Engie va développer son premier projet renouvelable en Mongolie - L'EnerGeek

Engie va développer son premier projet renouvelable en Mongolie

mongolie_desert_gobi-engie

Désireux d’atteindre une part de 25 % d’énergies renouvelables dans son portefeuille de production d’ici 2020, Engie poursuit ses investissements dans les énergies vertes en France comme à l’international. Le groupe français vient d’annoncer dans un communiqué paru mercredi 23 août 2017, son intention de construire et d’exploiter un parc éolien dans le désert de Gobi en Mongolie. Ce parc sera le premier projet éolien de l’énergéticien français et le troisième parc financé par des investisseurs privés dans ce vaste pays d’Asie centrale.

Situé à 450 km au sud-est de la capitale mongole Oulan-Bator, près de la ville de Sainshand, capitale de la Province de Dornogobi, le premier parc éolien Engie de Mongolie proposera une capacité totale installée de 55 MW et produira l’équivalent de la consommation électrique de 130.000 foyers. Les travaux de construction, qui seront supervisés par Tractebel, filiale d’ingénierie d’Engie, seront lancés durant l’été, pour une mise en service prévue au second semestre 2018.

Lire aussi : Accès à l’énergie : Engie investit en Amérique Latine, en Inde et au Cambodge

Caractérisée par une industrialisation et une urbanisation croissantes, la Mongolie fait face à un challenge énergétique majeur, et ce parc permettra de faciliter l’accès à une énergie propre et durable. Il augmentera la capacité de production d’énergie d’origine renouvelable du pays et contribuera à l’atteinte des objectifs du gouvernement mongole qui vise une part d’énergies renouvelables dans son mix énergétique de 20 % en 2020 et de 30 % en 2030.

Lire aussi : Engie négocie le rachat d’un nouveau complexe éolien au Brésil

Nécessitant un budget global de 120 millions de dollars, financé par un groupement d’investisseurs internationaux et d’institutions financières, ce projet participera de manière significative à la réduction des émissions de carbone en Mongolie, tout en permettant de répondre à la demande croissante d’électricité du pays. Comme l’explique dans un communiqué Paul Maguire, Directeur général d’Engie Asie-Pacifique, “notre investissement dans le parc éolien de Sainshand, premier projet renouvelable d’Engie dans le pays, est en ligne avec la stratégie du groupe qui vise à être leader de la transition énergétique dans le monde. Ce mouvement vers la décarbonisation contribue significativement à répondre aux besoins énergétiques de la population mongole”.

Crédits photo : Hbieser

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 2 Mar 2018
Le ministre de la Transition écologique et solidaire a dévoilé mercredi 28 février 2018, le nom des 22 premiers lauréats de l’appel d’offres sur l’éolien terrestre, sélectionnés pour un total de 500 MW et un prix moyen pondéré de 65,40…
mar 7 Juin 2016
L’Association méditerranéenne des agences nationales pour l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables (Medener) organisait sa 4e conférence internationale fin mai dernier, alors que l'espace maritime qui relie entre elles Europe, Afrique et Asie va faire face à de nombreux défis dans les…
mer 9 Avr 2014
Un nouveau partenariat scientifique entre IFP Energies nouvelles (IFPEN) et la société Enogia vient d’être officialisé. Spécialisée dans les techniques de valorisation énergétique, Enolia et son nouvel associé entendent commercialiser une gamme innovante de technologie Rankine, permettant de convertir la…
ven 26 Déc 2014
Si les grands lacs helvétiques sont un des principaux attraits touristiques de la Suisse, ils pourrait également à terme être mis à profit pour produire de la chaleur et se substituer ainsi à d'autres sources d'énergies fossiles moins respectueuses de…

COMMENTAIRES

  • J’ai un autre titre…
    Le mongole Engie va investir dans un projet d’énergie renouvelable en France, car désireux d’atteindre une part de 25 % d’énergies renouvelables dans son portefeuille de production d’ici 2020 !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.