Marseille inaugure son deuxième projet de "thalassothermie"

Marseille inaugure son deuxième projet de “thalassothermie”

centrale-thalassothermie-marseille

Dalkia, entreprise du groupe d’EDF spécialisée dans les services énergétiques, a inauguré vendredi 13 octobre 2017 un nouveau projet de “thalassothermie” dans le cadre du projet urbain Euromed 2. Baptisée Massileo, cette centrale exploite la mer Méditerranée comme source d’énergie durable afin d’approvisionner en chaleur et en froid un territoire de près de 500.000 m2 dans Marseille.

Destinée à alimenter le quartier pilote Smartseille, la centrale Massileo fonctionne grâce à l’énergie thermique marine et permettra à terme de produire et de distribuer le chauffage et la climatisation pour près de 500.000 m² de bureaux et logements en émettant 80% de C02 en moins qu’une installation classique. D’un budget global de 8 millions d’euros, elle a été financée par le groupe Optimal Solutions, filiale de Dalkia, avec l’aide de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et de fonds européens.

Lire aussi : Un bus multi-hybride en test dans les rues de Marseille

D’un point de vue technique, l’eau de mer, dont la température oscille entre 12 et 24°C, est puisée à 4 m de profondeur dans le port de Marseille, avant d’être acheminée vers un échangeur de chaleur lui-même relié à une boucle d’eau douce tempérée. Elle est ensuite restituée à la mer, tandis que la boucle d’eau douce alimente des pompes à chaleur chargées de produire de l’eau chaude sanitaire, du chauffage ou de la climatisation en été. “Cette technologie est délicate à mettre en œuvre, mais elle offre un très bon rendement puisque 1 kWh électrique consommé produit 4 kWh d’énergie thermique renouvelable”, explique Dalkia sur son site internet.

Si certaines installations de ce type existent déjà à Monaco, Sète, Biarritz ou dans les pays nordiques comme la Norvège, c’est seulement le deuxième projet mis en service dans la ville de Marseille. Le premier (une centrale baptisée Thassalia) avait été déjà inauguré en octobre 2016 par le groupe Engie et alimente lui-aussi en froid ou en calories le réseau de chauffage d’une partie d’Euroméditerranée, quartier d’affaires flambant neuf de la cité phocéenne.

Crédits photo : Optimal Solutions

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 30 Nov 2018
Entrant dans la composition des éoliennes, l'aluminium pèse sur leur bilan carbone. Si l'entreprise Rusal assure produire un aluminium « vert », les sanctions américaines qui pèsent sur elle pourraient contraindre les entreprises européennes à se tourner vers des fournisseurs chinois, bien…
mer 14 Fév 2018
Interpellé devant l’Assemblée Nationale sur l’éventuelle fermeture des centrales à charbon françaises et ses conséquences pour l’économie locale, le Ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot a ouvert la porte fin janvier 2018 à une poursuite d’activité sous…
mar 21 Nov 2017
Dans son Plan Climat présenté en juillet 2017, Nicolas Hulot, ministre de la Transition Ecologique, annonçait vouloir fermer les quatre dernières centrales à charbon de France. L'une d'elles, la centrale de Gardanne, est directement menacée. Pourtant la centrale a déjà connu plusieurs…
ven 18 Déc 2015
Selon les chiffres de l’Agence Internationale de l’Energie, la consommation mondiale de charbon est en train de marquer le pas. Tandis que certains évoquent un « effet COP21 », d’autres estiment que le ralentissement économique de la Chine serait la principale raison…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.