l'ASN, le gendarme…
La troisième vague d'envoi du chèque énergie débute ce mardi 16 avril 2024. Voici la liste des départements qui sont concernés.   Une vingtaine de départements concernés Le chèque énergie se présente comme une bouffée d'oxygène pour de nombreux foyers…
lun 6 Mai 2024
Les entreprises du secteur des énergies renouvelables sont confrontées à des défis de recrutement uniques, les poussant à se tourner vers des cabinets de recrutement spécialisés. Alors que la transition énergétique s’accélère et que la demande en compétences techniques et…
Enedis serait en train de préparer une réforme du système des heures creuses à la demande de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), afin d'alléger le réseau électrique public et de l'adapter à la production d'électricité produite à partir…

COMMENTAIRES

  • Tout à fait d’accord, c’est la jungle tarifaire, et trouver une recharge rapide en dehors des autoroute est quasi impossible.
    J’ai revendu mon véhicule électrique inexploitable facilement en zone rurale ( comme beaucoup d’autres choses)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.