Transition écologique : Nicolas Hulot détaille ses premières mesures - L'EnerGeek

Transition écologique : Nicolas Hulot détaille ses premières mesures

Nicolas-Hulot-marche-de-lenergie

Interrogé sur BFMTV/RMC vendredi 23 juin 2017, le nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire a détaillé les premières mesures qu’il compte mettre en œuvre en matière de politique énergétique. Fervent défenseur de l’environnement, Nicolas Hulot entend notamment donner la priorité à la réduction des énergies fossiles dans le mix énergétique français, en interdisant dès l’automne prochain tout nouveau permis d’exploration d’hydrocarbures.

En attendant sa feuille de route promise pour début juillet, Nicolas Hulot a déjà donné, la semaine dernière, quelques indices concernant les grands chantiers à venir pour son ministère. Or, le plus urgent selon lui serait d’interdire toute nouvelle exploration d’hydrocarbures sur les territoires métropolitains et les territoires d’outre-mer, et d’arrêter ainsi la recherche de gaz de schiste. “Pour qu’il n’y ait pas de nouveaux permis, on doit changer par la loi le code minier, et on va le faire dans un délai très court”, a-t-il déclaré sur BFMTV/RMC.

Lire aussi : Les députés confirment l’interdiction des gaz de schiste en France

Ces déclarations s’inscrivent dans la lignée des propos tenus au mois de février dernier par Emmanuel Macron, alors candidat à l’élection présidentielle, qui s’était dit opposé à la recherche de gaz de schiste en France métropolitaine, et confirme ainsi le virage écologique pris par le nouveau gouvernement depuis sa nomination. Un virage qui reste toutefois insuffisant pour le Réseau Action Climat, fédération des associations de défense de l’environnement, qui regrette que Nicolas Hulot n’évoque pas l’exploitation d’hydrocarbures, alors que le candidat Macron avait clairement envisagé de bloquer les forages pétroliers outre-mer, en premier lieu au large de la Guyane.

Lire aussi : Nicolas Hulot, une nomination mêlée d’espoirs et d’interrogations

Le ministre a également exprimé sa volonté d’agir assez rapidement pour aligner la fiscalité du diesel, actuellement plus avantageuse, sur celle de l’essence. “La fiscalité sur le diesel à la pompe sera la même dans un horizon assez proche”, a-t-il annoncé, regrettant qu’une partie des Français aient été “incités pendant des années (…) à acheter des véhicules polluants”.

Crédits photo : A.Bouissou / Terra / Ministère de la Transition écologique

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
L’essentiel de la production d’électricité de Mayotte est assurée par deux centrales diesel. Néanmoins, le photovoltaïque s’est développé ces dernières années et fournit désormais 5% des besoins du département d’outre-mer. Le potentiel renouvelable est néanmoins insuffisant pour soutenir la forte…
jeu 24 Mar 2016
Et si la deuxième capitalisation du CAC40 se tournait vers l’électricité ? En présentant son projet pour Total dans vingt ans, le PDG du groupe, Patrick Pouyanné, a effectivement dévoilé ses ambitions pour la transition énergétique de l'entreprise. (suite…)
mar 15 Nov 2016
Alors que la menace pèse sur l'accord climatique de Paris suite à l'élection du nouveau président américain Donald Trump, plusieurs dignitaires religieux ont apporté leur soutien au mouvement de transition énergétique. Ils appellent notamment dans un déclaration publiée jeudi 10…
jeu 16 Mar 2017
Mis a mal par la Commission européenne lors de la présentation en décembre 2016 de son paquet énergie, les agrocarburants (ou biocarburants de première génération) devraient être au centre de toutes les attentions lors des débats sur le texte prévus l'été…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.