Energies renouvelables : la filière demande au gouvernement "d’accélérer" - L'EnerGeek

Energies renouvelables : la filière demande au gouvernement “d’accélérer”

Colloque Syndicat des Energies Renouvelables National Photovoltaïque Eurexpo BePositive

S’ils ont tous salué avec enthousiasme la nomination de Nicolas Hulot au ministère de la Transition écologique et solidaire en mai 2017, les professionnels des filières renouvelables n’entendent pas pour autant relâcher la pression sur le gouvernement. En effet, la filière estime, qu’il est désormais nécessaire “d’accélérer” le développement des énergies propres dans l’Hexagone.

La feuille de route écologique et énergétique du ministre Nicolas Hulot a été remise à Edouard Philippe en vue de sa déclaration de politique générale prévue le 4 juillet devant la nouvelle assemblée. Très attendue, elle pourrait, selon le journal Le Monde, tendre vers la neutralité carbone dès 2050. Un objectif beaucoup plus ambitieux que celui prévu par la loi de transition énergétique et qui nécessiterait pour Jean-Louis Bal, président du syndicat des énergies renouvelables (SER), une politique incitative renforcée en matière d’énergies propres.

Lire aussi : Transition écologique : Nicolas Hulot détaille ses premières mesures

C’est beaucoup plus ambitieux que la loi sur la transition énergétique”, qui veut diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050, et “nous attendons donc des mesures pour accélérer le développement des énergies renouvelables”, a déclaré Jean-Louis Bal, jeudi 29 juin 2017, lors d’une conférence de presse. La loi, adoptée en 2015, prévoit que les énergies renouvelables représenteront 32% de la consommation d’énergie et 40% de la production d’électricité. Ces objectifs sont “atteignables” malgré le retard pris par la France, ajoute le président du SER qui compte sur la baisse du coût des énergies vertes, l’abondance de ressources disponibles en France (vent, soleil, biomasse, etc.), et une nouvelle “volonté politique”.

Lire aussi : Hydroélectricité : face à la baisse des prix, la filière appelle à plus de souplesse

Pour y parvenir, les professionnels du secteur demandent donc plus d’appels d’offres et une simplification administrative accrue pour développer les projets aussi bien dans l’électricité (éolien, solaire, hydroélectricité) que dans la chaleur renouvelable ou le biométhane.

Crédits photo : SER

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 20 Nov 2017
A la demande de la Commission européenne, le ministère de la Transition écologique et solidaire prépare un nouvel appel d’offres dans les énergies renouvelables destiné à soutenir encore davantage les filières solaire et éolienne. Il s’agira du premier appel d’offres…
sam 30 Juil 2016
La fondation des frères Rockefeller, créée en 1940 par les fils de l'industriel John D. Rockefeller, a décidé d’investir 10 millions de dollars dans les énergies renouvelables en Afrique et confirme son désir de sortir petit à petit des énergies fossiles. (suite…)
ven 26 Août 2016
Dans un article publié dans le quotidien économique La Tribune, le directeur de la stratégie d’EDF Energies Nouvelles, Nicolas Couderc, assure que « la révolution énergétique a déjà eu lieu ». Alors que l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) prévoit une accélération du…
ven 19 Avr 2013
Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a inauguré, jeudi 19 avril, une centrale solaire d’une capacité de 15 mégawatts. Les Émirats Arabes Unis ont financé sa construction à hauteur de 32 millions de dollars. La Mauritanie, situé au nord-ouest…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.